Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 15 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Alain Juppé défend le projet européen d'Emmanuel Macron

Dans un long entretien accordé au Point, l'ancien Premier ministre soutient un front des défenseurs de l'Europe. Et annonce qu'il n'est plus membre de LR.

Tous pour l'Europe

Publié le
Alain Juppé défend le projet européen d'Emmanuel Macron

 Crédit GEORGES GOBET / AFP

C'est un soutien de poids. L'ancien candidat à la primaire de la droite et maire de Bordeaux Alain Juppé a défendu le projet européen d'Emmanuel Macron dans les colonnes du Point de cette semaine. Un projet qu'il qualifie de "cohérent et d'ambitieux". La chose n'est pas surprenante, Alain Juppé s'étant toujours positionné sur une ligne résolument européiste. Et à l'annonce des prochaines élections européennes, il tire la sonnette d'alarme et distribue les bons et mauvais points. 

Cependant, pas question de passer à l'action tout de suite pour lui. Alain Juppé attend de lire les projet des potentiels partenaires pro-européens, notamment celui porté par Emmanuel Macron, qui sera celui d'Edouard Philippe, son ancien soutien, et aussi ceux de toutes les forces qui seraient "sincèrement" européennes. Il ne dit pas si cela concerne son ancien parti, Les Républicains, dont il n'est plus membre depuis peu (il n'a pas réglé sa cotisation par "besoin de retrouver sa totale liberté de jugement").

Cependant, comme il continue à se considérer comme un homme politique "de droite" il n'hésite pas à conseiller son camarade Laurent Wauquiez :

"C'est vrai que Wauquiez a fait des déclarations plutôt sympathiques sur Orban... dans le combat sur les valeurs, il faut être clair. Les idées sur lesquelles se fonde la politique de M. Orban ne sont pas les nôtres. Il y a au sein de l'Europe, un clivage profond sur lequel il ne faut pas transiger. Sinon, on perd son âme."

L'urgence est donc aujourd'hui de se mobiliser contre les "nationalismes", et selon Alain Juppé, Emmanuel Macron ne pourra en cela pas compter sur son alliée allemande, Angela Merkel, qu'il juge "fragilisée". Il s'agit dès lors de donner du "sens" au projet et aux valeurs européennes : liberté, justice sociale et paix. Il faut aussi court-circuiter les critiques contre l'Europe : "Toutes nos difficultés ne viennent pas de l'Europe, mais de nous-mêmes. L'Europe nous aide..." estime l'ancien ministre. 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Henrik Jah - 11/10/2018 - 17:22 - Signaler un abus Sans blague

    Aucune colonne vertébrale ce Juppé, pas étonnant vu qu'il a soutenu Macron en contrepartie du poste de premier ministre pour son laquais Philippe. Il critique Orban mais Orban défend l'Europe la vraie. L'Europe de l'immigration de masse, des travailleurs détachés, et de la dilution des nations dans une grande nation européenne, personne n'en veut alors ils n' ont qu'à se la mettre la où je pense leur Union Européenne de corrompus.

  • Par adroitetoutemaintenant - 11/10/2018 - 17:37 - Signaler un abus Ali Juppé

    Ce putain de repris de justice, amoureux des musulmans Koraniques génocidaires et esclavagistes, il peut se la faire mettre par son copain Macrouille.

  • Par hermet - 11/10/2018 - 17:50 - Signaler un abus bon débarras

    il cherche un ministère ce sinistre sire

  • Par Beredan - 11/10/2018 - 17:53 - Signaler un abus Chauve qui peut ....

    Futur Sinistre de l’Inférieur ?

  • Par pasdesp - 11/10/2018 - 17:55 - Signaler un abus Jupppe et bientot raffarin sans doute

    Le nouveau monde en marche de macron! Une vraie farce dont malheureusement nous sommes les dindons

  • Par J'accuse - 11/10/2018 - 18:07 - Signaler un abus Projet fédéraliste

    Ceux que la presse persiste à appeler "européens" ou "européistes" sont des fédéralistes, qui veulent l'abandon de la souveraineté de tous les pays d'Europe pour la remplacer par celle de Bruxelles. Si les journalistes les nommaient comme il convient, les électeurs comprendraient plus de chose sur l'UE et les discours qu'on leur tient. Mais c'est justement ce qu' "on" veut éviter...

  • Par cloette - 11/10/2018 - 18:39 - Signaler un abus Bon débarras

    en effet !

  • Par Anouman - 11/10/2018 - 18:41 - Signaler un abus Juppé

    "liberté, justice sociale et paix" Il fait dans le comique maintenant. Si c'est lui qui conseille Wauquiez, le pauvre n'ira pas bien loin.

  • Par jurgio - 11/10/2018 - 18:44 - Signaler un abus Il y a longtemps qu'on ne le croyait plus à LR

    Juppé est comme Hollande, un petit bateau d'enfant qui suit les différents courants des ruisseaux.

  • Par KOUTOUBIA56 - 11/10/2018 - 19:23 - Signaler un abus celui la plus il vieillit

    celui la plus il vieillit plus il se fait con!!!!!!!!!!!!!!! quel faux jeton vis a vis de sa famille un personnage aigri traitre a son pays. rien que de le voir il me dégoute

  • Par assougoudrel - 11/10/2018 - 20:25 - Signaler un abus Ce borde-laid fout le bordel

    Grand buveur de Sidi Brahim, il butine un peu partout et change même d'essaim.

  • Par vangog - 11/10/2018 - 20:35 - Signaler un abus On comprend mieux le bordel qu’ont foutu en France...

    tous ces premiers Sinistres sans conviction autre que celle du consensus mou...du padevaguisme dévastateur...de la con-fraternelle communion de la main droite et de la main gauche...de la bouillabaise bordelaise...du pot-pourri de vieiles politiques fanées...

  • Par tubixray - 12/10/2018 - 08:54 - Signaler un abus Fidèle à lui

    Autant de droite que Chirac ... c'est dire ! ... Europe: mondialisation, droits de l'homme, no borders, accords commerciaux avec des dictatures communistes (Chine NDLR), mépris de notre civilisation judéo chrétienne .... non merci.

  • Par Ajar - 12/10/2018 - 12:16 - Signaler un abus Canada terre d'excile

    Dommage que les canadiens non pas voulu le garder cela nous aurait bien aidé

  • Par quesako - 12/10/2018 - 15:29 - Signaler un abus C'est surtout la haine de LR et de Wauquiez qui le motive !

    Il y en a qui se dévoilent vraiment en vieillissant

  • Par Max.B - 12/10/2018 - 15:44 - Signaler un abus Juppé est......

    Juppé est à la politique ce qu'est Gomez à l'economie un grand visionnaire du passé

  • Par gilbert perrin - 12/10/2018 - 17:50 - Signaler un abus et, WAUQUIEZ qu'en pense t'il ?

    Il entre dans la campagne de MACRON pour devenir le chef de l'EUROPE ??? te vous qu'attendez vous ???????

  • Par CasCochyme - 12/10/2018 - 18:35 - Signaler un abus Occasion

    Wauquiez a raté une occasion de lourder pour de bon ces traîne-savate de la pensée de groite ou de drauche qui nous bourrent le mou depuis bien trop longtemps. Il aurait mieux fait de le faire clairement dès le début et d'oser accepter un certain dialogue différent, au lieu de se laisser aller à laisser échapper naïvement la pression interne par des commentaires en off devant les apprentis marketeurs, "confidences" qui ont bien mis à mal sa crédibilité et sa fiabilité. Maintenant il revient vers ses gens-là paraît-il. Je lui souhaite bon vent. Mais comme c'est bien connu, l'histoire ne repasse pas les plats.

  • Par gilbert perrin - 13/10/2018 - 07:33 - Signaler un abus question ? WAUQUIEZ a t'il connaissance de tout e qui se fait ?

    dans son dos ????????? il devrait mettre de l'ordre dans sa maison ?????

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€