Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentat de Charlie Hebdo : le beau-frère de Chérif Kouachi a été remis à la France

Mourad Hamyd a été remis ce vendredi par les autorités bulgares à la France et sera présenté ce samedi à la justice antiterroriste.

Regroupement familial

Publié le
Attentat de Charlie Hebdo : le beau-frère de Chérif Kouachi a été remis à la France

L'enquête sur l'attentat qui a frappé Charlie Hebdo en janvier 2015 poursuit son cours, et a vu ce vendredi Mourad Hamyd être remis à la France par les autorités bulgares. Beau-frère de Chérif Kouachi, l'un des assaillants de Charlie Hebdo, Mourad Hamyd était visé par mandat d'arrêt européen émis par un juge antiterroriste pour "association de malfaiteurs terroriste en vue de préparation d'actes de terrorisme".

Il avait tenté le 28 juillet de rejoindre la Turquie, via la Bulgarie, pour se rendre au djihad. Refoulé par la Turquie, où il est interdit de territoire, il avait été placé dans un centre de rétention bulgare.

Interrogé par les autorités du pays, il avait affirmé vouloir simplement faire du "tourisme" dans la zone turco-syrienne et avait accepté d'être remis à la France.

Fiché S depuis août 2014, le jeune homme de 20 ans est arrivé en Bulgarie en train depuis la Hongrie et la Serbie, un trajet qui "correspond à celui habituellement emprunté par les volontaires djihadistes voulant rejoindre l'Etat islamique en Syrie ou en Irak", relève le mandat d'arrêt consulté par l'AFP, qui précise qu'il "avait déjà fait part de son intention de rejoindre la Syrie". C'est sa famille qui avait signalé sa "disparition inquiétante".

Mourad Hamyd n'est pas inconnu du grand public. Il s'agit du lycéen dont le nom avait fuité sur les réseaux sociaux après l'attentat du 7 janvier 2015, après la diffusion sur internet d'un avis de recherche des deux tueurs et d'un mystérieux complice. A l'époque, il s'était présenté de lui-même au commissariat de Charleville-Mézières et avait été relâché sans être inquiété après 48h de garde à vue. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 27/08/2016 - 12:40 - Signaler un abus "Relaché sans être inquieté"...

    Encore une juge rose ou rouge, qui a du se dire: "s'il se présente au commissariat spontanément, c'est qu'il est forcément innocent, cette chancepourlaFrance...encore une victime!"

  • Par Vincennes - 27/08/2016 - 17:30 - Signaler un abus J'espère que la Commission dirigée par G.FENECH, ne sera pas

    enterrée par CAZENEUVE qui ne voulait même pas en entendre parler !!! et où en sont les recherches concernant la disparition des éléments de preuves dénoncés par M° Gousseau pour lequel : "la question d’une volonté d’état à faire disparaître des éléments de preuves se pose avec beaucoup d’inquiétude car, pourquoi vouloir cacher le contenu des dossiers" ? comme de vouloir que la Policière en charge des caméras à Nice, modifie son rapport en ajoutant une voiture de Police à l’entrée de la Promenade des Anglais mais aussi qu’elle efface le contenu des caméras de contrôle située au même endroit.......très très inquiétant !!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€