Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 01 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentats de Bruxelles : Najim Laachraoui identifié comme deuxième kamikaze de l'aéroport

Cet individu coordinateur et artificier présumé des attentats du 13 novembre apparaissait à gauche sur le cliché des trois suspects marchant dans l'aéroport.

Chasse à l'homme

Publié le
Attentats de Bruxelles : Najim Laachraoui identifié comme deuxième kamikaze de l'aéroport

Selon les informations publiées mercredi soir par le journal Le Monde, la police a maintenant la certitude que "l’un des hommes les plus recherchés d’Europe n’est plus en cavale". Najim Laachraoui a bien été désigné par son ADN comme étant l’un des deux kamikazes qui se sont fait exploser mardi 22 mars à l’aéroport de Bruxelles-Zaventem. Cet individu coordinateur et artificier présumé des attentats du 13 novembre apparaissait à gauche sur le cliché des trois suspects marchant dans l'aéroport diffusé par les autorités belges.

 

Le procureur fédéral belge l'a confirmé : les frères El Bakraoui, Khalid et Ibrahim, de nationalité belge, ont participé en tant que kamikaze aux attentats qui ont frappé la Belgique mardi matin. Khalid El Bakraoui était le kamikaze du métro de Maelbeek. Il aurait loué sous une fausse identité l'appartement de Forest, perquisitionné mardi dernier où avait éclaté une fusillade avec la police et dans lequel se cachait Salah Abdeslam. Et les liens entre les attentats de Bruxelles et ceux de Paris en novembre dernier se font encore un peu plus précis puisque c'est également Khalid El Bakraoui qui avait loué l'appartement de Charleroi, qui avait servi de planque aux terroristes qui ont commis les attaques de Paris en novembre.

 

Ibrahim El Bakraoui, le kamikaze de l'aéroport, a été identifié" grâce à ses empreintes". Les enquêteurs auaient découvert un ordinateur, "dans une poubelle" d'une rue de Shaerbeek, qui contenait ce que le parquet a présenté comme le "testament" du kamikaze.

 

Après les terribles attentats ayant frappé mardi matin la Belgique (qui ont été revendiqués par l'Etat islamique), les autorités belges ont diffusé des images de vidéo-surveillance montrant trois hommes poussant des chariots à bagages. Parmi eux donc les frères El Bakraoui, Khalid et Brahim, qui seraient morts. Le troisième, l’homme au chapeau, portant veste et chemise claires, est activement recherché. Un avis de recherche a été lancé.

Il a été précisé que la photo tirée de la vidéo-surveillance ne devait pas être diffusé, mais qu’elle a fuité dans les médias. En raison de sa large diffusion, la police a reconnu qu'il s'agissait d'un élément matériel de l'enquête. "Le but n'était pas de la diffuser de cette façon-là, elle devait servir en interne", a précisé la police. Des perquisitions ont été menées mardi soir "en plusieurs endroits du pays", notamment dans la commune bruxelloise de Schaerbeek. Dans cette dernière ont été découverts un engin explosif et un drapeau de l'Etat islamique, selon le parquet fédéral.

Le dernier bilan des attaques fait état de 31 morts et 250 blessés. Un deuil national de trois jours a été déclaré en Belgique. L'alerte antiterroriste a été relevée dans tout le pays au niveau maximal (niveau 4). L'aéroport de Bruxelles restera fermé ce mercredi 23 mars. La sécurité autour des institutions européennes à Bruxelles (Commission européenne) et Strasbourg (Parlement européen) a été renforcée.  La sécurité a été également renforcée dans les grands aéroports européens et américains.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 23/03/2016 - 09:05 - Signaler un abus Information importante

    L'information importante de cet article, c'est que Salah Abdelslam était parfaitement au courant du projet d'attentat de ce mardi à Bruxelles, puisqu'il cohabitait avec deux des kamikaze. Il aurait donc pu les éviter en transmettant cette information à la police. Ou alors, il l'a fait, mais la police n'a pas réussi à les localiser ? Si au moins on avait su que les cibles étaient l'aéroport et le métro, aurait-il fallu prendre l'énorme décision de fermer ces moyens de transport jusqu'à leur capture ?

  • Par Ganesha - 23/03/2016 - 09:25 - Signaler un abus Information supplémentaire

    Information supplémentaire : le chauffeur de taxi qui a amené les terroristes à l'aéroport a témoigné spontanément, permettant de localiser leur planque. http://www.7sur7.be/7s7/fr/32684/Menaces-terroristes-en-Belgique/article/detail/2655148/2016/03/23/Comme-trois-touristes-dans-un-taxi-mais-en-route-pour-faire-un-carnage.dhtml Note : la vidéo de l'interview du bourgmestre est sans intérêt. L'autre vidéo est en flamand.

  • Par vangog - 23/03/2016 - 13:05 - Signaler un abus Inconscience et culpabilité des juges roses!

    Pourquoi les juges roses et rouges ont-ils relâché ces individus? un des frères a été condamné à cinq ans de prison en 2011 pour des vols de voitures avec violence. Son frère Ibrahim avait lui aussi été condamné à Bruxelles pour avoir tiré sur des policiers à la kalachnikov en 2010...Il existait un temps, pas si lointain, où le tir sur des policiers était passible de la prison à perpétuité. Quelle himmitude et quel angélisme ont envahi les magistratures belges et françaises pour que ces mesures préventives simples aient été gommées? Les politiciens et ces juges gauchistes sont coupables de ces 35 morts, en plus des autres qui ne manqueront pas de survenir...

  • Par ISABLEUE - 23/03/2016 - 17:22 - Signaler un abus Si j'ai bien conpris, ces deux taches

    auraient du aussi être en prison... En Belgique, le gouvernement est il aussi socialiste ??? Vols avec violence et pire que tout, tirer sur des policiers et ils sont dehors ?? C'est comme l'autre demeuré, une balle dans la tête qu'on soit débarrassé de toutes ces racailles. STOP à l'angélisme. C'est dépassé.

  • Par kaprate - 24/03/2016 - 01:05 - Signaler un abus Bien sûr...

    qu''Abdeslam savait! Il a même représenté une sacrée diversion, a focalisé les médias, les flics , les politiques et du coup contribué à ridiculiser tout ce beau monde en train de se glorifier de sa capture et avec eux, les peuples européens si mal représentés et défendus... Nos états ont du sang sur les mains et ce n'est pas celui des terroristes qui eux décident encore où, comment et quand ils vont mourir...

  • Par Wortstein - 24/03/2016 - 08:26 - Signaler un abus Il veulent mourir et nous tuer

    Aidons- les et donnons leur la mort avant qu'ils nous tuent. ça doit bien rentrer dans le cadre des lois sur l'euthanasie (pas l'état nazi, on est bien d'accord). Une balle dans la tronche comme le propose isableue me semble économique et de nature à contenter l'exaspération de nos citoyens saignés à de multiples reprises par les carnages islamiques, la délinquance proteiforme des mêmes et maintenant pointés du doigt dans les campagnes de pub anti racisme qui les rendent finalement responsables de ce qui leur arrive. En gros tu dis du mal des arabes c'est normal qu'ils te fassent péter une bombe à la gueule. La sagesse populaire à une vision diamétralement opposée des causes et conséquences qui font qu'une partie quasi majoritaires des musulmans est suspectée d'hostilité et de dissidence civilisationnelle. On ne peut pas leur donner complètement tort.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€