Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 29 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentats de Paris : le chanteur des Eagles of Death Metal accuse la sécurité du Bataclan de complicité

Selon Jesse Hughes, les terroristes se trouvaient déjà dans la salle avant que le concert ne commence, et certains agents de sécurité auraient même pu être des complices de l'attaque.

Suspicions

Publié le
Attentats de Paris : le chanteur des Eagles of Death Metal accuse la sécurité du Bataclan de complicité

Le groupe américain Eagles of Death Metal se produisait sur la scène du Bataclan le 13 novembre au soir. Crédit Capture écran

Près de quatre mois après les attentats Paris, le leader du groupe américain Eagles of Death Metal, qui se produisait sur la scène du Bataclan le 13 novembre au soir, a formulé des accusations particulièrement graves contre le service de sécurité de la salle de concert. 

Dans une interview accordée à la chaîne Fox Business, Jesse Hughes a estimé que certains des employés de la salle étaient informés de l'attentat avant que celui-ci ne soit perpétré.

Selon lui, les terroristes se trouvaient déjà dans la salle avant que le concert ne commence, et certains agents de sécurité auraient même pu être des complices de l'attaque. 

"Quand je suis entré dans les coulisses, je suis passé devant un gars qui était censé faire la sécurité et il ne m'a même pas regardé. (...) Je suis directement allé voir le gestionnaire et je lui ai demandé qui était ce type. Je lui ai dit que je voulais qu'on place un autre gars à sa place mais on m'a seulement répondu que d'autres gardes n'étaient pas encore arrivés. Ce n'est qu'après que j'ai découvert qu'il y avait six gardes, ou peut-être plus même, qui n'étaient pas venus du tout. (...) Il semble assez évident qu'ils avaient une raison de ne pas se présenter !", déclare le chanteur. 

Selon la radio RTL qui a contacté les enquêteurs, ces derniers ne considèrent pas ce témoignage comme une piste sérieuse. Les vérifications ayant été faites dès le départ et rien d’anormal n’ayant été constaté, ces allégations ont selon eux peu de valeur, surtout quatre mois après les attentats. 

>>>> à lire aussi : Pourquoi le ministre de l'Intérieur ne semble-t-il pas s’être soucié des activités d'Abdelilah Ziyad, mentor entre autres d’un des kamikazes du Bataclan ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 10/03/2016 - 13:49 - Signaler un abus Peu de valeur? Pas si sûr!

    Car les déclarations du chanteur sont précises! Pas de sécurité professionnelle et six des personnels qui ne se présentent pas au boulot. Réponse sybilline du reponsable :"ils ne sont pas encore arrivés" il y a des zones d'ombre sombre, comme dans l'absence de protection par les socialistes des salles de concert parisien, alors qu'étaient connus les menaces d'attentats contre des lieux de concerts, depuis des mois...et toujours aucune démission dans ce gouvernement de nases!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€