Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 26 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'avocat d'Abdeslam veut porter plainte contre le procureur François Molins

L'avocat de Salah Abdeslam va déposer une plainte pour "violation de l'instruction" contre le procureur de la République de Paris.

Défense

Publié le
L'avocat d'Abdeslam veut porter plainte contre le procureur François Molins

Me Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam. Crédit Reuters

Le procureur de Paris François Molins est revenu sur l'arrestation de Salah Abdeslam, samedi en fin de journée. Il a livré des premières informations, notamment la volonté du terroriste de "se faire exploser au Stade de France avant de faire machine arrière", selon ses propres termes.

L'avocat de Salah Abdeslam, Me Sven Mary, n'a visiblement pas apprécié ce point presse de François Molins. "La lecture d’une partie de l’audition de Mr Abdeslam en conférence de presse constitue une violation", a-t-il affirmé au quotidien belge Le Soir, après la conférence de presse du magistrat.

Ce dimanche, il a confirmé son intention de déposer plainte lundi. Le motif ? "Violation du secret de l'instruction. La lecture d'une partie de sa conférence de presse est une violation. C'est une faute et je ne peux pas la laisser passer", a-t-il déclaré à la chaîne RTBF. "Il a violé le secret de l'enquête. Jusqu'à présent, personne n'avait donné de détails sur l'enquête, seulement sur l'état médical de mon client et sur le déroulement de la procédure à venir",  a-t-il ajouté au quotidien De Standaard.

Cependant, le code de procédure pénale français, qui encadre le secret de l'instruction, permet à un procureur de s'y soustraire dans certaines conditions, notamment "afin d'éviter la propagation d'informations parcellaires ou inexactes ou pour mettre fin à un trouble à l'ordre public".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 20/03/2016 - 14:13 - Signaler un abus Il est vrai que François Mollins a totalement merdé!

    La Justice française livrée pieds et mains liées aux gauchistes, est tellement habituée à "glisser" ses informations politiques aux Medias, qu'ils n'a plus qu'une perception très imparfaite de ce que doit être l'éthique du juge. Le trinôme État gauchiste-Justice-médias est devenu, grâce aux piètre ministres qui ont précédé, l'instrument d'une propagande éhontée. Avec Abdeslam, François Mollins a réalisé ce qu'on lui a appris à faire avec l'opposition libérale, nationale et républicaine : diriger le débat sur la place publique, afin de manipuler, plutôt que diriger les débats au palais...

  • Par essentimo - 20/03/2016 - 16:47 - Signaler un abus Et il se trouve

    une personne pour défendre les "droits" de cet assassin par procuration, lui qui ne s'est pas préoccupé des droits des victimes ! On marche sur la tête !

  • Par kaprate - 20/03/2016 - 23:27 - Signaler un abus les vices du droit f

    Espérons que cette bourde du procureur ne bénéficiera pas au terroriste... La morale et la justice voudraient qu Abdeslam soit lourdement condamné mais il y a le droit et une erreur ou un vice de procédure peut sauver les pires criminels. Le procureur Mollins a-t-il oublié le droit et ses risques au profit des lumières médiatiques et leurs paillettes? Nous devons être vigilants et irréprochables, par respect pour les victimes

  • Par AlainAFZ - 21/03/2016 - 11:08 - Signaler un abus Si j'ai bien lu....

    Dans l'article, mais il faut aller jusqu'au bout.....alors ? "Cependant, le code de procédure pénale français, qui encadre le secret de l'instruction, permet à un procureur de s'y soustraire dans certaines conditions, notamment "afin d'éviter la propagation d'informations parcellaires ou inexactes ou pour mettre fin à un trouble à l'ordre public". Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/avocat-abdeslam-veut-porter-plainte-contre-procureur-francois-molins-2632647.html#X3V2i1DbWxiD0Ffj.99

  • Par ISABLEUE - 21/03/2016 - 12:08 - Signaler un abus VA REVOIR TON CODE PENAL

    c'est une instruction EUROPEENNE; N'importe quoi pour faire parler de lui. Cette saillie de l'avocat est nulle et non avenue. IL va se faire secouer par son Barreau.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€