Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 04 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentats de Paris : l'Etat islamique projetait de s'attaquer à des centrales nucléaires

Les enquêteurs auraient en effet découvert un étrange film d’une dizaine d’heures lors d’une perquisition en décembre dernier...

Froid dans le dos

Publié le
Attentats de Paris : l'Etat islamique projetait de s'attaquer à des centrales nucléaires

Des révélations glaçantes. Trois mois après les attentats de Paris, l’enquête ouverte en Belgique a révélé de nouveaux éléments laissant penser que l’Etat islamique projetait de perpétrer une attaque nucléaire en Europe, selon les informations du site dhnet.be. Les enquêteurs auraient en effet découvert un étrange film d’une dizaine d’heures lors d’une perquisition en décembre dernier.

Dans un premier temps, ils ne parviennent pas à déterminer l’endroit où ont été filmées les images. Rapidement, en remontant la ligne de bus De Lijn qui passe juste devant la maison, la police comprend que la caméra épie les allées et venues d’un seul et même homme : le directeur du programme de recherche et de développement nucléaire belge en personne.

Les images ont été filmées à l’aide d’une caméra cachée dans un bosquet de paille. Deux hommes impossibles à identifier seraient revenus chercher la caméra, en voiture, feux éteints. Impossible de dater les images et de savoir si elles ont été tournées après ou avant les attentats de Paris, précisent nos confrères. L’enquête suit son cours et tente désormais de déterminer comment les terroristes ont trouvé l’adresse du responsable du nucléaire belge.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 17/02/2016 - 13:42 - Signaler un abus Expulsion immédiatede toutes les fiches S bi-nationaux!

    et arrêt immédiat de l'invasion musulmane! il n'y a plus à tortiller. Les politiciens dhimmis qui ne prennent pas ces mesures urgentes de sauvegardes seront responsables des prochains massacres...

  • Par langue de pivert - 17/02/2016 - 17:55 - Signaler un abus ♫♫♪ A ça ira, ça ira, ça ira, etc...♪♪♫

    Pendant les branlettes socialistes sur la révision de la constitution la cinquième colonne elle bosse ELLE ! L'exécutif en place devra rendre des comptes au peuple, sur sa vie, des victimes futures !

  • Par Anguerrand - 17/02/2016 - 20:10 - Signaler un abus Toujours " pas d'amalgame ?"

    Toujours pas de 5 eme colonne musulmane en France. Les bisounourses socialistes vont encore nier de telles évidences. L'un des Djihadistes tué dans la maison du 9-3 aurait dit qu'il avait traversé les frontieres dans les 2 sens sans problème et la dernière fois qu'il est rentré, mêlé avec des immigrés, il était accompagné de 80 autres djihadistes, rien que ça. Le jour où nous devrons subir un énorme attentat, ce sera une vraie guerre civile sur notre sol. Les bisounourses seront absents et pourtant responsables. Personne ne croyait Hitler et pourtant il avait annoncé ce qu'il allait faire. Les musulmans nous ont annoncé qu'ils voulaient faire de l'Occident en particulier un califat. Ne soyons pas stupides, ils le feront.

  • Par REVERJOVIAL - 18/02/2016 - 11:18 - Signaler un abus la fin du déni de la gauche

    A force de relativiser les cultures, de défendre le multiculturalisme, l'immigré même moyenâgeux, la gauche accélère sa disparition car le prochain grand attentat remettra en cause les 40 ans de soumission et de trahison des grands principes de l'universel et de laïcité qu'elle porte en elle depuis la révolution.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€