Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'arrêt des ventes vers l'Iran aurait fait plonger PSA, selon la CGT d'Aulnay

La direction de PSA dément.

Bon client

Publié le

L'Iran serait responsable des maux que connaît actuellement PSA. C'est ce qu'affirme la CGT de l'usine d'Aulnay. L'arrêt des ventes à la République islamique aurait fait plonger le groupe, et provoqué l'annonce, jeudi dernier, d'un plan de suppression de 8 000 postes, ainsi que de la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois. Mais la direction de PSA dément. 

Le délégué CGT du site, Jean-Pierre Mercier, en est convaincu : c'est l'arrêt des activités du groupe en Iran qui a tué PSA. "Pour le premier semestre 2012, on constate une baisse des ventes de 240 000 véhicules par rapport à 2011", affirme au Point.fr le délégué CGT d'Aulnay.

"Or, ce chiffre comprend les 200 000 véhicules que Peugeot aurait dû vendre en Iran." 

Ainsi, d'après le délégué syndical, en retirant les pertes liées au marché iranien, Peugeot ne subit plus qu'une baisse de 40 000 véhicules depuis le début de l'année, soit moins de 1 %. "On est loin des 13 % annoncés par la compagnie", s'insurge Jean-Pierre Mercier. "Si la direction avait expliqué cela, poursuit-il, il lui aurait été bien plus difficile d'annoncer le plan de suppression d'Aulnay". Une décision d'autant plus dommageable que, d'après Jean-Pierre Mercier, "il ne s'agit pas là d'un problème de compétitivité mais d'une décision politique de ne pas vendre à l'Iran".

Fin février, le groupe français décide de "geler son activité" en Iran, c'est-à-dire de suspendre provisoirement ses livraisons. "Le renforcement des sanctions contre l'Iran, notamment la collaboration entre les banques iraniennes et occidentales, rendait impossible le financement de ces exportations", explique au Point.fr un porte-parole de PSA. Ainsi, entre le premier semestre de 2011 et celui de 2012, le nombre de véhicules Peugeot vendus en pièces détachées dans le monde a baissé de 31,1 %, dont une grande partie concerne les exportations à l'Iran.

Implanté en Iran depuis l'époque du shah, Peugeot fait de très bonnes affaires au pays des mollahs. Avec 455 000 véhicules écoulés en 2011, la République islamique représente, derrière la France, le deuxième marché dans le monde pour la marque au lion. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Dsi - 16/07/2012 - 23:34 - Signaler un abus Achetons à ceux qui créent des emplois, pas aux autres!

    Pourquoi dire que l'Iran serait responsable s'il s'agit d'un choix politique de Peugeot? Il semble que la direction de Peugeot n'a pas été capable de diriger l'entreprise, ni de faire les investissements nécessaires. A moins que les primes aux dirigeants, les retraites chapeau ou les stock options distribuées à ceux qui travaillent le moins en soient la cause. Pourquoi acheter "français" à des incapables plutôt qu'acheter étrangers à des firmes qui créent des emplois en France tandis que nos "audacieux entrepreneurs " délocalisent ou licencient?

  • Par Decebal - 17/07/2012 - 01:16 - Signaler un abus Vendre a ceux qui achètent

    Toujours idiots ces Français, quand on se débrouille bien qq.part on se tire nous même dans le pied. est ce que les autres pays chipotent!! Ce problème est récurant, la ou était les mieux places et bien on a laisser les autres prendre notre place. cela dure depuis des lustres et c'est une des nombreuses raisons, plutôt choix politique idiot. Nois avons quand même qqs. Grandes entreprises qui elles ne se soucis pas de soit disantes contingences.

  • Par Didier Lejeune - 17/07/2012 - 11:24 - Signaler un abus L'art de se compliquer la vie

    Entre la Chine, et son milliards d'habitants avides d'automobiles et l'Iran sous blocus onusien depuis une vingt ans, devinez où PSA a décider de porter ses efforts?

  • Par ISABLEUE - 17/07/2012 - 14:18 - Signaler un abus Si JP Mercier et la CGT

    veulent aller lécher le c des ayatollahs qu'ils y aillent !! Non mais n'importe quoi !! et pourquoi pas la Corée du Nord ??

  • Par L'Impertinent - 17/07/2012 - 21:46 - Signaler un abus L'autisme de la CGT

    Pour la CGT, la France a tous les problèmes du monde... sauf celui d'un déficit de compétitivité. Comme c'est magnifique que de se voiler la face pour continuer à défendre des corporatismes économiquement intenables!

  • Par ntzsch - 17/07/2012 - 22:12 - Signaler un abus Bien fait pour eux !

    Les Iraniens seront obligés de s'approvisionner chez Toyota, ça leur apprendra !

  • Par Transistor - 17/07/2012 - 23:08 - Signaler un abus C'est le fameux dilemne de la CGT

    et c'est véridique : le lundi ils manifestaient contre la guerre en Irak, le mardi contre la fermeture des usines d'armements. Va comprendre Charles.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€