Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Après dix ans sous terre, une secte islamiste est découverte en Russie

Certains enfants qui y sont nés n’étaient jamais sortis du bunker.

A la lumière du jour

Publié le

Il s’agissait d’un labyrinthe sous-terrain, sans éclairage ni aération. Et c’est pourtant dans ce bunker caché sous une maison en briques rouges de trois étages équipée d’un minaret qu’une soixantaine de personnes, dont une quinzaine d’enfants, ont été découvertes en Russie, à 800km de Moscou,  après dix ans d’enfermement.

Ils appartenaient à une secte islamiste qui voue un culte à Fayzarahman Satarov, un homme de 85 ans. Il s'est proclamé prophète en 1964, et qui a déclaré l'indépendance de son bunker pour en faire un État islamique. Tous les enfants, dont le plus jeune âgé d’à peine 18 mois, ont été conduits à l’hôpital.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par LeditGaga - 10/08/2012 - 13:14 - Signaler un abus Eh bien !

    L'islam, religion de paix et d'amour !

  • Par HdT - 10/08/2012 - 13:32 - Signaler un abus La spiritualité digne du temps des cavernes

    L'hopital certes mais le cimetière aurait été mieux, ils n'ont vécu qu'ensevelis. En les exposant dans un hôpital, ils deviennent martyrs des mauvais et mécréants Occidentaux que les inénarrables islamistes vont savoir récupérer à des fins prosélytiques.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€