Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 10 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le miracle économique allemand toucherait-il
à sa fin ?

L’activité du secteur privé allemand a reculé pour le deuxième mois consécutif en juin, tombant au plus bas depuis trois ans.

Le début de la fin

Publié le - Mis à jour le 22 Juin 2012
Le miracle économique allemand toucherait-il
à sa fin ?

L’activité du secteur privé allemand a reculé pour le deuxième mois consécutif en juin et tombe donc à son plus bas taux depuis trois ans. Crédit Reuters

[Mis à jour le 22 juin à 11h30]

Un graphique publié ce vendredi par Ifo Business Climate Index survey montre que les prévisions pour les entreprises en Allemagne (la courbe orange) et le climat des affaires (la courbe rouge) s’effondrent en Allemagne.

Les entreprises ont des attentes beaucoup plus faibles que prévu en ce qui concerne leurs perspectives d'affaires sur les six prochains mois. L'économie allemande craint notamment l'impact croissant de la crise de l'euro.

Ces prévisions ajoutées à la chute de l’indice des directeurs d’achats PMI au plus bas depuis trois ans montrent clairement que la capacité de l’Allemagne à prospérer alors que ses voisins européens souffrent touche à sa fin.

 

La crise de la dette déchire les pays européens.

Dans la tempête, l’Allemagne avait toujours bien résisté. Mais aujourd’hui Markit a publié des résultats plus qu'inquiétants pour l’avenir de l’économie allemande.

La chute de l'indice des directeurs d'achats PMI au plus bas depuis 3 ans et des chiffres du chômage en demi-teinte qui pourraient sonner la fin du miracle allemand sur le marché du travail ont fait l'effet d'une douche froide. Ces chiffres tombent une semaine après la confirmation de l'objectif officiel d'une croissance du PIB de seulement 0,7% cette année pour la première économie européenne.

L'indice PMI composite allemand calculé par Markit est tombé à 48,5 ce mois contre 49,3 en mai. C'est son plus bas niveau depuis juin 2009, plombé par le recul du secteur manufacturier allemand. L'indice PMI manufacturier a en effet baissé à 44,7 en juin, alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient stable d'un mois sur l'autre, à 45,2.

"La chute de l'indice PMI reflète largement une nouvelle contraction des niveaux de production (...) avec une faiblesse particulière dans les biens d'investissement, les entreprises dans ce secteur voyant une chute rapide de leur charge de travail", détaille l'institut Markit. Les exportations des biens d'investissement sont un pilier du modèle économique allemand et font les frais du ralentissement hors d'Allemagne. "Un certain nombre d'industriels expliquent la baisse de leurs commandes à l'exportation par la demande plus faible de clients du Sud de l'Europe", explique Markit.

L'indice PMI des services est également tombé à son plus bas niveau depuis novembre 2011, à 50,3. Il était ressorti à 51,8 en mai. Là encore les économistes attendaient un repli moins marqué, à 51,5.

Le taux de chômage, toujours enviable par rapport au reste de l'Europe, a stagné à 6,8%, avec une petite hausse du nombre de demandeurs d'emploi (+19 000). Mais la demande de main d’œuvre a "reculé nettement" en avril, selon l'Agence pour l'emploi. Toutefois, les économistes estiment que la démographie déclinante de l'Allemagne et le faible nombre de jeunes arrivant sur le marché du travail devraient aider le marché du travail à moyen terme.

Pour mémoire, un petit rappel historique du niveau de l'indice PMI composite (courbe bleue) rapporté au PIB (GDP, courbe orange)

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par De France et de plus loin - 21/06/2012 - 14:45 - Signaler un abus Il fallait bien que ça se

    Il fallait bien que ça se produise, une Europe en crise égale une Allemagne en crise.

  • Par François78 - 21/06/2012 - 15:02 - Signaler un abus Oh oui !.

    J'aimerais bien recevoir des coups de fouet à l'Allemande, pendant que je suis affalé sur le cuir de ma dernière Porsche.

  • Par Gilles - 21/06/2012 - 15:29 - Signaler un abus Pas réjouissant

    Donc plus question pour le grand voisin de voler au secours des cigales. Charité bien ordonnée...

  • Par Hildegarde - 21/06/2012 - 15:53 - Signaler un abus Normal

    Les pays européens sont de loin les premiers clients de l'Allemagne. Plus ses clients seront malades d'une indigestion d'austérité plus elle sera malade. Autre solution, l'Allemagne abandonne la zone euro et ses anciens clients, et transforme son industrie pour répondre aux besoins des pays émergents.

  • Par Laulau - 21/06/2012 - 16:26 - Signaler un abus Crise Mondiale

    Comment notre vénéré modèle est en crise, mon dieu, mais quelle surprise, comment ce fait-ce ? Bien sûr elle perd des clients en Europe, c'est bien joli de ne plus payer ces fainéants du sud mais il ne faut pas s'étonner s'ils n'achètent plus rien aux soit disant vertueux du nord. Mais baste de l'Europe, l'Allemagne vent beaucoup à la Chine qui, manque de bol, voit sont activité chuter, alors que faire ? Un nouveau plan Marchal ? C'est qu'aux USA ça ne va pas fort non plus, la machine à imprimer des dollars donne des signes de fatigue. Seigneur, mais c'est une crise mondiale! Marx aurait-il raison ?

  • Par ARES - 21/06/2012 - 17:01 - Signaler un abus Qui cela inquiete ?

    L Allemagne s'en sortira quel que sera la situation car les Allemands ont cette capacité d adaptation et de faire des concessions que pas un français ne ferait et ils l ont démontrés !! Leur Histoire en est un pur exemple et une pure réalité et j'en suis ravie pour eux !! L Allemagne est un exemple ...

  • Par mektoub - 21/06/2012 - 17:31 - Signaler un abus L'Allamagne, peuple vertueux, travailleur et discipliné

    inspire, à juste titre, le respect. Tout au long de notre longue histoire commune, ils se sont montrés particulièrement bienveillants et attentionnés, cherchant, avec constance, les meilleures solutions pour notre bien-être. Ils suffit de leur obéir sans discuter pour parvenir au bonheur absolu, sinon...

  • Par Seb Per - 21/06/2012 - 17:40 - Signaler un abus il faut comme toujours relativiser

    l:économie allemande est plus flexible que par exemple sa voisine française à cause de son efficacité et de ses reserves ( 160 milliards d excédent commercial en 2011). De plus elle est davantage tournée vers les.biens d'équipement que vers les.biens de consommation comme par exemple ... Encore sa voisine française. Or, c'est bien connu quand une crise systémique perturbe un système cela renforce les plus forts et affaiblit les plus faibles ... Comme par exemple toujours l'économie française. Bref nous n'avons pas fini de payer les 30 années de bulle.

  • Par ropib - 21/06/2012 - 18:45 - Signaler un abus Faut arrêter

    L'Allemagne est en crise depuis le début.

  • Par Cap2006 - 21/06/2012 - 18:56 - Signaler un abus Impacts conjugués de la rigueur pour la rigueur...

    L'Allemagne consomme trop peu... normal... c'st aussi un pays vieillissant déjà plutot suréquipé... et l'autre partie de la population est notoirement sous payé donc incapable d'acheter... L'Allemagne pâtit aussi de la crise dans les autres pays d'Europe.... le petit père des peuples Hollande ne demande pas autre chose qui ne soit finalement encore plus profitable à ce beau pays industrieux et discipliné.... Diffuser le serieux et l'organisation germanique... Diffuser le fun latin.... et ce serait le bon mix....

  • Par Mandos - 21/06/2012 - 23:05 - Signaler un abus Ciel, une nouvelle victime

    Oui parce que dans le monde gentiment social-démocrate, il y a "lacrise", ce mal mystérieux qui se déplace et frappe au hasard, et qui a décidé cette fois de s'en prendre à l'Allemagne pour d'obscures raisons. Les dieux sont en colère, il importe de leur faire davantage de sacrifices rituels pour les apaiser. Je propose quelques impressions massives de billets de banque supplémentaires...

  • Par phoenix - 21/06/2012 - 23:39 - Signaler un abus a ceux qui disent que les

    a ceux qui disent que les allemands ont la capacité d'adaptation et tous les reste et font de belles comparaison, je vous invite a venir nous rendre visite. je vis et travaille a breme. la plus grosse différence vient du fait que les patrons sont conscients que quand les employés font des sacrifices, le jour ou ca va mieux, un retour est juste, ils essayent pas de nous enfler a tous les coups. faire des efforts pour faire les autres, ca fait pas bouillir la marmite ^^ la deuxieme différence forte, c'est les travailleurs pauvre, jobs a 1 euros de l'heure ... venez en parler a mes colocs, meme avec leur bac +5, ils connaissent tres bien.

  • Par LeLiberal - 22/06/2012 - 04:32 - Signaler un abus Que faire?

    - Raser gratis en embauchant pleins de fonctionnaires et en effectuant de "grands travaux" comme si nous étions encore au temps de Roosevelt où tout était à construire (chez lui du moins)? - Laisser les acteurs économiques, entreprises et syndicats responsables (pour ces derniers nous repasserons en France), trouver ensemble les moyens de s'adapter à la situation du moment? Un mot à Phoenix : l'avantage du taf à 1 euro l'heure est qu'il te pousse davantage à trouver autre chose de mieux payé que le système français où tu reçois un chèque (un virement plutôt) chaque mois les fesses posées sur le canapé. Désolé d'être un peu cru mais c'est juste une évidence!

  • Par De France et de plus loin - 22/06/2012 - 12:05 - Signaler un abus pour libéral

    Avoir envie de se "bouger le cul " pour trouver un meilleur emploi est une chose, le trouver en est une autre, surtout en dehors des périodes de plein emploi.. Reprendrez vous votre raisonnement au sujet des impôts ? Augmentez les impôts des plus riches ne va t'il pas les pousser à gagner plus d'argent et à créer plus de richesses? Non? Bah voila

  • Par letroll - 22/06/2012 - 13:14 - Signaler un abus fin de règne

    le vrai problème est évoqué :" démographie déclinante de l'Allemagne et le faible nombre de jeunes arrivant sur le marché du travail " ... c'est bien pour réduire le chômage surtout quand les stats ignorent une bonne partie des vieux au chômage et des jos à temps très partiel , mais à long terme ça va être un gros problème qui pourrait être compenser par une immigration massive de travailleurs de l'est ou de Turquie.

  • Par golvan - 22/06/2012 - 14:34 - Signaler un abus Depuis 2 à 3 semaines les

    Depuis 2 à 3 semaines les articles destinés à nous faire comprendre que l'Allemagne est mal barrée fleurissent sur Atlantico et ailleurs. Et les intervenants de gauche nous expliquent que c'est Hollande qui a raison, d'autre s'en prennent à mme Merkel qui n'a décidément rien compris à l'économie, comme chacun peut le constater. Au passage on insulte mme Merkel, et on nous fait sangloter sur l'obligation allemande d'accepter un travail lorsqu'on est au chômage. Et on termine par un hymne à la natalité française, qui dans nos banlieues prolifiques fournit des bataillons de travailleurs qui vont payer les retraites. Et c'est quand qu'on arrête de se foutre de la gueule des gens ? La France entretient des hordes d'inactifs qui ne paient aucune cotisation à aucune caisse, ils seront à la charge de l'économie réelle jusqu'à la fin de leur vie, alors il serait peut-être temps de s'en rendre compte et de promouvoir le travail, même moins bien payé que dans une société idéale qui n'existe pas.

  • Par Vincennes - 22/06/2012 - 14:48 - Signaler un abus Plutôt que de s'occuper de l'Allemagne que Moi, Je, petit Présid

    a essayer "d'en....er), en lui faisant un "petit dans le dos" avec son "plan anti-Merkel"......, il faudrait que de vrais Economistes comme Christian St ETIENNE (qui vient de démissionner avec fracas du Conseil d'analyse économique, tellement il est d'accord avec le Gvt Hollande/Ayrault)!!! soit invités très souvent dans des émissions comme "c dans l'air" où Calvi (assez nul) n'invite que des bené oui oui en politique comme Dely du Nle Obs, Cayrol qui boit ses paroles sans jamais le contrarier......ce qui aurait éviter qu'on découvre, d'un seul coup, comme l'écrit C. St ETIENNE qu'une telle politique peut faire craindre UN CHOC FINANCIER VIOLENT avant NOEL car, si Ayrault ne change pas de politique de suite, les marchés vont lâcher!!!!! tout va bien en Hollandie d'après Calvi qui trouve qu'Hollande a tout fait avec Brio quel nulosse ce mec

  • Par mektoub - 22/06/2012 - 15:02 - Signaler un abus Logique, leurs excédents commerciaux sont nos déficits

    Et puisqu’ils s’acharnent à tuer leurs clients à coup de règle d'or dur, il est probable que le mouvement amorcé n'en est qu'à ses débuts.

  • Par Equilibre - 22/06/2012 - 15:03 - Signaler un abus @golvan, @Atlantico

    Jolie charge, indépendamment de différences d'opinion sur d'autres sujets. J'ai apprécié l'emploi du mot travail, à la différence du mot emploi, mot ne voulant plus dire grand chose et surtout porteur d'aucune valeur. Je te confirme que cette charge contre Merckel est vraiment relayé de partout, même sur les sites libéraux. http://www.contrepoints.org/2012/06/22/87969-il-est-peut-etre-temps-de-dire-auf-wiedersehen/ Par contre, les commentaires se posent la question en quoi cet article est libéral. Ce en quoi je suis d'accord avec les commentaires, bien sûr. Et sur la forme "final" des EU d'europe http://www.contrepoints.org/2012/06/22/87914-10-pays-dessinent-les-etats-unis-deurope/ Le début de la vraie dictature, pour moi. Je me doute, pas vraiment pour toi, si je ne m'abuse. @Atlantico un petit article par quelqu'un sur ce sujet, définitivement passé inaperçu et quand même crucial? Quitte à me faire "dicktater", autant savoir sous quelle forme.

  • Par pansted00 - 22/06/2012 - 15:07 - Signaler un abus Au moins l'Allemagne a eu un miracle economique

    La France des fonctionnaires jamais content n'en aura jamais plus.

  • Par Gilles - 22/06/2012 - 15:26 - Signaler un abus A voir

    En tout cas pour la France les courbes sont toutes descendantes. malgré cela le Gouvernement continue de distribuer l'argent qu'il n'a pas. Il est vrai qu'en pleine tourmente en 1983, Mauroy affirmait que tous les clignotants étaient au vert...

  • Par letroll - 22/06/2012 - 15:26 - Signaler un abus Moi, Je, petit Présid ???

    non, ça c'est fini ... petit Présid ( sextoy de Merkel ) on l'a viré :-))

  • Par letroll - 22/06/2012 - 15:29 - Signaler un abus Hollande , sarko, la France ??? pourquoi ???

    il y a un article qui explique que l'Allemagne va aussi souffrir de la crise .. c'est une surprise pour personne ... mais pourquoi les commentateurs de ce forum ramènent-ils tout à la France et à Hollande ? pour se rassurer ? L'Allemagne va avoir ses propres problèmes dus à sa stratégie qui est très valable pour un pays isolé avec des voisins riches mais qui conduit à l'impasse dans le cas d'une pseudo-union et quand les voisins sont en faillite ... rien d'étonnant

  • Par golvan - 22/06/2012 - 16:14 - Signaler un abus @letroll

    Ne vous faites pas plus idiot que nous n'êtes. La teneur de tous les articles sur l'Allemagne depuis quelque temps c'est de démontrer que l'arrogance allemande va bientôt en rabattre et que l'opulence de l'Allemagne ne reposait que sur un marché déséquilibré en Europe. Et la conséquence c'est qu'il faut de la croissance à la française et là, youpi, c'est ce qu'explique Hollande avec son génie économique.

  • Par letroll - 22/06/2012 - 18:31 - Signaler un abus golvan : esprit rétréci .

    c'est bien ce que j'écrivais : vous êtes nombreux à ne réfléchir qu'à travers le prisme franco-français ... incapables de prendre un peu de distance et de réfléchir de façon globale

  • Par golvan - 22/06/2012 - 22:21 - Signaler un abus @letroll

    Bon bah finalement vous êtes effectivement idiot.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€