Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 25 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Alain Juppé : "Notre Europe" est "menacée de dislocation"

L'ancien premier ministre a fait un discours sur l'avenir de l'Europe à Bruxelles.

Europe demain

Publié le
Alain Juppé : "Notre Europe" est "menacée de dislocation"

Alain Juppé a fait ce mercredi 24 février un grand discours sur l'avenir de l'Europe, lors d'un déplacement à Bruxelles. Un discours où il tire la sonnette d'alarme : la construction européenne, "notre Europe", est "menacée de dislocation". 

Une dislocation avérée, selon lui, par la montée des partis eurosceptiques à travers l'Europe, et par la remise en cause de plus en plus fréquente de l'espace Schengen. Pour lui cette dislocation a des causes anciennes, comme la bureaucratisation de l'Union européenne, mais également des causes plus récentes : le chômage et le marasme économique, et la crise des migrants. Alain Juppé n'évoque pas l'hypothèse que l'impopularité de l'Union européenne serait due tout simplement au fait que les peuples européens n'adhèrent pas au projet de construction européenne.

Mais Alain Juppé se revendique néanmoins européen, et européïste : la zone euro a "besoin" d'une "organisation politique", c'est-à-dire "union économique, union financière,union budgétaire". Autrement dit la fin de la souveraineté nationale dans le domaine économique pour les pays de la zone euro, dont la France.

Il revendique "une Europe politique". En clair ? "Consolider la zone euro" avec une "harmonisation fiscale progressive" et la mise "en cohérence" des systèmes de protection sociale. Un renforcement de la politique de défense, un renforcement des frontières de l'Europe, une "politique commune de l'énergie". "Vous le voyez, pour moi, l’aventure européenne n’est pas derrière nous, elle est devant nous.", conclut-il. 

A LIRE AUSSI : Vers un affrontement Juppé-Valls à la place du match retour annoncé Sarkozy-Hollande ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par de20 - 24/02/2016 - 22:28 - Signaler un abus Lui non plus n en rate pas

    Lui non plus n en rate pas une cet ectoplasme médiatique.

  • Par clint - 25/02/2016 - 00:09 - Signaler un abus Le problème est quand on chute à son âge !

    La vessie va un jour se dégonfler et les médias le laisseront tomber !

  • Par vangog - 25/02/2016 - 00:22 - Signaler un abus La grande chance de l'Europe, c'est l'arrivée au pouvoir

    des partis souvereinistes, seuls capables de réformer cette UE de fond en comble! Eh oui...il faut abattre les vieilles structures ( dont fait partie Juppé) pour en construire de saines, sur des bases solides! Que veut-il faire Juppé ? Il ne le sait même pas lui-même...comme un cabri sur sa chaise, il saute: "il faut sauver l'UE! Il faut sauver l'UE!..."mais il est incapable de donner la moindre piste car il n'y en a pas...il faut tout reconstruire, sur la base d'une Europe des Nations, fondée sur le libre-échange et la préférence européenne, le contrôle des frontières, l'abandon de la Grèce marxiste, l'abandon des normes et contraintes écolo-reacs, la taxation des pays d'Asie ( comme le suggère Trump), afin de rapatrier notre industrie et notre recherche... Il ne sait pas tout ça, ce vieillard, que veulent élire les Français qui ont perdu le nord et le sud, la droite et la gauche...

  • Par Texas - 25/02/2016 - 10:56 - Signaler un abus 10 ans au moins..

    ...que les eurosceptiques progressent dans quasiment tous les pays de l' U.E . Dernier éclair de génie des Bruxellois pour enrayer cette progression .....: l' accueil organisé et empressé de quelques millions d' illégaux de toutes origines à l' intérieur de Schengen , histoire de parfaire l' islamisation du Continent comme un préalable à l' extension de l' U.E vers la Turquie et le Maghreb . Et tant pis pour les 23 % de jeunes chômeurs Européens et les quelques siècles de cultures européennes . La dislocation est désormais plutôt dans les esprits .

  • Par clint - 25/02/2016 - 13:16 - Signaler un abus En général ce qui progresse le plus c'est la c .... !

    Il est dur d'empêcher à un peuple de se suicider !

  • Par Deudeuche - 25/02/2016 - 20:06 - Signaler un abus il a raison

    mais la faute à qui?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€