Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 13 Novembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Alexandre Benalla au sujet du selfie à Saint-Martin : "Avec moi, la photo n’aurait jamais pu être prise"

L'ancien collaborateur de l'Elysée s'est exprimé dans une série d’entretiens auprès de "Valeurs actuelles". Il a notamment évoqué le cas du cliché polémique avec des jeunes de Saint-Martin. Pour Alexandre Benalla, Emmanuel Macron "s'est fait avoir comme un lapin de six semaines".

Photos compromettantes

Publié le
Alexandre Benalla au sujet du selfie à Saint-Martin : "Avec moi, la photo n’aurait jamais pu être prise"

 Crédit BERTRAND GUAY / AFP

Dans le cadre d'entretiens dévoilés dans la dernière édition de Valeurs actuelles du 18 octobre, Alexandre Benalla s'est notamment confié sur le selfie polémique d'Emmanuel Macron aux côtés d'un jeune faisant un doigt d’honneur. 

"Avec moi, la photo n'aurait jamais pu être prise. Les mecs n'auraient pas pu toucher le président et le selfie, je l'aurais évité. Il [Emmanuel Macron, ndlr] s'est fait avoir comme un lapin de six semaines".
 
Le 30 septembre dernier, le chef de l’Etat avait posé avec un jeune homme et le cousin de ce dernier, au cœur du quartier d'Orléans à Saint-Martin. Sur la photographie, l’un des jeunes avait fait un doigt d'honneur. Ce geste et son pantalon baissé sont à l’origine de la polémique. 
 
Ces confidences d'Alexandre Benalla sur le cliché de Saint-Martin interviennent alors que l’ancien chargé de mission de l’Elysée a lui aussi été pointé du doigt pour un selfie polémique.
Mediapart avait dévoilé un cliché d'Alexandre Benalla avec une arme à la main. L’image datait de la période de l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle, alors qu’Alexandre Benalla ne disposait pas encore normalement de l'autorisation de porter une arme en dehors du QG de campagne d'Emmanuel Macron.
 
Dans le cadre de ces entretiens, Alexandre Benalla révèle qu'il soupçonne "un haut fonctionnaire, numéro deux d'une grande institution de la police" d'avoir été à l'origine des révélations du Monde entraînant sa chute. Selon Valeurs actuelles, "sa famille a été épargnée" par le retentissement médiatique du dossier, y compris sa compagne Meryem, "salariée de La République en marche", et son fils Lino. 
 
Selon l’hebdomadaire, Alexandre Benalla serait désormais consultant en sûreté, sécurité et en diplomatie d'affaires. L’ancien chargé de mission de l'Elysée serait "provisoirement logé par un ami administrateur de sociétés du CAC 40, dans un appartement des beaux quartiers parisiens". Alexandre Benalla dit avoir "complètement tourné la page élyséenne", sans "regrets".
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par essentimo - 20/10/2018 - 07:44 - Signaler un abus Qui donc

    a pu intervenir pour lui procurer statut professionnel et logement d'un tel niveau ?

  • Par pasdesp - 20/10/2018 - 08:24 - Signaler un abus Entre petites frappes......

    le fond de l air est deletere. Un voyou se permet de se poser en garde fou des actions du president. Cest dire comme notre republique est tombee tres tres bas grace à macron

  • Par assougoudrel - 20/10/2018 - 09:09 - Signaler un abus Il se serait mis entre ses confrères voyous

    et Son président et gare à la scène de jalousie en rentrant, puis privé de bisous pendant deux jours.

  • Par Ajar - 20/10/2018 - 17:23 - Signaler un abus Quel pauvre type

    "Avec moi la photo n'aurait jamais pu être prise " et grâce à toi Macron est condamné à disparaitre du circuit encore merci jeune homme

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€