Dimanche 20 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mort de Yasser Arafat : une instruction ouverte en France pour assassinat

Après le dépôt d'une plainte contre X pour assassinat, par Souha Arafat, le parquet de Nanterre a décidé d'ouvrir une instruction pour déterminer les conditions dans lesquelles est mort l'ex-dirigeant palestinien.

Enquête

Publié le 28 août 2012
 

Une instruction va être ouverte en France pour juger et enquêter sur les conditions de la mort de Yasser Arafat.  Elle fait suite au dépôt de plainte  contre X pour assassinat avec constitution de partie civile, le 31 juillet par Souha Arafat, la veuve du chef de l'autorité palestinienne, mort le 11 novembre 2004 à l'hôpital militaire français de Percy (Hauts-de-Seine).

Cette plainte fait suite à la découverte de polonium, une substance radioactive hautement toxique, sur les habits de l'ex-dirigeant palestinien. Pour mener cette affaire ouverte à Nanterre, un ou plusieurs juges devraient être nommés très prochainement.

Vendredi 24 août, l'institut de radiophysique de Laussane avaient estimé "que cet acte d'enquête doit être diligenté en collaboration avec la juridiction d'instruction française régulièrement saisie, qui doit désigner un magistrat instructeur pour procéder aux investigations qui s'imposent". 

En 2006, le polonium avait servi à empoisonner l'ex-espion russe, devenu opposant au président Vladimir Poutine, Alexandre Litvinenko.

 

 

Lu sur Libération

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par enzo31311 - 28/08/2012 - 21:34 - Signaler un abus Terroriste

    Qu'il ait été assassine ou non me fait ni chaud ni froid. Cet individu était un terroriste .
    On n'aurait jamais du accueillir cet individu en France pour ce faire bien voir des pays arabes et encore moins de lui faire des funérailles nationales .

  • Par Alliance Nationale France - 28/08/2012 - 21:16 - Signaler un abus Encore et toujours !

    Encore un exemple où en se mêlant des politiques d'autres pays nous voici à gérer encore des conséquences négatives et qui vont nous retomber dessus....

  • Par sbgf43 - 28/08/2012 - 18:05 - Signaler un abus Assassin.!!!

    Rien a cirer c'était un assassin...

Fermer