Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 11 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une Autrichienne de 17 ans qui avait rejoint l'EI a été battue à mort avec un marteau après avoir servi de "cadeau sexuel" aux nouveaux combattants du groupe

La jeune fille aurait tenté plusieurs fois de s'enfuir après avoir été utilisée comme une esclave sexuelle.

Âme perdue

Publié le
Une Autrichienne de 17 ans qui avait rejoint l'EI a été battue à mort avec un marteau après avoir servi de "cadeau sexuel" aux nouveaux combattants du groupe

Samra Kesinovic, 17 ans, et Sabina Selimovic, 15 ans, étaient deux jeunes adolescentes autrichiennes comme les autres. Jusqu'à leurs départs en 2014, pour faire le djihad en Syrie. "Nous sommes parties pour la Syrie afin de combattre pour l’islam. On se retrouvera au paradis", avaient écrit les deux amies dans un mot expliquant leurs décisions à leurs familles. La police soupçonne Ebu Tejma, un prêcheur islamiste de Vienne, de les avoir radicalisées.

Très vite, elles sont utilisées comme les porte-étendards de la propagande de l'Etat islamique. Les deux jeunes filles, d'origine bosnienne, posent en burqa ou munies de kalachnikov, au milieu d'hommes armés.

A travers des SMS et des mails, l'une d'elle, Samra Kesinovic raconte qu'elle est heureuse en Syrie, car elle peut pratiquer sa religion, chose qu'elle ne pouvait faire en Autriche, selon elle.

Mais rapidement, elle aurait été horrifiée par les crimes du groupe islamiste. La jeune fille aurait tenté plusieurs fois de s'enfuir. Mais ces tentatives se sont révélées infructueuses. Après avoir essayé à nouveau, les hommes de l'EI l'auraient rattrapée et battue à mort avec un marteau.

Selon des informations des médias anglais, une Tunisienne, qui dit avoir vécu avec les deux filles, affirme que les deux jeunes Autrichiennes étaient utilisées comme esclaves sexuelles par l'Etat islamique. Elles auraient été des "cadeaux" offerts aux nouveaux combattants.

Pour le moment, le ministère des Affaires étrangères d'Autriche n'a pas confirmé la mort de Samra Kesinovic, et aucune information n'a filtré sur le sort de son amie Sabina. Environ 130 Autrichiens sont suspectés de combattre aujourd'hui dans les rangs de l'EI.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par attila - 31/12/2015 - 13:33 - Signaler un abus il fallait

    rester à la maison !!! voilà ce qui arrive quand on veut faire les grandes !!!!

  • Par C3H5.NO3.3 - 31/12/2015 - 14:09 - Signaler un abus Ben non

    "Samra Kesinovic, 17 ans, et Sabina Selimovic, 15 ans, étaient deux jeunes adolescentes autrichiennes comme les autres." Ben non, ce n'étaient pas des jeunes adolescentes autrichiennes comme les autres.

  • Par vangog - 31/12/2015 - 14:46 - Signaler un abus Les enfants sont facilement manipulables, et les femmes

    encore plus...cet Ebu Tejma en a converti 160 comme ces jeunes bosniaques, absurdement conservées en Autriche, alors qu'elles auraient dû réintégrer leur pays islamiste, après la guerre de Bosnie! http://www.dailymail.co.uk/news/article-2865316/The-terror-mastermind-recruited-Austrian-ISIS-poster-girls-got-160-join-jihad-Syria-Iraq.html Décidément, l'UE et la passoire Schengen sont responsables de ces crimes!

  • Par Anguerrand - 31/12/2015 - 17:33 - Signaler un abus Mutisme complice des medias occidentaux

    Pourquoi ce type d'information n'est pas largement diffusée dans tous les medias internationaux? Ils deviennent ainsi des complices des djihadistes, un mensonge par omission, mensonge criminel. Ce type d'infos pourrait arrêter nombres de jeunes à partir faire la " guerre sainte" en rétablissant la vérité. Cette vérité serait pourtant la meilleure pub anti Daech, mais les medias et l'état redoutent le fameux " padamalgame" dernier argument de ceux qui n'en ont pas.

  • Par jmpbea - 31/12/2015 - 17:54 - Signaler un abus Malheureux...

    Mais bonne pub...

  • Par patamoto - 01/01/2016 - 07:55 - Signaler un abus Quel manque de compassion

    Quel manque de compassion dans certains commentaires, cette jeune fille est morte atrocement et ici des mots envers elle sont aussi durs que ce marteau qui l'a tué!

  • Par Bretondesouche - 01/01/2016 - 22:15 - Signaler un abus Une femme comme une autre

    Qui devient islamiste? L horreur se banalise

  • Par bebert4 - 04/01/2016 - 12:52 - Signaler un abus A Liberté 1776

    L'objectif pour les americains était de faire reculer la zone d'influence russe (les serbes) et d'avoir une base dans les balkans (zone strategique):base offerte par l'etat fantoche du Kosovo.

  • Par ISABLEUE - 04/01/2016 - 14:57 - Signaler un abus 15 ans et 17 ans

    vivant en Europe, comme avoir envie de ressembler à un fantôme et d'aller vivre chez ces sauvages ???? elles s'ennuyaient ....?? trop de tv, de cinés, de boites de nuit, trop de tout, quoi.... Au lieu d'aller au lycée.... 15 ans. 17 ans.....

  • Par jurgio - 06/01/2016 - 19:44 - Signaler un abus Nous recevons de terribles leçons

    et la réflexion, en effet, nous fait voir dans toute son étendue l'impéritie des pouvoirs. Nous laisserons la compassion à ceux qui se contentent des autosuffisantes « valeurs républicaines »

  • Par emem - 25/01/2016 - 11:00 - Signaler un abus A qui la faute ?

    "FAIRE son djihad" est présenté par la plupart des médias comme un acte héroïque. Un JEUNE est prêt à se sacrifier pour son idéal. Il par pour faire la "GUERRE SAINTE" Non un JEUNE ne part pas faire son djihad. Et son acte n'a rien d'héroïque. Il ne faut pas rêver. Il part rejoindre des terroristes pour devenir terroriste lui-même et meurtrier.

  • Par edward - 17/03/2016 - 10:23 - Signaler un abus aurait auraient

    Beaucoup de conditionnels dans cet article.

  • Par Ethan - 14/04/2016 - 10:20 - Signaler un abus Aucune pitié !

    Elle a fait un choix de vie en pensant que sa vie serait meilleure là-bas qu'ici en Europe (continent de libertés), et bien voilà le résultat d'une ingratitude certaine ! Je n'ai mais vraiment aucune pitié ni tristesse ! Des femmes comme ça, ou des hommes aussi, l'humanité s'en passerait bien ! L'article ne décrit pas les crimes qu'elle a pu commettre en Syrie, mais il y en a sans aucun doute eu !

  • Par Aghir - 11/05/2016 - 10:47 - Signaler un abus Voilà!

    Si au moins ça pouvait servir d'exemple.....

  • Par Paul Emiste - 12/05/2016 - 08:59 - Signaler un abus Nota benne

    Elles viennent de Bosnie, au cœur de l´Europe, où l´on peut trouver des camps d´entrainement de djihadistes, ainsi qu´au Kosovo...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€