Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 13 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentat à New York : l’assaillant se dit "satisfait" de son acte, Donald Trump demande la peine de mort

Auteur présumé de l'attaque qui a fait huit morts, Sayfullo Saipov aurait également revendiqué son appartenance au groupe Etat islamique.

Suite

Publié le
Attentat à New York : l’assaillant se dit "satisfait" de son acte, Donald Trump demande la peine de mort

Sayfullo Saipov, blessé lors de son arrestation et hospitalisé depuis, est "satisfait" de son acte et demandé que soit déployé dans sa chambre d'hôpital le drapeau noir de l’Etat islamique. Auteur présumé de l'attentat de New York mardi – qui a fait huit morts –, il a reconnu être l'auteur des écrits en arabe mentionnant le groupe djihadiste retrouvés à proximité du camion par les enquêteurs. Cet Ouzbek de 29 ans, arrivé aux États-Unis en 2010, été inculpé de deux chefs d'accusation : violence et destruction de véhicules et soutien à une organisation terroriste étrangère.

Dans un tweet, Donald Trump a demandé la peine de mort. "Le terroriste était heureux et a demandé que le drapeau de l'EI soit accroché dans sa chambre d'hôpital. Il a tué 8 personnes et en a grièvement blessé 12. IL DEVRAIT ETRE CONDAMNE A MORT" a écrit le patron de la Maison Blanche.

D’après le chef adjoint de la police new-yorkaise, Saipov planifiait son attaque "depuis un an environ", et avait choisi son mode opératoire, le camion-bélier, il y a deux mois. Il aurait par ailleurs choisi la date d’Halloween pour être sûr qu’un maximum de personnes soit dans la rue.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 02/11/2017 - 08:18 - Signaler un abus L’EI a commémoré cette fête stupide

    De la mort et de l’horreur héritée des celtes payens et maintenue à des pures fins commerciales. A méditer!

  • Par MIMINE 95 - 02/11/2017 - 09:54 - Signaler un abus LA PEINE DE MORT

    Ce serait trop d'honneur et lui offrir en supplément la glorification du martyr d' a-lalal. Une peine de prison à vie et des travaux forcés à perpette dans un endroit à haute discipline, voilà qui serait bien mieux. Comme ils disent : " vous aimez la vie , nous aimons la mort" , alors laissons lui la vie.

  • Par vangog - 02/11/2017 - 10:03 - Signaler un abus Donald a raison: Ce barbare doit être condamné à la mort!

    La lutte contre la pollution mondiale passe par l’eradication de ces rats...

  • Par jurgio - 02/11/2017 - 18:28 - Signaler un abus Pas question d'une peine de mort !

    Tout délinquant doit avoir une seconde chance. Pour ne plus se faire attraper.

  • Par Marie-E - 02/11/2017 - 19:31 - Signaler un abus une peine

    d'emprisonnement à perpétuité aux USA , je trouve cela bien mieux que la peine de mort. Il aura tout le temps de réfléchir ...enfin .... à ce qu'il a fait. Pas question cependant de lui laisser une deuxième chance : A VIE.

  • Par Anouman - 02/11/2017 - 20:03 - Signaler un abus Peine de mort

    Je crois que dans l'état de New-York il ne risque pas grand chose de ce côté. Cela va encore coûter cher au contribuable.

  • Par Marie-E - 02/11/2017 - 20:18 - Signaler un abus à Anouman

    je viens d'entendre que l'état de New York n'applique pas la peine de mort. Cependant les juges peuvent toujours demander l'application de la peine fédérale qu'est la peine de mort. Le journaliste expliquait que la justice était très longue pour Guantanamo et qu'il y a au moins 40 personnes encore à juger. Or Trump souhaiterait que la justice soit rendue rapidement. C'est son avis et naturellement pas un ordre donné au pouvoir judiciaire puisqu'il y a séparation des pouvoirs.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€