Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 26 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Assurance maladie universelle : "Nous ne sommes pas la France", lance Hillary Clinton à Bernie Sanders

La candidate à l'investiture démocrate juge que les propositions du sénateur du Vermont, qui prône une "révolution politique", sont irréalisables.

Modèle social

Publié le
Assurance maladie universelle : "Nous ne sommes pas la France", lance Hillary Clinton à Bernie Sanders

Hillary Clinton a critiqué le coût très important de la proposition de Bernie Sanders d'une assurance-maladie publique et universelle. Crédit REUTERS/Lucy Nicholson

Après avoir essuyé cette semaine un échec dans le New Hampshire, Hillary Clinton a essayé de rattraper le retard qu'elle accuse sur son concurrent Bernie Sanders, à l'occasion de leur sixième débat jeudi 11 février. La candidate à l'investiture démocrate a notamment jugé que les propositions du sénateur du Vermont, qui prône une "révolution politique", étaient irréalisables. 

Dénonçant le coût très important de la proposition de Bernie Sanders d'une assurance-maladie publique et universelle, Hillary Clinton a déclaré : "Tous les économistes de gauche qui ont fait l'analyse disent que le compte n'y est pas (…) Nous ne sommes pas la France".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 12/02/2016 - 22:03 - Signaler un abus Le compte n'y est pas non plus en France...

    mais les gauchistes vivent, depuis quarante ans, au crédit des générations futures, en espérant que cela ne s'arrête jamais! Les USA ont fait de même, mais avec leurs budgets militaires..."voici venu l'instant de la crise!"

  • Par langue de pivert - 13/02/2016 - 11:55 - Signaler un abus

    Le rayonnement du "modèle socialiste français" éclaire le monde ! Des larmes de fierté me montent aux yeux. Qui a osé dire que notre pays était inaudible ? Invisible ? Alléluia ! Gloire au salopard de l’Élysée pour les siècles des siècles ! Amen

  • Par Liberdom - 13/02/2016 - 12:54 - Signaler un abus Le modèle sangsue

    Voilà, le "modèle Français" est devenu l'exemple à ne pas suivre. La sécu a réussi à tuer l'économie : maintenant ça se sait....

  • Par clint - 13/02/2016 - 13:54 - Signaler un abus Et de plus nos Trump sont de la gauche traditionnaliste !

    Comment peut on s'en sortir !!

  • Par MIMINE 95 - 13/02/2016 - 15:07 - Signaler un abus C'est vrai qu' à force de soigner le monde entier gratos ,

    et sans contre partie, la sécu agonise , c'est sans doute le but recherché, éradiquer le plus belle avancée sociale et humaniste du 20 ème siècle. Quand à l'Hillary je n'ai qu'un seul mot: C.......E! .Et, N'en déplaise aux égoïstes qui peuplent ce forum, être nourris convenablement, disposer d'un logement correct, être soigné et avoir accès au savoir est le minimum auquel tous êtres humains a droit, ça s'appelle juste le droit à la dignité.C'était le coup de gueule de Mimine.

  • Par Deudeuche - 13/02/2016 - 16:20 - Signaler un abus Comme aurait chanté D Bowie, La France

    "this is not America"

  • Par superliberal - 13/02/2016 - 17:17 - Signaler un abus A chacun sa santé

    Le collectivisme aura tué la sécu...quand tout le monde essai de vivre au crochet de tout le monde ça ne marche pas sauf pour les parasites qui gèrent le système et se servent au passage. La santé c'est aussi une responsabilité individuelle. Le tout est de savoir ou on met le curseur pour que le sytème soit efficace et si possible pas structurellement déficitaire.

  • Par Ex abrupto - 13/02/2016 - 18:02 - Signaler un abus J'ai du mal à accepter...

    ...ce french bashing par hillary interposée. Que nous critiquions notre propre système (très perfectible!) soit. Reprendre la position d'une candidate étrangère en perdition électorale, non! D'autant qu'ils se sont créé un gouffre financier avec leurs dépenses militaires, sans trop de risques pour l'instant vu la prééminence du dollar. Lavons notre propre linge sale nous-mêmes.

  • Par Nap4 - 14/02/2016 - 16:55 - Signaler un abus Tautologie

    "Nous ne sommes pas la France". Heureusement pour vous, sinon vous ne seriez pas l'Amérique.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€