Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Allemagne : des infrastructures de transport en ruine, et des conséquences terribles pour l'économie du pays

Les ponts, autrefois flambants neufs, sont en bout de course et certaines voies de chemin de fer n'ont pas été rénovées depuis l'époque des kaisers.

Vieillot

Publié le

Les belles autoroutes et les trains à l'heure contribuent presque autant à l'image de l'Allemagne que Beethoven et Goethe. Mais les fameuses infrastructures de transport allemandes sont en train de s'user à vitesse grand V. Les ponts, autrefois flambants neufs, sont en bout de course, certaines voies de chemin de fer n'ont pas été rénovées depuis l'époque des kaisers, et l'entretien des écluses est négligé depuis très longtemps, détaille le Washington Post. 

Le réseau autoroutier et ferroviaire allemand est l'un des plus denses et des plus développés au monde.

Mais les embouteillages commencent à enrayer les exportations du pays, expliquent les experts. Il faudrait doubler le niveau des dépenses actuelles, simplement pour maintenir le statu quo. Depuis qu'Angela Merkel est chancelière, de nombreuses voix s'élèvent pour que le problème soit pris à bras le corps.

"L'Allemagne est le deuxième pays exportateur de biens et services dans le monde, mais seulement si notre système de transport fonctionne", résume Kurt Bodewig, ancien ministre des Transports. "Autrement, notre pays sera dans une situation dangereuse." Kurt Bodewig a récemment mené une commission fédérale recommandant de dépenser 7,1 milliards d'euros de plus par an dans les infrastructures, simplement pour entretenir le réseau actuel. 

La nouvelle coalition d'Angela Merkel prévoit d'augmenter les dépenses de seulement 20% de la somme recommandée par Kurt Bodewig.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par MEPHISTO - 03/01/2014 - 13:41 - Signaler un abus Une future politique de grands travaux en Outre-RHIN

    Ce sera peut-être les grands chantiers à venir de l ' ALLEMAGNE , comme ce fut le cas des Etats-Unis après la crise de 1929 et la politique de la nouvelle donne ( the new deal ) du 32 ème président FRANKLIN DELANO ROOSEVELT... on peut compter sur le pragmatisme et le volontarisme du gouvernement et du parlement fédéral , parce que cela fera baisser le taux chomâge, déjà assez bas pendant des lustres et des décennies. et en plus , ils ont les marges financières nécessaires. ce qui n' est pas et ne sera le cas en FRANCHOLLANDIE

  • Par la saucisse intello - 03/01/2014 - 17:13 - Signaler un abus Pour ce faire.............

    Ils ont du fric, de l'acier...........et des turcs ! "y a plus qu'à pousser" !

  • Par langue de pivert - 03/01/2014 - 19:12 - Signaler un abus Y'a des sous dans les caisses

    Y'a des sous dans les caisses et ils peuvent même emprunter pas cher ! Ils peuvent ouvrir des grands chantiers pour remettre en état leurs infrastructures de transport ! De plus leurs ports ne sont pas vérolés par la CGT ! Je ne suis pas inquiet pour l'Allemagne, c'est le genre de chose qu'elle maitrise très bien !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€