Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Assemblée nationale : colère de Christian Jacob quand il découvre que Benalla avait un badge d'accès à l’hémicycle

"On découvre que ce barbouze, car il faut appeler les choses par leur nom, avait accès à l’Assemblée ! Mais au nom de quoi avait-il un badge ?", s'est insurgé le patron des députés LR.

Affaire Benalla

Publié le
Assemblée nationale : colère de Christian Jacob quand il découvre que Benalla avait un badge d'accès à l’hémicycle

 Crédit LIONEL BONAVENTURE / AFP

Nouvelle révélation dans l'affaire Benalla. Cette fois, c'est à l'Assemblée nationale que cela se passe. Les députés ont en effet appris que l'homme de main d'Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, disposait d'un badge pour accéder à l'hémicycle.

Il "disposait d'un tel badge depuis le 24 juillet 2017" et "ce badge lui a été retiré il y a trois jours", a affirmé Marc Le Fur (LR), l'un des vice-présidents de l'Assemblée, qui a souhaité "savoir qui a demandé un tel badge, quelle autorité élyséenne, pourquoi" et "que des mesures soient prises pour que de tels incidents ne puissent plus intervenir".

Le patron des députés LR, Christian Jacob, a été beaucoup plus virulent. ""On découvre que ce barbouze, car il faut appeler les choses par leur nom, avait accès à l'Assemblée ! Mais au nom de quoi avait-il un badge ? On nous explique que c'est pour la sécurité du Président mais alors pourquoi avait-il accès à l'hémiycle ? C'est quand même très grave", a-t-il dit. 

François de Rugy (LREM), au perchoir, a répondu qu'il existe "plusieurs milliers de badges pour des députés, fonctionnaires, collaborateurs, et un certain nombre de collaborateurs de l'exécutif, de ministres, dont du président de la République", dont "un certain nombre" sont "attribués par la voie administrative". Il a évoqué le chiffre d'"une demi-douzaine pour le cabinet du président de la République", a affirmé que "le badge a été immédiatement désactivé quand M. Benalla s'est vu retirer les fonctions qu'il avait à la présidence de la République".

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par raslacoiffe - 21/07/2018 - 18:40 - Signaler un abus Vite la suite...

    Décidément les fils n'ont pas été tous tirés. La bobine nous réserve encore quelques surprises savoureuses. J'espère que les journalistes vont feuilletonner aussi longtemps que pour Fillon.

  • Par J'accuse - 21/07/2018 - 19:34 - Signaler un abus Collaborateur du président ?

    Benalla était un "collaborateur" de Macron, dixit le président de l'Assemblée, et il a eu le droit d'aller partout ! Combien en a-t-il de cet acabit, qui peuvent se promener dans tous les locaux de la République, sans qu'on sache au nom de quoi et pour y faire quoi ?

  • Par KOUTOUBIA56 - 21/07/2018 - 19:50 - Signaler un abus Fillon doit rigoler en ce

    Fillon doit rigoler en ce moment!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! mais ou sont le sjuges du pole financier ????????????????????

  • Par Yves3531 - 21/07/2018 - 22:38 - Signaler un abus @Koutoubia56...

    cela prouve surtout qu’il y a le décor démocratique et derrière ceux qui tirent les ficelles. Derrière l’hydre a plusieurs têtes: en tête la haute administration Bercy au premier rang, les syndicats qu’ils ont gavé de postes et d’avantages pour les calmer, ils subventionnent de diverses manières les journalistes et artistes pour les rendre dépendants et serviles, ... et rendent suffisamment d’electeurs dépendants d’allocations et autres aides pour faire basculer au final le simulacre d’election du côté choisi. Fillon était un danger, ils l’ont violement passé à la trappe et ont pactisé avec la finance pour sauver les meubles...

  • Par xavier dufour - 22/07/2018 - 10:31 - Signaler un abus la question

    pourquoi aller taper sur du manifestant? certainement pas à la demande du Président......... donc pour s'amuser un peu........c'est la seule explication que je trouve à ce type de comportement......... donc EM aime bien s'encanailler avec de la racaille.Cela lui donne l'impression d'être autre chose qu'un petit technocrate sans idée...... cela lui donne quelques petits frissons d'aventurier,lui le haut fonctionnaire étatiste.......

  • Par lili57 - 22/07/2018 - 10:56 - Signaler un abus Fillon

    effectivement tout ce que nous apprenons et lisons en dit long sur cette nouvelle présidence, présidence volée, OUI, j'ose l'écrire

  • Par Anguerrand - 22/07/2018 - 11:59 - Signaler un abus Combien d’autres Benalla ?

    Avec les années je trouve que l’on nous limite de plus en plus nos liberté. Par contre l’islam en prend de plus en plus à son aise, et limites notre civilisation et nous mène tout droit à la Charia avec l’accord des politiques assassins, car tout cela finira mal. Seul les pays sans immigrations sont tranquilles

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€