Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'armée se prépare au retour de djihadistes français

"C'est une crainte de les voir revenir", a déclaré le chef d'état-major de l'armée de Terre, le général Jean-Pierre Bosser.

Défense

Publié le
L'armée se prépare au retour de djihadistes français

Des centaines de Français ont rejoint les rangs de l'Etat islamique en Irak et Syrie où ils se sont battus contre les forces locales soutenues par la coalition internationale sous commandement américain. Après la reprise de Raqqa des mains de Daech, l'armée française se prépare donc à leur retour éventuel en France.

>>> À lire aussi : Raqqa libérée : nouveaux problèmes en vue après la chute de l’Etat islamique

"C'est une crainte de les voir revenir sur le territoire national", a déclaré le chef d'état-major de l'armée de Terre, le général Jean-Pierre Bosser, avouant "se préparer à des menaces". L'armée "étudie avec beaucoup de précision quels sont leurs modes d'action", a assuré le général lors d'une présentation des moyens de l'armée de Terre à Versailles-Satory. Selon lui, l'opération militaire Sentinelle "vise aussi à étudier des scénarios de crise" liés à d'éventuels retours. "Les services de renseignement œuvrent de leur côté pour pouvoir cibler de façon assez précise ces gens", a-t-il ajouté.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Stargate53 - 19/10/2017 - 15:57 - Signaler un abus Pourquoi accepter qu'ils reviennent ?

    Ils ont choisi leur camps et ont commis des crimes contre l'humanité car ce conflit ne relève pas de la guerre entre états puisque celui auquel ils se sont soumis n'existe pas aux yeux des instances mondiales. Donc ce sont des apatrides de fait ! Qu'ils restent là où ils ont choisi d'aller en conscience. Nous n'avons pas besoin de voir ces fanatisés venir endoctriner nos banlieues qui sont déjà assez atteinte comme cela. Sauf si E Macron estiment que ces terroristes ont le droit de faire des attentats et précher pour la charia en France. Ils ne sont pas amendables, leurs convictions se sont renforcées et ils vont faire des dégâts dans nos quartiers et villes françaises et des innocents vont mourrir s'ils posent le pied en France. Bien sur ils vont se repentir, dire qu'ils regrettent et qu'ils se sont laissé bernés par des procureurs islamiques. Pipeau, c'est un message appris par Daesh pour tromper les bons français du moins les autorités françaises si naïves. Le diable ne change jamais, il est le diable, un point c'est tout ! Donc qu'ils restent dehors de notre pays !

  • Par Carl Van Eduine - 19/10/2017 - 16:29 - Signaler un abus Ca s'appelle une guerre civile

    Quand ces gens reviendront, parce qu'ils reviendront, il importe que l'Etat vérifie rapidement s'il dispose de l'arsenal juridique nécessaire, ou si le fait que ce ne soit une guerre inter-état, le fait que ces gens n'aient pas porté leurs armes _ pour le moment et pour certains _ contre leur nation interdit à la dite nation de les considérer comme des ennemis en guerre. Auquel cas, il faudra agir contre eux quand même, car, is ont versé le premier sang, là-bas, et chez nous. Ce n'est pas à l'opération Sentinelle de régler cela, c'est beaucoup plus grave. Nous sommes en guerre civile.

  • Par cloette - 19/10/2017 - 16:53 - Signaler un abus Pourquoi ne les juge t on pas

    immédiatement et en détention également immédiatement ?

  • Par Pharamond - 19/10/2017 - 17:00 - Signaler un abus Perversion de l'esprit

    C'est quand même incroyable! on doit se torturer l'âme et le cerveau pour savoir comment on doit traiter ces djihadistes,,sinon assassins, pour le moins: antifrançais et qui ont combattu la France. La Sécurité Sociale sera sommée de prendre en charge leurs blessures,leurs soins; l'Office HLM sera diligentée pour leur trouver un logement,quitte à faire lanterner une famille à bas revenu. Il y a là une vraie perversion de l'esprit et un manque de courage évident. Si la législation actuelle ne permet pas la déchéance de la nationalité,il faut la changer.Certains disent: vous voulez en faire des apatrides? Entre une grave menace intérieure toujours possible et une mesure de sauvegarde,il n'y a pas photo. Doit-on s'inquiéter de ce qu'il leur adviendra? Ils retombent sur leurs pattes:exemple: la soeur de Mohamed Merah,partie en famille faire le djihad en Syrie,s'est réfugiée ...en Algérie. N'oublions pas que beaucoup de ces djihadistes ont la double nationalité.

  • Par assougoudrel - 19/10/2017 - 20:31 - Signaler un abus Une seule solution

    Les îles du Salut en Guyane ou les zigouiller pour la Raison d'Etat.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€