Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentats de Paris : deux nouveaux mandats d'arrêt délivrés

Au total, 14 suspects sont désormais visés par la justice dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris.

Enquête

Publié le
Attentats de Paris : deux nouveaux mandats d'arrêt délivrés

Selon les informations d'une source proche du dossier, citée par l'AFP, les juges d'instruction français chargés de l'enquête sur les attentats perpétrés à Paris le 13 novembre 2015 ont délivré deux nouveaux mandats d'arrêt, dont l'un visant Oussama Atar, considéré comme l'un des commanditaires des attentats depuis la Syrie. 

Lié aux frères El Bakraoui, les kamikazes des attentats de Bruxelles du 22 mars (32 morts), Oussama Atar, un belgo-marocain né le 4 mai 1984, constitue un pont entre les deux groupes ayant frappé Paris, puis Bruxelles en mars 2016.

>>>> À lire aussi : Ces terroristes arrivés en France via le flux des migrants syriens ou comment les attentats de Paris sont venus renforcer le "syndrome du cheval de Troie"

L'individu a été cité à plusieurs reprises dans le récit de deux hommes arrêtés en décembre 2015 dans un centre de réfugiés, Adel Haddadi et Muhammed Usman, tous deux écroués en France.

Ces derniers ont rapporté que depuis Raqqa, un donneur d'ordre nommé "Abou Ahmed" les avait missionnés pour participer à un attentat-suicide, avant de leur remettre à chacun 3 000 euros. Au cours de son audition, Adel Haddadi a identifié "Abou Ahmed" sur un cliché correspondant à Oussama Atar, affirme une source judiciaire. 

Le second mandat d'arrêt délivré par les juges concerne un membre présumé du réseau terroriste, Sofien Ayari, Tunisien né le 9 août 1993, inculpé en Belgique pour les attentats du 22 mars.

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€