Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 31 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentats de Paris : "La policière s'est énervée et m'a raccroché au nez", raconte une rescapée du Bataclan

La Commission d'enquête relative aux moyens mis en œuvre par l'État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015 auditionnait le lundi plusieurs rescapés des attaques du 13 novembre.

Témoignage

Publié le
Attentats de Paris : "La policière s'est énervée et m'a raccroché au nez", raconte une rescapée du Bataclan

Parmi les rescapés de l'attaque du Bataclan, qui a coûté la vie à plus de 80 personnes, se trouvait Caroline Langlade.  Crédit Reuters

Trois mois après les attentats du 13 novembre, plusieurs proches de victimes ainsi que des rescapés de ces attaques étaient ce lundi à l'Assemblée nationale pour une audition lors de laquelle ils ont livré leurs témoignages de cette nuit d'horreur. 

Parmi les rescapés de l'attaque du Bataclan, qui a coûté la vie à plus de 80 personnes, se trouvait Caroline Langlade. Cette femme a tenté plusieurs fois d'appeler la police, alors qu'elle était réfugiée avec une quarantaine de personnes dans une loge de 9 mètres carré. 

"La personne m'a demandée de parler plus fort.

Je lui ai expliqué que j'étais otage, elle m'a répondu que j'étais en train de bloquer la ligne pour une réelle urgence (…) La policière s'est énervée et m'a raccroché au nez en me disant 'tant pis pour vous'", se souvient-elle. 

Sophie Dias, fille de Manuel Dias, unique victime de Saint-Denis, a également livré son témoignage, regrettant certains dysfonctionnements : "Le numéro d'urgence est inaccessible depuis l'étranger. Là où je me trouvais, c'était impossible d'y accéder. Ce numéro d'urgence, c'est celui qu'a fait ma maman. On lui a sans cesse répété : 'Ne vous inquiétez pas si vous n'avez pas de nouvelles, c'est plutôt bon signe. Pour le coup ça ne l'était pas'".

"Si tout le stade avait été touché comme aurait-on fait ? On serait encore aujourd'hui à compter les morts. Cela ne me rassure pas du tout parce qu'on est à l'approche d'un grand événement sportif. Il faut vraiment faire bouger les choses", s'est-elle également inquiété. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Marie-E - 16/02/2016 - 10:20 - Signaler un abus c'est rien de dire

    qu'il y a eu dysfonctionnements. Le problème en France c'est qu'on ne croit pas que cela puisse arriver, même les forces de l'ordre. J'espère qu'il n'y aura pas de sitôt un attentat de l'ampleur de ceux qu'on a connus le 13/11 car j'ai comme l'impression que l'on manque un peu de formation et d'appréhension des problèmes. Il est vrai que j'ai matière à comparaison avec un autre pays Israël où je me rends fréquemment.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€