Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 27 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Allemagne : des élections régionales en forme de référendum sur la politique d'accueil des réfugiés de Merkel

Le "Super Sunday" regroupe des élections régionales dans trois états, et est annoncé comme un camouflet pour le gouvernement.

Politique

Publié le
Allemagne : des élections régionales en forme de référendum sur la politique d'accueil des réfugiés de Merkel

La crise des migrants reste le sujet central de la politique en Allemagne. Ce dimanche 13 mars, les élections régionales dans trois états, qui regroupent 12 millions d'électeurs, sont déjà vues par tous les observateurs comme un référendum sur la politique d'Angela Merkel par rapport aux migrants. Un "Super Sunday" qui pourrait se retrouver noir pour son parti chrétien-démocrate, la CDU.

Au Baden-Würtenberg, bastion traditionnel de la CDU, les sondages indiquent que le parti pourrait être minoritaire pour la première fois depuis la guerre ; le candidat de la CDU s'est fortement distancé de la politique de Merkel. En Rhénanie-Palatinat, le CDU et le SPD, principal parti de gauche, sont au coude-à-coude, mais une victoire de la CDU ne serait pas forcément une bonne nouvelle pour Merkel étant donné que la tête de liste, Julia Klöckner, est vue comme une remplaçante potentielle de la chancelière au cas où son parti déciderait de la remplacer.

En Saxe-Anhalt, en Allemagne de l'Est, le CDU a une bonne avance dans les sondages, mais le parti anti-migrants Alternative für Deutschland (AfD) recueillerait 19% des suffrages. 

Car l'autre face de ce camouflet annoncé, c'est la montée de ce parti anti-réfugiés. Selon les derniers sondages publiés par Bild, l'AfD recueillerait des scores à deux chiffres dans les trois états, une première, d'après TheLocal.de. Une évolution importante dans la politique allemande où les partis assimilés à l'extrême droite ont habituellement recueilli des scores faibles.

Pourtant, Angela Merkel refuse de changer sa politique. Elle refuse l'idée d'une limitation du nombre de migrants, et soutient un système de quotas européens qui est refusé par la plupart des autres pays européens. Les négociations récentes avec la Turquie sont très vivement critiqués. "C'est une catastrophe complète", aurait dit un membre du parti préférant l'anonymat, cité par The Guardian. "Beaucoup de gens dans le pays sont mécontents et pensent que cette élection pourrait être une occasion de donner une leçon au gouvernement", a admis la chancelière. 

La déconvenue est annoncée, mais à travers toute sa carrière politique, Angela Merkel a eu l'habitude de faire mentir les prédictions de ceux qui l'ont sous-estimée. Dans un sondage ce mercredi, sa cote de popularité a repassé la barre des 50% pour la première fois en 2016. 

A LIRE AUSSI : Bombe à retardement ? L’Europe face au défi de la sociologie disproportionnellement masculine des migrants

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 11/03/2016 - 14:59 - Signaler un abus Merkel-verräterin!

    qu'elle se casse, et très vite, la führerin!

  • Par tubixray - 11/03/2016 - 15:02 - Signaler un abus Raoust Merkel ...

    Je ne connais que quelques mots dans sa langue mais il faut qu'elle dégage de toute responsabilité en Allemagne et en Europe, c'est une idéologue dangereuse pour tous les européens de Schengen.

  • Par Lafayette 68 - 11/03/2016 - 15:14 - Signaler un abus l'AfD

    Ce parti dirigé par une femme de 40 ans ,Frauke Petry, est un parti souverainiste qui va bien sûr être taxé en France d'extrême droite, xénophobe , islamophobe , bref le vocabulaire habituel utilisé pour discréditer toute déviation à la politique des bobos et autres lib lib dont Cohn Bendit , Juppé et consorts. Avec Trump , elle pose de sérieuses questions.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€