Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’Aquarius bloqué en Méditerranée: l’Italie et Malte se rejettent les responsabilités, l’Espagne à la rescousse

Le bateau de l’ONG SOS Méditerranée a recueilli plus de six cents migrants à son bord après six opérations de sauvetage distinctes dans la nuit de samedi à dimanche. L’Italie et Malte refusent catégoriquement que le navire accoste à leur port.

Solidarité en berne

Publié le
L’Aquarius bloqué en Méditerranée: l’Italie et Malte se rejettent les responsabilités, l’Espagne à la rescousse

 Crédit LOUISA GOULIAMAKI / AFP

Le bateau de l’ONG SOS Méditerranée a recueilli plus de six cents migrants à son bord après six opérations de sauvetage distinctes dans la nuit de samedi à dimanche. Depuis lors, l’Italie et Malte refusent catégoriquement que le navire accoste à leur port. A son bord se trouve une centaine de mineurs isolés étrangers dont onze enfants en bas âge ainsi que sept femmes enceintes. Les équipes commençaient à s’inquiéter de la diminution des stocks de nourritures qui ne peuvent pas aller au-delà de trois jours.

Mateo Salvini, premier ministre italien issu du parti d’extrême droite La Ligue justifie son refus par la volonté de «dire non à la traite des êtres humains, non à l’immigration clandestine». Il accuse Malte de ne pas prendre sa part suffisante d’assistance.
 
Ce à quoi le chef du Gouvernement Maltais Joseph Muscat rétorque qu’il est en conformité avec ses obligations internationales puisque l’opération de sauvetage a eu lieu dans la zone de recherche et de sauvetage libyenne qui dépend du centre de coordination des secours de Rome.
 
De nombreux conflits similaires sont déjà intervenus entre Rome et La Vallette. Vendredi dernier, le navire de sauvetage Seefuchs, accueillant cent vingt-six migrants à son bord, est resté bloqué en mer dans des conditions météorologiques désastreuses. Ils ont finalement pu accoster dans le port de Pozzalo en Sicile.
 
L’Espagne a finalement accepté d’accueillir le navire dans le port de Valence. Le nouveau président du gouvernement Pedro Sanchez a appelé son pays à honorer ses engagements internationaux en matière de crise humanitaire.
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jurgio - 11/06/2018 - 17:33 - Signaler un abus L'Espagne va démêler le différend

    L'Espagne catholique ou l'Espagne musulmane ?

  • Par Ajar - 11/06/2018 - 19:04 - Signaler un abus ONG

    Encore une ONG pour nous pourrir la vie quand allons nous mettre fin a ces organismes financés par les pays du golf et qui nous déverse des milliers d'émigrants

  • Par assougoudrel - 11/06/2018 - 19:12 - Signaler un abus Ça y est!

    Les socialistes espagnols sont à la manœuvre. Avec le mondial de foot, il s'en passera de bonnes, le peuple, trop occuper à regarder vers la Russie.

  • Par Borgowrio - 11/06/2018 - 19:31 - Signaler un abus Après les Alpes , les pyrénées , nouvelle passoire

    ça tombe bien , le nouveau gouvernement socialiste va les accueillir à bras ouverts , ceux là et les autres qui suivront . J' en connais qui vont déchanter , ils ne voulaient plus de l'austérité de Rajoy , il vont devoir payer . A moins que , direction les Pyrénées

  • Par Atlante13 - 11/06/2018 - 19:38 - Signaler un abus Bienvenus en socialie espagnole,

    Je crois que cette fois c'est foutu pour les espagnols : retour des socialistes, le pays basque réclame déjà son indépendance, les catalans sont aussi à la manoeuvre, et pour la première fois depuis 6 siècles l'appel à la prière du muezzin a retenti à l'alhambra. Cette fois, ça craint sérieux .

  • Par Beredan - 11/06/2018 - 19:39 - Signaler un abus L’engrenage ...

    Les espagnols vont de plus en plus apprécier Pedro Sanchez .... l’Italie va désormais lui donner d’un grain à moudre.

  • Par vangog - 11/06/2018 - 20:28 - Signaler un abus L’Espagne de Rajoy avait réussi à endiguer l’invasion...

    de clandestins venus des enclaves de Ceuta et Mellila, entre autres résultats bien plus probants que ceux du Tapazero d'opérette qui l’avait précédé...Ne doutons pas qu’avec ce nouveau bobo-socialaud-pro-islam, impose à l’Espagne par les partis extrémistes ligués aux derniers sympathisants socialistes, l’invasion ne reparte de plus belle...

  • Par catlaya - 11/06/2018 - 23:34 - Signaler un abus charité bien comprise ...

    .. ne commence pas forcément "par soi-même mais au moins par les siens. l'ONG (Soros ?) qui est si émue par les réfugiés (encore à vérifier) ne s'offense nullement des nombreux pauvres et très pauvres qui vivent légalement en France. Il est vrai que le buzz est bcp plus spectaculaire en important une cargaison d'illégaux qu'en s'occupant des gens qui sont Français depuis des générations et qui, aujourd'hui n'ont plus le know-how pour vivre décemment. Je suppose que bcp d'Espagnols regrettent déjà leur vote. ceci étant dit, ils n'ont quand-même pas trop à craindre puisque l'Espagne ne sera que la porte d'Entrée en Europe mais la destination est, logiquement, celle qui offre le plus généreuses conditions d'accueil. Sommes-nous vraiment obligés d'accepter cette politique dite "Européenne" ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€