Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 12 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Après les Etats-Unis, Israël se retire aussi de l’Unesco

Quelques heures après les Etats-Unis, Israël s’est retiré a à son tour de l’Unesco, qualifiant l’institution de "théâtre de l’absurde où l’on déforme l’histoire au lieu de la préserver".

Ciao

Publié le
Après les Etats-Unis, Israël se retire aussi de l’Unesco

Quelques heures après les Etats-Unis, Israël s’est retiré a à son tour de l’Unesco, qualifiant l’institution de "théâtre de l’absurde où l’on déforme l’histoire au lieu de la préserver". "Nous entrons dans une nouvelle ère aux Nations unies, celle où, quand on pratique la discrimination contre Israël, il faut en payer le prix", a déclaré Danny Danon, ambassadeur d’Israël auprès de l’Onu.

Une décision attendue

Depuis des années, le feu couve sur fond de positions controversées de l’Unesco sur Jérusalem et Hébron, défendues par les pays arabes. En 2011, l’admission de la Palestine au sein de l’Unesco n’a fait qu’empirer la situation et a provoqué la suspension des contributions financières d’Israël et des Etats-Unis (plus de 20 % du budget de l’agence).

Le retrait des deux pays était attendu car en juillet dernier, ils avaient prévenu qu’ils réexaminaient leurs liens avec l’Unesco, qualifiant d’"affront à l’histoire" la décision de l’organisation de déclarer la vieille ville de Hébron, en Cisjordanie occupée, "zone protégée" du patrimoine mondial. Une décision qualifiée alors de "délirante" par Israël.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 13/10/2017 - 09:39 - Signaler un abus L'islamo-gauchisme gagne du terrain...

    retour de l'histoire sur ses heures les plus sombres, celles d'avant-mur de la honte socialiste...triste!

  • Par Marie-E - 13/10/2017 - 12:27 - Signaler un abus il n'y a rien à faire

    53 pays arabo musulmans : en face Israël seul état juif ...condamné systématiquement une fois par mois, 10 fois par an selon les organisations internationales. Ils ne veulent plus payer, ils ont raison. Nous allons prendre leur place et payer pour protéger les bouddhas de Banyan (trop tard et pas de résolution) le tombeau de Jonas (idem) la civilisation préislamlique de Tombouctou (idem) Palmyre ... n'en parlons pas car la Syrie n'intéresse aucunement les organisations internationales. Aujourd'hui, c'est une vraie mascarade. Israël a raison de se retirer et d'augmenter son budget militaire, qui est la seule protection de son patrimoine .. ....un commentaire (que j'apprécie sur le Figaro) montrant qu'il n'y aura jamais la paix au Moyen-Orient (car Israël ne disparaitra pas une 2e fois. Pendant des décennies j'ai cru de bonne foi que ce n'était qu'un conflit territorial et qu'avec du courage politique de part et d'autre la Paix s'imposerait. J'ai finalement compris qu'il s'agit en fait d'un conflit théologique pour le monde islamique: une terre qui a été ne serait-ce qu'une minute "Dhar Al Islam" (territoire d'Islam) ne peut en aucune manière redevenir "Dhar Al Islam".

  • Par Marie-E - 13/10/2017 - 12:40 - Signaler un abus pour terminer sur cet article

    L'UNESCO anti-israélienne, vous croyez ? Les faits sont les faits, " L'UNESCO" est devenu une entité islamique antisemite ! chiffres fournis par UN Watch : " Unesco resolutions and decisions condemning Countries "en 2009 : Israël 10 et rest of world 0 // en 2010 : Israël 10 et rest of the world 0 // en 2011 : Israël 12 et rest of the world 0 // en 2012 : Israël 8, Syrie 1 et rest of the world 0 // en 2013 Israël 6 et rest of the world 0 .

  • Par moneo - 13/10/2017 - 16:54 - Signaler un abus décision trop restreinte

    c'est l'ONU qu'il faut cesser financer, ça coute trop cher pour pas grand chose les grands discutent entre eux avant puis font leurs cinémas devant les caméras;plus d'ONU ça changerait quoi à l'ère de l'électronique? et puis une sacrée bonne nouvelle le GIEC irait se faire financer ailleurs vu qu'il n'aurait plus pour mission de démontrer le réchauffement climatique -:)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€