Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 17 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Baisse des APL : les professionnels jugent "absurde" l'appel d'Emmanuel Macron

Le président de la République souhaitait que les propriétaires baissent leurs loyers pour compenser la baisse des APL.

Ca coince...

Publié le
Baisse des APL : les professionnels jugent "absurde" l'appel d'Emmanuel Macron

L'appel a été entendu mais la réponse n'est surement pas celle espérée par Emmanuel Macron. Pour compenser la baisse de 5 euros des APL, le président de la République souhaitaient que les propriétaires baissent de 5 euros leurs loyers. "On pense que c'est absurde, contre-productif et discriminant parce qu'on pénalise les propriétaires", tranche auprès de l'AFP Jean Perrin, président de l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), qui critique une proposition  "proche de la démagogie".

"Je ne trouve pas ça très adroit, je ne pense pas que ce soit une méthode économique rompue", affirme de son côté Jean-François Buet, président de la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim), toujours auprès de l'AFP.

"On demande des états généraux du logement qui nous permettent d'avoir une vision plus globale, plus pragmatique et des solutions plus concertées", lance-t-il.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 06/09/2017 - 10:24 - Signaler un abus Puéril, vain et démago

    Des propriétaires ne louent qu'à des locataires aidés, et donc augmentent leur loyer en fonction des aides, mais ne répondront pas à la supplique de Macron; d'autres louent sur le seul critère de solvabilité, sans se soucier des éventuelles aides que leurs locataires peuvent recevoir ou pas, et n'ont aucune raison d'écouter Macron. Cette fois-ci, il ne pourra pas nier la paternité de cette "connerie sans nom", révélateur de sa complexe... imbécillité.

  • Par LIONEL1965 - 06/09/2017 - 10:43 - Signaler un abus de mieux en mieux

    il veut baisser les loyers mais augmenter les impots sur l immo ... (isf impots foncier nouvelle norme...) l immo fait bosser des millions de gents mais pour lui je me demande ce qui compte ...

  • Par Yves3531 - 06/09/2017 - 11:23 - Signaler un abus Bizarre, bizarre...

    Macron dit vouloir réduire ou supprimer la taxe d'habitation mais bien sûr augmentera la taxe foncière, réduire l'ISF à l'immobilier et en augmenter probablement le taux, agir sur les loyers à la baisse, ... et inciter ainsi à réorienter l'épargne des français vers ses copains rapaces spolieurs des "petits" Rothschild et autres grands financiers amis. Avec cette orientation vers la restriction progressive de la liberté et du droit constitutionnel de propriété on s'oriente tout droit vers un type d'économie à la chinoise avec des communistes gérant le développement du capitalisme - sauf que chez nous la tendance est inverse, ce sont les néo-communistes qui assurent de plus en plus leur emprise en étau sur une économie de moins en moins libre ...

  • Par Yves3531 - 06/09/2017 - 11:33 - Signaler un abus Bizarre, bizarre, ... (correcteur auto farceur)

    Bizarre, bizarre... Macron dit vouloir réduire ou supprimer la taxe d'habitation mais bien sûr augmentera la taxe foncière, réduire l'ISF à l'immobilier et en augmenter probablement le taux, agir sur les loyers à la baisse, ... et inciter ainsi à réorienter l'épargne des français vers ses copains rapaces spolieurs des "petits", les Rothschild et autres grands financiers amis. Avec cette orientation vers la restriction progressive de la liberté et du droit constitutionnel de propriété on s'oriente tout droit vers un type d'économie à la chinoise avec des communistes gérant le développement du capitalisme - sauf que chez nous la tendance est inverse, ce sont les néo-communistes qui assurent de plus en plus leur emprise en étau sur une économie de moins en moins libre ...

  • Par vangog - 06/09/2017 - 12:43 - Signaler un abus Dans ma région PACA, des logements à louer et à vendre

    partout! Des propriétaires qui ne veulent plus se lancer dans un immobilier spoliateur, et des locataires potentiels qui n'attendent que les logements sociaux en construction obligatoire, à cause de la loi SRU...le socialisme, quoi!

  • Par clint - 06/09/2017 - 13:25 - Signaler un abus Un président méprisant envers ceux dont il n'a pas besoin !

    Nous sommes tous des "kleenex" pour lui à partir du moment où on est improductif !

  • Par Vincennes - 06/09/2017 - 15:07 - Signaler un abus Il donne l'impression de n'être "pas bien fini"

    lorsque TESSON ce matin sur LCi parlait de : "MACRON fœtus d'Hollande" comment ne pas lui donner raison........ce n'est pas avec la clique de BFMTV que l'on retrouve, désormais, sur le service public comme Barbier, Sanarès, Jeudy que l'on entend ce genre de critique. Incroyable que les journaleux continuent de l'encenser !!!!!

  • Par KOUTOUBIA56 - 06/09/2017 - 20:23 - Signaler un abus a ça c'est sur que ce benêt

    a ça c'est sur que ce benêt de barbier il nous les gonfle. l'exemple type du mange merde qui bouffe a tous les rateliers. tu lui mets un coup de pied au cul et il repasse chez le voisin par la fenetre. jamais un sujet abordé sur le fond, non du bavardage et du leche botte 24 h sur 24 et surtout aller à la gamelle de la bonne paye le 30 du mois!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€