Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 23 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Angela Merkel soutenue par son parti pour l'alliance avec le SPD

Le CDU a validé l'alliance avec les sociaux démocrates très largement, avec 27 votes contre seulement sur 975. Reste le SPD maintenant…

Jawohl

Publié le
Angela Merkel soutenue par son parti pour l'alliance avec le SPD

C'est un appui de poids, même s'il ne surprendra guère les observateurs de la vie politique allemande. Le parti d'Angela Merkel, le CDU (Union chrétienne-démocrate d'Allemagne) a validé l'accord que tente de passer sa chancelière et dirigeante avec le SPD (Parti social-démocrate). Les résultats sont sans appel : 27 votes contre uniquement sur 975 délégués présents lors du vote. C'est Armin Laschet, l'un des dirigeants du parti, qui l'a annoncé à la suite d'un vote à main levée.

Ce succès vient quelque peu conforter la place d'Angela Merkel, très critiquée ces derniers mois, et ce même au sein de son propre parti. Il n'en reste pas moins que le compromis gouvernemental n'est pas encore certain de l'emporter.

Ce week-end, on connaîtra les résultats du vote des membres du SPD.

En attendant, Angela Merkel a d'ors et déjà donné des gages à droite comme à gauche. A droite en offrant le ministère de la Santé au jeune loup Jens Spahn, très critique envers elle et proche de Wolfgang Schaüble, le retirant à son fidèle Hermann Gröhe. Thomas de Maizière lui s'est vu subtilisé celui de l'Intérieur par Horst Seehofer, du CSU, les alliés bavarois. Et le ministère des Finances, tout comme celui de la Défense, ira au SPD. 

 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€