Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentat à Charlie Hebdo : Charb', Cabu, Wolinski, Tignous et Bernard Maris parmi les victimes

Charb', de son vrai nom Stéphane Charbonnier, était aux commandes de la rédaction depuis mai 2009.

Disparitions

Publié le
Attentat à Charlie Hebdo : Charb', Cabu, Wolinski, Tignous et Bernard Maris parmi les victimes

Le dessinateur et directeur de la publication Charb' est décédé lors de l'attaque. Crédit REUTERS/Jacky Naegelen

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ISABLEUE - 07/01/2015 - 14:34 - Signaler un abus Bandes de crevures et de serpents

    stop à ces tarés. Pourquoi les flics présents n'ont pas tiré ?? Il faut éliminer ces racailles.

  • Par assougoudrel - 07/01/2015 - 18:30 - Signaler un abus Les policiers ont une telle pression de la

    part de leur hiérarchie, des médias et de leur ministre, qu'ils hésitent à tirer, contrairement à l'assaillant (la fameuse légitime défense).

  • Par Deudeuche - 08/01/2015 - 00:13 - Signaler un abus Pas facile pour les policiers

    traînés dans la merde par Charlie Hebdo depuis sa création en 1970, interdit de dégainer les premiers et en plus maintenant obliger de venger les martyrs de la presse qui les méprise (quoique depuis que les flics gazent la manif pour tous ils sont devenus politiquement corrects)....Pas facile vraiment pas facile.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€