Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 25 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Apple refuse publiquement de créer un accès aux iPhones pour le FBI

Après l'attaque de San Bernardino, les autorités ont demandé la capacité d'accéder à tout téléphone de la marque.

Libertés

Publié le
Apple refuse publiquement de créer un accès aux iPhones pour le FBI

Apple a fait quelque chose de très rare dans son histoire : publier une lettre ouverte addressée à tous ses clients. Dans cette lettre ouverte, la firme de Cupertino explique que, après l'attaque de San Bernardino, où un couple de jihadistes avait tué plusieurs personnes, le FBI avait demandé à Apple de leur fournir un "backdoor", ou une clé d'accès pour accéder au système d'exploitation de l'iPhone des attaquants. 

Dans cette lettre, Tim Cook, le PDG d'Apple, explique pourquoi il refuse : un tel "backdoor" ne pourrait pas être utilisé qu'une fois. Il serait comme une clé universelle qui permettrait d'ouvrir n'importe quelle serrure. Même si Apple collabore avec tous les mandats et les enquêtes, il considère qu'un backdoor mettrait en péril la sécurité de tous ses utilisateurs. N'importe qui pourrait alors accéder à toutes les données des utilisateurs Apple : leurs données personnelles, leur localisation géographique, leur micro et leur caméra.

Pour Apple, il est impossible de vendre des appareils non sécurisés, ce qui reviendrait à trahir ses clients. 

Une décision donc très inhabituelle et publique, qui fait contraste avec les propos très invisibles de nombreux acteurs français, comme les fournisseurs d'accès, sommés de travailler avec l'Etat par la loi sur le renseignement. "Nous pensons que les intentions du FBI sont bonnes, mais il serait mal que l'Etat nous force de créer un backdoor pour nos produits. Et, au final, nous craignons que cette exigence ne saperait les droits et libertés que l'Etat est censé protéger."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par de20 - 17/02/2016 - 11:56 - Signaler un abus Et secretement l acces à tous

    Et secretement l acces à tous et même à ceux des autres marques .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€