Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Alcool : les Français boiraient 86 litres de vin par an, contre 257 litres en 1961

Les Français boivent de moins en moins d'alcool, privilégiant une consommation occasionnelle mais y consacrent un budget plus important, selon une enquête publiée ce jeudi.

Ah, l'alcool...

Publié le
Alcool : les Français boiraient 86 litres de vin par an, contre 257 litres en 1961

Les Frabçais consomment de moins en moins d'alcool Crédit Reuters

 "J'aime la boisson mais pas l'ivresse". Cette citation de l'écrivain belge Louis Scutenaire s'applique de plus en plus aux Français. En effet, ceux-ci consomment moins mais mieux les boissons alcoolisées. Désormais, ils privilégient une consommation occasionnelle et consacrent un budget plus important pour l'alcool, selon un baromètre de la consommation des boissons alcoolisées publié jeudi par l'association Entreprise & Prévention et repris par Le Parisien. Ainsi, les Français boiraient 86 litres de vin par an, contre 257 litres en 1961.

D'après cette enquête, la moitié des Français consomment moins d'une fois par semaine de l'alcool.

Hors domicile, ils sont minoritaires (45%) à consommer des boissons alcoolisées, pour l'essentiel au moment des repas. "Les Français, de moins en moins consommateurs réguliers, privilégient une consommation occasionnelle et opèrent une montée en gamme dans le choix des produits. On constate simultanément une baisse des quantités achetées et une hausse du budget moyen", note Alexis Capitant, directeur général de l'association.

Premier indicateur du baromètre, une étude réalisée par l'Ifop sur la fréquence des usages des boissons alcoolisées montre que la consommation quotidienne ne concerne plus qu'un Français sur dix. Les Français sont majoritairement des consommateurs hebdomadaires (39%) ou mensuels (24%), 11% d'entre eux consomment moins souvent (tous les deux ou trois mois) et 15% pas du tout, selon la même étude.

Autre indicateur, celui du comportement d'achat des ménages, analysé par la société d'études Kantar Worldpanel à partir d'un panel représentatif de 12 000 foyers français quel que soit leur lieu d'achat (grandes et moyennes surfaces, commerces de proximité, hard discount, drive). Il montre une baisse continue des quantités de boissons alcoolisées achetées (-6,5 litres depuis 2007) et une tendance à la hausse du budget moyen qui leur est consacré depuis 2008 (+21,3 euros), expliqué en grande partie par une montée en gamme. Cette tendance s'accentue en 2012 avec la hausse des droits sur les spiritueux et devrait se poursuivre en 2013 avec la hausse des taxes sur la bière.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par walküre - 11/04/2013 - 18:58 - Signaler un abus Oui mais

    ils se droguent trois fois plus par le cannabis et cinq fois par les médicaments. Et les cancers ne cessent d'augmenter...

  • Par Chupula - 11/04/2013 - 20:18 - Signaler un abus Quelques chiffres à connaitre

    Le corps médical reconnait couramment que 40g d'alcool par jour suffit à induire des effets (pas bénéfiques du tout) après 20 ou 30 ans. Pour connaitre la quantité d'alcool pur que vous buvez: Multipliez le nombre de litre de liquide alcoolisé que vous buvez (une bière de 33 cl fait 0.33 l et un whisky de 4 cl fait 0.04 l, un verre de vin fait 10 à 12 cl soit 0.12 l) par 10 et par le titre de la boisson (en % : 12 ou 13 pour du vin, 45 pour du whisky ou un pastis, 6 à 8 pour une bière). Vous verrez qu'on atteint vite fait la zone dangereuse. Ainsi, vous pouvez avoir une cirrhose rien qu'en buvant pendant 30 ans 2 verres de vin par repas (4 par jour) et un apéro et en n'ayant JAMAIS été ivre de votre vie. Les 0.5 g d'alcool par litre de sang n'ont rien à voir avec cela. La nocivité de l'alcool est potentialisée par le fait de fumer du tabac. On peut aussi en rigoler.

  • Par Chupula - 11/04/2013 - 20:18 - Signaler un abus Quelques chiffres à connaitre

    Le corps médical reconnait couramment que 40g d'alcool par jour suffit à induire des effets (pas bénéfiques du tout) après 20 ou 30 ans. Pour connaitre la quantité d'alcool pur que vous buvez: Multipliez le nombre de litre de liquide alcoolisé que vous buvez (une bière de 33 cl fait 0.33 l et un whisky de 4 cl fait 0.04 l, un verre de vin fait 10 à 12 cl soit 0.12 l) par 10 et par le titre de la boisson (en % : 12 ou 13 pour du vin, 45 pour du whisky ou un pastis, 6 à 8 pour une bière). Vous verrez qu'on atteint vite fait la zone dangereuse. Ainsi, vous pouvez avoir une cirrhose rien qu'en buvant pendant 30 ans 2 verres de vin par repas (4 par jour) et un apéro et en n'ayant JAMAIS été ivre de votre vie. Les 0.5 g d'alcool par litre de sang n'ont rien à voir avec cela. La nocivité de l'alcool est potentialisée par le fait de fumer du tabac. On peut aussi en rigoler.

  • Par Stefan - 12/04/2013 - 05:57 - Signaler un abus Mon Papa

    Je n'ai jamais vu mon père boire un verre d'eau et il est mort "en pleine santé" à 83 ans. Il buvait "du gros rouge" en bouteilles étoilées. (vous vous souvenez ! ) Un ami bavarois me confiait que les brasseurs de bière allemands rencontraient ce même problème de baisse de consommation. La jeunesse germanique trouve la bière trop ringuarde. Ils préfèrent les soft-drinks. Les brasseries teutonnes rivalisent d'imagination pour fabriquer des mélanges à base de bière pour contrer la mévente. Vous pouvez donc vous désaltérer avec des mix bière et cola, bière et orange, etc, etc ... À la vôtre !

  • Par Boistrop - 12/04/2013 - 12:28 - Signaler un abus Excès

    Je pense que le journaliste qui a réalisé, le titre avait du forcer sa consommation. Il a quasiment doublé les chiffres de la consommation. Heureusement pour le reste, il a recopié le communiqué de presse... Donc, l'alcool peut jouer de mauvais tour. Par contre s'il était à jeun l'abstinence aussi...

  • Par mag18 - 15/04/2013 - 20:44 - Signaler un abus Au chomage

    Ca revient à dire que le nombre de vignerons a été divisé par 3 ! Voilà encore une source de chômage... Comme disait Coluche: le pinard, ça devrait être obligatoire...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€