Lundi 21 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentisme ? Face aux critiques, François Hollande s'explique et prône la "constance"

A la veille d'une intervention télévisée très attendue sur TF1, le président s'explique sur sa méthode et souhaite "réhabituer" les Français à "avoir un Premier ministre à part entière" et "à ce que le Parlement soit considéré".

Justifications

Publié le 8 septembre 2012
 

Face au flot de critiques de la part de la presse et de l'opposition en cette rentrée, le chef de l'état a choisi de s'expliquer dans un entretien au Monde. Il a défendu sa méthode, celle de  "la constance" dans l'action du chef de l'Etat, loin de la "réactivité maximale" affichée par son prédécesseur Nicolas Sarkozy. "Dans cette période marquée par la montée des prix, les plans sociaux et la hausse du chômage, la chronologie des Français ne correspond pas à celle de l'action gouvernementale", explique le président, confronté à des sondages difficiles et des indicateurs économiques au rouge.

 Cependant, il considère comme logique et naturelle l'impatience des Français"Dans cette période marquée par la montée des prix, les plans sociaux et la hausse du chômage, la chronologie des Français ne correspond pas à celle de l'action gouvernementale".

Quant aux critiques de la part de la presse, il s'agit d'une réaction naturelle face à une nouvelle présidence et au pouvoir qui change de main : "[Les magazines]qui sont de droite ne vont pas dire du bien de la gauche, ceux qui sont de gauche veulent montrer qu'ils sont indépendants, et tous ont avant tout un bon sens commercial", répond le président.

François Hollande s'est opposé à la conception d'un hyper-président, et ajoute qu'il faut davantage valoriser le Parlement et le Premier ministre :"Je dois [...] réhabituer les Français à ce qu'ils aient un Premier ministre à part entière après ces années où François Fillon a pris la posture d'être toujours 'de côté', à les réhabituer à ce que le Parlement soit considéré, à ce que le gouvernement soit valorisé".

"Si je suis lointain, on dit: 'Il est hautain'. Si je suis réactif, on dit: 'Il fait du Sarkozy'. Si je prône le compromis, on dit : 'Il est hésitant'. Et quand je suis à l'étranger, on dit: 'Mais il ne s'occupe pas de nous!'. Je ne veux pas être comme le bouchon au fil de l'eau: changer, passer d'un état à un autre. Il faut de la constance. Un style, cela s'imprime au fur et à mesure", ajoute François Hollande.

Le président sera demain soir dimanche sur TF1 pour une intervention télévisée très attendue par une opinion inquiète face à la crise.

Lu sur Le Monde.fr

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Salvatore Migondis - 09/09/2012 - 23:51 - Signaler un abus A la recherche du temps perdu..

    "Un style, cela s'imprime au fur et à mesure".. Marcel Proust mâtiné de Sapeur Camember...?

  • Par bobocleaner - 09/09/2012 - 11:22 - Signaler un abus la constance selon Hollande

    quel dommage d'avoir avec les enseignants au rabais tant fait ou detruire l'enseignement du latin dans nos Lycées :
    "Errare humanum est SED perseverare diabolicum"

  • Par ghislfa - 09/09/2012 - 08:54 - Signaler un abus François Fillon se planquait

    comme il l'a toujours fait, pour laisser les autres se mouiller dans les projets qu'il préparait. Bien entendu, il s'en attribue le bénéfice une fois la tempête passée.
    Si un jour il est élu (et j'espère que ce malheur là nous sera épargné), il ne sera certainement pas hyper président.
    Il se planquera derrière un premier ministre et des ministres dont il fera des fusibles.
    C'est sa façon de faire.
    Pour tout le mal qu'il faut penser de lui par ailleurs, adressez vous à Dati, elle vous en fera des tonnes.

  • Par antiflambyste18 - 09/09/2012 - 08:42 - Signaler un abus Flamby champion de constance...mais pas président!

    Ce soir, Normalito 1er va nous expliquer ce qu'est la constance, qu'il en est le détenteur et le praticien confirmé....Encore un indice flagrant de prétention socialiste.
    Certes, on sait déjà qu'il sera constant face à une crise qui ne l'est pas.
    Effrayant.
    Constant Présidant de l'éducation nationale uniquement
    Constant pendant 10 ans à la tête du PS où il a collectionné les aventures féminines sans s'investir au destin du pays.
    Constant pour son destin mais inutile pour le notre.
    Constant en tant que théoricien bien pensant du vide
    Constant dans son inaptitude aux décisions
    Dehors Flamby la potiche.

  • Par Mani - 09/09/2012 - 01:22 - Signaler un abus A part se la raconter ("Un

    A part se la raconter ("Un style, cela s'imprime au fur et à mesure", non mais ce qu'il ne faut pas entendre, quand même) et se référer sans cesse à Sarkozy, il fait quoi, Hollande ? La référence à Fillon en ces termes est intolérable et inexcusable. Sans compter qu'il est franchement déplacé de se plaindre de son traitement médiatique après ce que sa clique a infligé à "son prédécesseur".

  • Par prochain - 08/09/2012 - 22:26 - Signaler un abus On attend la suite des petites blagues

    La première : je n'aime pas les riches, elle était bonne celle-là, "Hollande se vante", la vidéo fait rire des millions sur le Net, tout le monde a vu la belle photo où il raconte une bonne blague à la première des Dames pendant leurs vacances, il a maigri pour nous faire rire pendant les élections et j'en oublie. Que voulez-vous de plus? Envoie encore encore des petites blagues...

  • Par BOUM - 08/09/2012 - 21:53 - Signaler un abus Etre ou ne pas etre?

    Elle est bien bonne celle-là! Je croyais que notre dieu Gouda était l'homme du "changement maintenant". Maintenant il nous fait une "synthèse" entre Mitterand (laisser du temps au temps) et du NS (je vous ai compris). Que nous importe sa méthode, c'est des résultats qu'on attend. Le pb de Gouda c'est que les résultats rapides nécessitent d'aller à contre-sens de son éducation chlorophormée d'énarque moyen (la fiche comme seul outil de pensée et d'expression, l'ambition personnelle comme moteur). Le pb des socialistes c'est que ces résultats rapides nécessitent d'aller à contre-sens de leur corpus doctrinal mondialiste et de la défense de leur "peuple de gauche" corporatiste. Le pb c'est qu'il n'ont plus le temps. Cela rend leur "planification" de maoistes caduque. Cela impose du charisme et le sens des responsabilité, ce que ne possède pas Gouda (on le sait même dans son camp). Ce ne sont pas de groupes de discussions "tupperware" dont la France a besoin; elle a besoin d'un chef et d'ordres clairs et efficaces. Tout le contraire de la tradition socialiste...

  • Par ARES - 08/09/2012 - 20:53 - Signaler un abus Cher La Hollande ...

    C'est sur qu'aprés Nicolas Sarkosy que vous vez tant dénigrer, tant moqué et ridiculisé lors de vos discours le log de votre campagne !!
    Mais heureusement que Nicolas Sarkosy ait existé pour faire votre campagne sauf que maintenant sans Nicolas Sarkosy vous n etes plus rien en fait comme avant que vous ne soyez candidat !!
    Comme quoi tout le monde ne peut pas etre PRESIDENT comme vous le laissez supposer avec ce mot de "NORMALITE"
    Vous etes imbu et aujourd'hui et dans les années du moins dans celle que vous exercerez vous ne trompez plus PERSONNE !!
    A part faire des réunions et des concertations ... ou decerner une légion d honneur à l un des chanteur des Beatles !! WAHH quel Président !!
    Laisser partir les RICHES et laisser entrer les ROM's !! Quelle politique économique et fiscale que les pays frontaliers vous remercient déjà !! De plus ils avaient prévus de les accueillir et mettent de veritable" petites habitations" à leurs dispositions !!
    Je suis de Droite et je ne peux qu apprecier de voir qu on avait bien raison que vous et vos pantins ne servaient a rien !!
    Rendez service à la France !! Demissionnez et faites revenir Nicolas Sarkosy !! cela limitera la casse !!

  • Par jmpbea - 08/09/2012 - 18:56 - Signaler un abus et si tu faisais du hollande?

    c'est à dire rien qui puisse altérer la position "édredon"?
    mais!mais! c'est tout à fait ça qu'il fait!

  • Par sam75 - 08/09/2012 - 18:11 - Signaler un abus constant dans la nullite

    Pour être constant il l'est mais dans la nullité. Réhabiliter le rôle du premier ministre , non merci avec Ayrault pas mieux que son président.

  • Par Nico Attal - 08/09/2012 - 17:46 - Signaler un abus Du changement ... à la constance

    Un président qui cherche déjà à se faire oublier. On n'a même pas envie de l'écouter.

  • Par Karamba - 08/09/2012 - 15:24 - Signaler un abus Français ne vous inquiétez pas...

    Flamby va vous essorer fiscalement et vous serez priés de l'applaudir sinon ça veut dire que vous ne comprenez rien à rien à sa politique normalisée, donc que vous êtes des demeurés.

  • Par carredas - 08/09/2012 - 15:12 - Signaler un abus Non merci... ne nous réhabituez à rien du tout...

    " "Je dois [...] réhabituer les Français à ce qu'ils aient un Premier ministre à part entière après ces années où François Fillon a pris la posture d'être toujours 'de côté', à les réhabituer à ce que le Parlement soit considéré, à ce que le gouvernement soit valorisé".
    François Fillon n'était pas de côté, il était derrière le Président dans le même axe... il était discret quand le Président était en première ligne et il a tenu cinq ans.
    Monsieur Hayrault, hésitant et confus, image du premier ministre à part entière d'un président flou et changeant...??

  • Par Pandore - 08/09/2012 - 13:57 - Signaler un abus Décidément...rien de bon chez le père Dodu

    Quand on est président de la 4ème puissance du monde ; on a pas besoin de se justifier de prendre telles ou telles décisions.
    A-t-on vu De Gaulle s'excuser de ne pas faire du Auriol ou du Coty???
    Mittérrand ( qui n'était pas ma tasse de thé ) ne s'est jamais jamais positionné par rapport à Giscard...
    On dirait que pour le père Dodu ; si Sarko n'avait pas existé il eût fallu l'inventer...
    C'est triste de voir aussi peu de personnalité chez un président.

Fermer