Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentats de janvier : un an après, l'hommage aux victimes de Montrouge et de l'Hyper Cacher

Le chef de l'Etat devrait s'entretenir avec la famille de Clarissa Jean-Philippe, la policière municipale abattue par Amedy Coulibaly.

Mémoire

Publié le
Attentats de janvier : un an après, l'hommage aux victimes de Montrouge et de l'Hyper Cacher

Un "rassemblement unitaire d'hommage" aura lieu à 19h30 devant le supermarché Hyper casher de la porte de Vincennes. Crédit Reuters Pictures

François Hollande et Manuel Valls se rendront ce samedi à plusieurs cérémonies d'hommage aux victimes de Montrouge et de l'hyper Cacher, abattues il y a un an jour pour jour par Amedy Coulibaly. A 11 heures, une plaque commémorative sera dévoilée à Montrouge à la mémoire de Clarissa Jean-Philippe, la policière municipale de 26 ans, première victime d'Amedy Coulibaly. Le chef de l'Etat sera présent à cette cérémonie et devrait s'entretenir avec la famille de Clarissa Jean-Philippe. Selon une information du journal Le Parisien, un square au nom de la jeune femme sera inauguré à Carrière-sous-Poissy, sa ville de résidence, et à Villepinte, en Seine-Saint-Denis, une rue portera son nom. 

Dans un second temps, un "rassemblement unitaire d'hommage" aura lieu à 19h30 devant le supermarché Hyper casher de la porte de Vincennes, après le shabbat.

Manuel Valls se rendra à ce rassemblement, organisé à l'appel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et le dirigeant du Conseil français du culte musulman Anouar Kbibech devraient également être présents. 

François Hollande avait déjà dévoilé cette semaine une plaque en mémoire de Philippe Braham, Yohan Cohen, Yoav Hattab, François-Michel Saada, avec la mention : "à la mémoire des victimes de l'attentat antisémite du 9 janvier 2015". 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Liberdom - 09/01/2016 - 13:37 - Signaler un abus A fond les ballons

    La bouche humide mais l'oeil sec, Commémorator se déchaine sur tous les fronts du malheur. Vous avez dit la gerbe ou la gerbe ?

  • Par langue de pivert - 09/01/2016 - 19:08 - Signaler un abus "Victimes de la barbarie mahométane" Passant : souviens-toi !

    Il faut appeler un chat un chat ! Qui n'a vu ces plaques commémoratives à l'emplacement où un résistant était tombé : "ici M. Untel est tombé à telle date sous les balles de l'occupant nazi" ? Ça écorcherait des bouches socialistes de le dire et de le graver dans le marbre qui a a tué ces honnêtes personnes ? Dans 50 ans qui se rappellera de la nature des criminels ? Si on veut commémorer il faut bien com"mémorer" ! Sinon c'est quoi la mémoire ? Notre croque-mort de service fait campagne électorale à plein temps ! C'est abject ! Ne pas nommer les criminels c'est tuer une deuxième fois les victimes !

  • Par Pourquoi-pas31 - 09/01/2016 - 21:23 - Signaler un abus Deux émissions sur A2 et FR3 cette semaine

    on y a vanté la conduite des opérations par notre trio de politiques de haut vol (FH, MV et BC) lors des attentats de janvier 2015. Il a même été dit que Cazeneuve avait inventé la cellule de crise au Ministère de l'Intérieur. Nous avons eu des génies qui ont tout maitrisé (surtout leur communication) et se mettent en avant, alors que ce sont les unités organisées des forces de l'ordre qui ont conduit les opérations avec intelligence. ECOEURANT !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€