Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 19 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Arthur : l’animateur s’exile fiscalement en Belgique

Selon des informations de BFM, il a déclaré sa nouvelle adresse, dans la commune huppée d'Uccle lors de la constitution d'une société anonyme de droit belge, Ocean Group.

Bye bye la France, bonjour la Belgique

Publié le
Arthur : l’animateur s’exile fiscalement en Belgique

Arthur ne veut plus entendre parler du fisc français. Selon des informations de BFM Business en date de mercredi, le célèbre animateur français s’est récemment installé en Belgique afin de payer moins d’impôts. Plus précisément, le producteur de télévision réside désormais à Uccle, une petite ville huppée non loin de Bruxelles. Comme le rappelle BFM, Arthur avait déjà transféré une partie de ses activités au Luxembourg. L’animateur a déclaré sa nouvelle adresse lors de la constitution d'une société anonyme de droit belge, Ocean Group, comme le prouve un extrait du Moniteur belge, le journal officiel du royaume, en date du 30 décembre 2013.

Ocean Group, qui a pour objet la production de spectacles, d'émissions de télévision et de radio ou encore "toute activité concernant le cinéma", est détenue à 75% par Arthur, de son vrai nom Jacques Essebag, et à 25% par sa société AW Equity, qui a son siège au Luxembourg, indique le document publié mercredi par l'hebdomadaire MBelgique.  

Selon le site BFM Business, l'adresse d'Uccle a également été transmise aux autorités luxembourgeoises, remplaçant celle qu'Arthur avait fournie auparavant à Paris. Le site met en ligne un document datant de janvier 2014 dans lequel il fait état de ce changement. L'animateur avait déjà transféré début 2013 de Paris à Luxembourg sa holding AWCG afin de se développer à l'international. Mais la société avait alors indiqué qu'elle continuerait à acquitter ses impôts en France, tout comme l'animateur. 

Contactée par 20 Minutes, l'attachée de presse de l'animateur télé a déclaré: "C'est de l'ordre de la vie privée, je n'interviens pas dans ce domaine-là". Selon elle, Arthur ne devrait pas non plus s'exprimer à ce sujet dans les jours ni les semaines à venir car il se trouve actuellement à l'étranger avec Frédéric Lopez, en tournage pour Rendez-vous en terre inconnue. Il devrait rentrer en France à la fin du mois de juin.

Arthur a été rendu célèbre dans les années 1990 grâce à l'émission "Les enfants de la télé" sur la chaîne publique France 2. Il anime actuellement des programmes de divertissement sur la chaîne privée TF1. Il dispose d'une fortune importante, la 229e de France selon le magazine Challenges, qui la chiffre à 200 millions d'euros.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zen aztec - 04/06/2014 - 16:58 - Signaler un abus Bravo

    ça va en faire baver un paquet....

  • Par crobard007 - 04/06/2014 - 17:38 - Signaler un abus Logique

    J'aimerai tellement pouvoir aussi m'éxiler

  • Par Solognitude - 04/06/2014 - 22:41 - Signaler un abus Une fois de plus...

    l'ISF a encore frappé!

  • Par zeliclic - 05/06/2014 - 07:21 - Signaler un abus Surement pas l'ISF

    Avec ses avoirs dans AWP (radiée en 2013) il n'était probablement pas très impacté par l'ISF. La Belgique a un autre avantage; l'absence d'impôt sur les plus-values ...

  • Par ISABLEUE - 05/06/2014 - 14:32 - Signaler un abus Il a bien raison

    Bercy et son ramassis de cranes d'oeufs ne comprennent décidément rien.;

  • Par assougoudrel - 07/06/2014 - 19:16 - Signaler un abus Bravo!!!

    J'ai entendu cet abruti de Bourdin qui hurlait dans RMC:"jamais je ne quitterai la France". Il n'est pas prêt de le faire avec les privilèges des journalistes français (si on peut appeller ça du journalisme). Arthur a mille fois raison. Et ce n'est que le début. Ils ont du soucis à se faire ce ramassis de minables qui gouvernent le pays.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€