Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Anders Breivik : fou ou criminel responsable ?

Le procès du tueur norvégien débute aujourd'hui et devrait durer 3 mois. Dès aujourd'hui, la première étape consistera à cerner la personnalité du terroriste responsable des massacres d'Oslo et Utoya.

Justice

Publié le

Le procès d'Anders Behring Breivik a commencé à 9 heures ce lundi matin. Il est jugé pour les massacres commis le 22 juillet dernier en Norvège, à Oslo et sur l’île d'Utoya, qui avaient fait 77 morts.

Dénué de tous remords, le tueur a souhaité s'exprimer en anglais lors de sa première comparution et semble vouloir profiter du procès pour diffuser ses convictions extrémistes et nationalistes. Le terroriste, qui a reconnu les faits, affirme en effet avoir agit dans l'intérêt du pays.

A peine débarrassé de ses menottes, Anders Behring Breivik, a brandi le poing en direction de la cour et de la salle composée de familles de victimes, de survivants et de journalistes. Dans son manifeste, il explique que ce salut représente "la force, l'honneur et le défi aux tyrans marxistes en Europe".

Vêtu d'un costume, le tueur s'est présenté comme "écrivain" et a déclaré aux juges : "Je ne reconnais pas le tribunal norvégien".

Le visage rougi par l'émotion, il a ensuite brièvement pleuré en visionnant le film de 12 minutes qu'il a fait et qu'il avait diffusé sur internet le jour des attaques. Ce film, projeté sur grand écran par le tribunal, regroupe de photos et des dessins montrant notamment des intégristes musulmans.

Le procureur Svein Holden a montré un film de surveillance jusque-là inédit de l'explosion causée par Anders Behring Breivik à Oslo en juillet. Sur cette vidéo, on voit des personnes se dirigeant vers la camionnette au moment de son explosion près du siège du gouvernement. Breivik n'a montré aucun signe d'émotion. Mais les familles de victimes présentes dans le prétoire ont laissé échapper un cri d'émotion au moment où la bombe explose.

Les débats devraient durer 10 semaines à Oslo, sous l’œil de 300 journalistes.La première partie de l'audience tournera autour de la personnalité du tueur. Breivik a reconnu les faits, mais affirme avoir agit par "auto défense", et plaide donc non coupable.

Le terroriste d’extrême droite s'était récemment déclaré "satisfait" des conclusions d'un second collège d'experts qui l'a déclaré responsable de ses actes, contredisant les résultat de la première expertise.

Si le tueur est reconnu pénalement responsable, il encourt une peine de 21 ans de prison, qui pourra éventuellement être prolongée aussi longtemps qu'il sera considéré comme dangereux. A l'inverse, s'il est reconnu irresponsable, il devra suivre un traitement psychiatrique dans un établissement fermé.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par slavkov - 16/04/2012 - 11:37 - Signaler un abus déjà vu ...

    ... et tous les politicards, ceux qu'ils ne font tout bonnement rien d’autre qu’islamiser leur société en accordant les permis de séjours sans aucun contrôle et en placent les citoyens de souche devant le fait accompli, eux aussi devraient se trouvé sur le banc d'accusé ...

  • Par De France et de plus loin - 16/04/2012 - 11:56 - Signaler un abus Il semble que vous ayez un

    Il semble que vous ayez un problème avec les étrangers (enfin les noirs et les arabes surtout si je vous comprends bien). On vous a déjà dit que le racisme était un vilain défaut? Il y a de vrais sites de fachos qui seront ravis d'accueillir vos commentaires haineux et ridicules, allez y !

  • Par ayrton - 16/04/2012 - 13:05 - Signaler un abus ayrton

    Assez de voir ces débiles parader, massacrer des innocents, assez des pédophiles et autres qui violent et tuent sans vergogne ! Un référendum sur la peine de mort, quand ? Je signe des deux mains pour ces individus qui passent entre les mains des psychiatres et autres, sont "soignés", maternés, ressortent "considérés comme guéris", et n'ont plus qu'à recommencer... ce qu'ils font chaque fois ! Assez de nous parler de "pulsions" de "traumatismes". Il y a vraiment des parasites à éliminer définitivement, surtout quand il n'y a aucune ambiguïté.

  • Par Septentrionale - 16/04/2012 - 13:30 - Signaler un abus ?!

    n'est-ce pas le poing de ralliement de l'extrême gauche de toute manière c'est le point de toute folie en extrême

  • Par De France et de plus loin - 16/04/2012 - 13:32 - Signaler un abus Pour Ayrton

    Le problème, c'est que si les criminels, les fous et les monstres de tout poil tuent, la France, elle ne tue pas (hormis en cas de guerre bien sure). C'est ce qui fait que nous sommes meilleurs que ceux qu'on dénonce. La peine de mort existe aux USA; dans les pays arabes etc.. C'est votre modèle? L'Etat ne tue pas, seuls les criminels tuent. CQFD

  • Par Laulau - 16/04/2012 - 15:02 - Signaler un abus Curieux ça!

    Lorsque des terroriste musulmans font des attentats en Europe, personne ne parle de les enfermer dans des asiles psychiatriques. Et voilà qu'un terroriste d’extrême droite, avec salut nazi et tout et tout, fait des dizaines de morts en Norvège, et quel est le débat dans la presse ? Prison ou asile de fou ? Ceux qui ne sont certainement pas fous, ce sont ceux qui orientent le débat!

  • Par De France et de plus loin - 16/04/2012 - 15:39 - Signaler un abus Faut admettre que Breivik est

    Faut admettre que Breivik est salement tordu. Je ne sais pas s'il est fou mais c'est un sale con.

  • Par Decrauze - 17/04/2012 - 00:42 - Signaler un abus Sinistre

    Pour contrebalancer la mine réjouie et la parade à vomir du sinistre exécuteur de gens piégés et sans arme, flanquons ces quelques lignes sous ce compte rendu : je grimpe vers le Konzentrationslager Natzweiler-Struthof. A gauche, la « lanterne des morts » : arrêt ému devant ce sanctuaire où la terre et le gazon recouvrent les cendres des victimes de cette solution érigée comme finale – « Endlösung, sa beauté ruisselante » dit Les Bienveillantes. Vies sacrifiées pour satisfaire le concept, pour servir l’idéologie… Faire mourir pour ses idées, l’idée est effrayante, mais inhérente aux assoiffés de pouvoir. Je passe la monumentale entrée de bois et de barbelés qui m’écrase de son passé. Là, l’espace m’accroche à la gorge : dans ce large cocon vert en pente, des baraquements lugubres. Il faut descendre en longeant le « ravin de la mort ». Scruter l’endroit verdoyant, scruter davantage pour y ressentir les corps qui s’effondrent sous les rafales. Ne rien négliger pour ne pas se faire surprendre par le pire alors inarrêtables… (écrit en août 2011) La suite sur http://pamphletaire.blogspot.fr/2011/08/camp-creveras-tu.html

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€