Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 27 Août 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Effondrement des places européennes après les déclarations de Mario Draghi

Le président de la Banque centrale européenne a confirmé ce jeudi que l'institution pourrait racheter des obligations souveraines de certains pays, allant donc au-delà de son rôle principal.

Attendu

Publié le

[Mis à jour à 15h35]

Après les déclarations du président de la BCE Mario Draghi, les marchés se sont effondrés. La Bourse de Madrid a en effet perdu 5,06%, Milan plus de 3%, Francfort 1,5% et Paris 1,49%.

[Mis à jour à 15h]

Les bourses européennes semblent être déçues de l'intervention de Mario Draghi : le CAC 40 a décroché de 1,5% juste après sa déclaration, tandis que celle de Madrid s'écroulait de 3% dans le même laps de temps.

[Mis à jour à 14h50]

Mario Draghi a déclaré que la Banque centrale européenne était "prête à intervenir sur le marché obligataire", confirmant donc qu'elle pourrait racheter des obligations souveraines de certains pays, comme la Grèce et l'Espagne, sur le marché secondaire de la dette publique et ainsi aller au-delà de son rôle principal, assurer la stabilité de l'euro.

 

La Banque centrale européenne (BCE) a en effet annoncé ce jeudi sans surprise qu'elle maintenait son principal taux directeur à 0,75%, niveau auquel il avait été ramené en juillet. Ce taux correspond à son plus bas niveau historique.

Les analystes et surtout les marchés attendent davantage les actes qui colleront aux paroles du président de la BCE Mario Draghi qui avait annoncé la semaine dernière qu'il était prêt à tout faire pour se porter au secours de la zone euro.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par a_normal - 02/08/2012 - 16:08 - Signaler un abus Et ces chefs d'état qui laissent faire, incapables de décider !

    ça vaudrait une réunion de décision, et non de "participation", pour ne pas laisser la BCE, que tout le monde va critiquer lâchement, faire la sale besogne. Qu'ils se remuent un peu : c'est plus important que Breganson, que la Syrie que la Schwarzwald, etc. A force de ne vouloir faire que le négatif de Sarkozy, on ne fait plus rien, sauf palabrer avec des non décisionnels !

  • Par laïcité - 02/08/2012 - 17:26 - Signaler un abus Les analystes et les marchés attendent

    surtout une fois de plus que les banques centrales fassent marcher les planches à billets!... Comme si créer de l'argent à partir de rien pouvait résoudre cette crise de surendettement des pays "riches de dettes" !...Ajouter de la dette à la dette n'a jamais été la solution...cela permet seulement de gagner du temps...c'est l'éternelle fuite en avant depuis 2008 !...et plus cette fuite en avant sera longue et plus, au final, les dégâts seront importants !!!

  • Par ZOEDUBATO - 02/08/2012 - 17:35 - Signaler un abus Il n'y a pas d'autres solutions que la route qui a été tracée

    par MERKOZY, SARKEL et 25 pays Elle est dure mais il vaut mieux un stress brutal qui guérit qu'une maladie lente et longue qui tue de rémission en rémission Au boulot le clan il faut 30 à 40 milliards d'économies structurelles dans le budget 2013 en guise de hors d'oeuvre

  • Par pimousse - 02/08/2012 - 19:03 - Signaler un abus le sauveur

    il est la a perdre 5 h ds un tgv pour aller a bregançon avec sa con cubine pendan que les crises continuent meme en aout y a t il un pilote competent ds l avion "france" ? ce president nous mene a la catastrophe ne sachant prendre aucune initiative ou decision c est un nul

  • Par léonard simon - 02/08/2012 - 20:11 - Signaler un abus Monsieur François hollande,

    Monsieur François hollande, alias le niais-intelligent est un roi fainéant qui a clairement indiqué dans sa campagne présidentielle qu'il était là pour présider(avec tous les avantages de la position). Du reste il a rencontré son ex-confrère fainéant, le papy Chirac, pour se voir adouber par lui. Alors attendre de lui quelque mouvement politique courageux que ce soit n'est pas inscrit dans sa vision de la vie, ni de celle de l'Europe.

  • Par Jean-Francois Morf - 02/08/2012 - 21:19 - Signaler un abus Si moins 5% est un "effondrement", et pas simplement la houle...

    Alors que direz-vous quand il y aura moins 50%? un "décuple effondrement" ?

  • Par letroll - 03/08/2012 - 07:44 - Signaler un abus ZOEDUBATO : sarkozy !! sort de ce corps !!!

    les décisions unilatérales de merkozy étaient prises contre les 25 autres pays européens et étaient vouées à l'échec. Hollande n'est pas brillant mais il a remis la négociation dans la bonne direction, il faut maintenant que tous les politiques trouvent le courage de prendre les bonnes décisions c'est à dire un peu d'austérité pour tout le monde et un hair-cut significatif !!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€