Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentat : une fillette se fait exploser au Cameroun et tue cinq enfants

Mardi soir, cinq enfants ont trouvé la mort et deux autres ont été blessés dans un attentat suicide commis dans le Nord du Cameroun.

Boko Haram

Publié le
Attentat : une fillette se fait exploser au Cameroun et tue cinq enfants

"Une kamikaze s'est fait exploser (mardi) vers 19h45" dans le village de Zamga, situé à seulement deux kilomètres de la frontière nigériane a expliqué un responsable sécuritaire de la zone.

Bilan : "Cinq enfants ont été tués et deux autres blessés" a-t-il ajouté en précisant que la kamikaze a aussi trouvé la mort.

Le bilan sera confirmé à l'AFP par une autre source sécuritaire. Comble de l'horreur, la kamikaze en question était "une fillette" qui se serait introduite au milieu du groupe d'enfant et aurait actionné sa charge explosive toujours selon la même source.

Dimanche et lundi, au moins 20 autres personnes ont trouvé la mort dans des attaques conduites par le groupe terroriste Boko Haram au Nigéria et au Cameroun. Depuis 2014, et l'entrée en guerre du Cameroun contre l'organisation terroriste, cette dernière a tué au moins 2000 civils et militaires et aurait conduit un millier d'enlèvements selon l'International Crisis Group (ICG).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 02/11/2017 - 10:14 - Signaler un abus Comme les socialistes allemands en 1945...

    ces barbures utilisent des enfants comme bombes humaines...le comble de l’horreur, mais aussi le signe qu’ls ont atteint leurs limites...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€