Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Allemagne : Martin Schulz prend la tête du SPD

Le candidat social-démocrate a obtenu 100% des voix. Une première.

Leader

Publié le
Allemagne : Martin Schulz prend la tête du SPD

Le temps de l'alternance est-il arrivé en Allemagne ? En élisant l'ancien président du Parlement européen, Martin Schulz, comme candidat du parti social-démocrate (SPD), la gauche se donne toutes les chances. Alors que sa nomination était attendu avec un score très large, autour de 90%, il a finalement obtenu 100% des voix, une première dans l'histoire du parti. "A partir de maintenant, le combat commence pour devenir le premier parti et conquérir la chancellerie", a-t-il déclaré ce dimanche.

Angela Merkel est-elle en danger ? Les attaques terroristes et les positions de la chancelière sur les migrants l'ont considérablement affaibli dans l'opinion, les sondages actuels la plaçant au coude-à-coude avec Martin Schulz, chose impensable, il y a encore quelques mois.

Les élections auront lieu le 24 septembre prochain.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Liberdom - 19/03/2017 - 19:00 - Signaler un abus Score stalinien

    Mösieur Schultz, ex-président minoritaire du parlement européen vient de faire un score qui colle bien avec son caractère stalinien. Au coude à coude avec Merckel peut-être : mais on oublie l'AfD qui pourrait tirer les marrons du feu face aux deux partis immigrationnistes d'Allemagne que sont la CDU-CSU et le SPD.

  • Par isambeau - 20/03/2017 - 11:36 - Signaler un abus La soupe bruxelloise est en voie de tarissement

    Il faut vite se replier vers une autre gamelle (même moins goûteuse), il me fait penser à Rebsamen sentant l'incidence de la "loi travail". Il a préféré la mairie de Dijon plutôt que le ministère du travail. En politique ça s'appelle avoir le nez fin, assurer ses arrières, garder une poire pour la soif etc...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€