Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Alexis Corbière et Raquel Garrido logent toujours dans le HLM (qu'ils étaient censés quitter)

Selon BuzzFeed, le couple ne répond même pas aux courriers du bailleur social.

Dans le viseur

Publié le
Alexis Corbière et Raquel Garrido logent toujours dans le HLM (qu'ils étaient censés quitter)

Décidemment, Raquel Garrido traverse une période compliquée. Critiquée pour avoir rejoint la chaîne C8 de Bolloré, épinglée par deux fois par le Canard enchaînée pour ses impayés, la porte-parole de la France Insoumise est, cette fois, visée pour le logement HLM qu'elle partage avec son compagnon, le député Alexis Corbière.

Le couple, qui vit dans un logement social du 12ème arrondissement avait promis de le quitter pour s'installer dans la circonscription du député.

"Dès qu'une personne est élue ou devient ministre, les bailleurs sociaux de la ville de Paris doivent lui demander de quitter son logement" explique BuzzFeed. En juin, Alexis Corbière avait assuré que cela aura lieu "dans trois, quatre ou cinq mois.

Selon le site, non seulement ce n'est toujours pas le cas, mais le couple a décidé de ne plus répondre aux courriers du bailleur social qui les enjoint de partir. "C'est du jamais vu. Envoyer un huissier, nous n'avions jamais fait cela auparavant avec des élus" affirme même une source auprès de BuzzFeed. "Il faudrait peut-être que je trouve un logement d'abord. Depuis des mois, mon honneur est sali, j'ai dit à la presse que j'allais quitter ce logement. Je vais le faire. Je suis en train de chercher un logement, mais avec une famille de trois enfants, ça ne se fait pas en claquant des doigts" s'est défendu Alexis Corbière.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par BABOUCHENOIRE - 11/10/2017 - 12:50 - Signaler un abus Ce n'est pas de leur faute, s'ils ne repondent pas aux demandes

    mais celle de Besancenot et ses collègues qui sont en gréve et ne distribuent pas le courrier et font en sorte de leur créer des problèmes.

  • Par Pharamond - 11/10/2017 - 14:55 - Signaler un abus Faites ce que je dis,pas ce que je fais

    Beaucoup entrent en politique, d'abord pour leur confort personnel. Rappelons nous Delphine Bato: encore une histoire de HLM de plus de 100m2 obtenu à un loyer très abordable,grâce au 1% employeur! On viendra dire après cela que des familles à bas revenus ne peuvent pas trouver de logement HLM. Elle a du le quitter fissa après de nombreuses confrontations avec son premier ministre.

  • Par vangog - 11/10/2017 - 16:53 - Signaler un abus La faschosphère gauchiste!

    ces privilégiés Garrido et Corbières...ne paient pas leurs charges sociales et profitent du système, à plein!

  • Par JG - 11/10/2017 - 17:56 - Signaler un abus Le summum du culot gauchiste...

    Plus rien ne nous étonne de leur part.....

  • Par boriss - 11/10/2017 - 21:49 - Signaler un abus "Dans les mois qui viennent..."

    Les "mois qui viennent" sont innombrables. Pour ce jeune couple, ces mois peuvent être trois, six, douze, vingt-quatre, quarante-huit, soixante-douze, voire plus, pourquoi pas ? Ces gens se foutent ouvertement de nous. Qu'est-ce qui les en empêche ?

  • Par Atlante13 - 12/10/2017 - 19:18 - Signaler un abus Vou n'avez rien compris,

    ils attendaient le mois d'octobre, et maintenant ils ne sont plus expulsantes ! On en reparle au mois d'avril prochain...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€