Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 17 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Je n'ai jamais été autant harcelée que dans la ville sainte" : des femmes dénoncent le harcèlement sexuel lors de leur pèlerinage à La Mecque

Sur Twitter, de nombreuses musulmanes racontent les agressions sexuelles et le harcèlement subis à La Mecque.

#MosqueMeToo

Publié le
"Je n'ai jamais été autant harcelée que dans la ville sainte" : des femmes dénoncent le harcèlement sexuel lors de leur pèlerinage à La Mecque

Dans la foulée de l'affaire Weinstein, puis du mouvement #MeToo (Moi aussi), dans lequel des femmes du monde entier dénonçaient les agressions sexuelles dont elles ont été victimes, des femmes musulmanes ont lancé le mot-dièse #MosqueMeToo (Mosquée moi aussi), en réaction aux actes de harcèlement voire d’agressions sexuelles dont elles ont été victimes lors de leur pèlerinage à la Mecque, l'un des piliers de l'islam.

Ce hashtag est né de l'initiative d'une journaliste et féministe égypto-américaine, Mona Eltahawy, est à l’initiative de ce hashtag. Le 5 février, elle écrit : "J'ai partagé mon expérience d'agression sexuelle pendant le hadj en 1982 alors que j'avais 15 ans dans l'espoir que cela aiderait les femmes musulmanes à briser le silence et le tabou qui entourent leur expérience de harcèlement ou d'agression sexuelle pendant le hadj ou dans des lieux sacrés".

Depuis, plus de 6.000 messages ont été postés sous ce hashtag. "Une de mes amies a subi des attouchements durant le hadj et quand elle a fait des histoires, ses camarades de hadj lui ont demandé de laisser tomber", écrit par exemple une jeune femme. "Une des raisons pour lesquelles je ne dis jamais : 'Oui' quand les gens ont demandé, 'Voulez-vous aller à La Mecque une fois de plus ?' Je n'ai jamais été autant harcelée que dans la ville sainte", répond une autre.

"Les gens pensent que La Mecque est l'endroit le plus sacré pour les musulmans, donc personne n'y ferait rien de mal. Totalement faux", dénonce une troisième personne.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 10/02/2018 - 16:17 - Signaler un abus Balance ton islamo gauchiste

    Après les porcs libérés libertaires les porcs islamiques, La famille est complète, encore une fois merci les filles!

  • Par Laurent DUBOIS - 10/02/2018 - 17:33 - Signaler un abus Religion de paix et d'amour

    Eh oui cette fille n'a rien compris les muz appliquent à la lettre les principes de cette religion en privilégiant l'amour plus que la paix..

  • Par Atlante13 - 10/02/2018 - 17:37 - Signaler un abus Et l'Italie

    rejoint la France sur le podium des eunuques et des castrés, suivis de très près par les allemands et les pays nordiques. C'est donc a l'Europe qu'on nous avait promis?

  • Par jc0206 - 10/02/2018 - 17:49 - Signaler un abus Bien sur .....

    Que la Mecque est l'endroit le plus sacré pour les musulmans ! C'est pour ça qu'ils y appliquent à la lettre les préceptes du coran. Faut croire que certaines femmes apprécient puisqu'elles y retournent.

  • Par Anouman - 10/02/2018 - 19:55 - Signaler un abus Harcèlement

    Elles n'ont qu'à abandonner la religion: pas de pèlerinage pour les mécréantes. Donc aucune raison nouvelle d'être harcelée.

  • Par gerint - 10/02/2018 - 20:35 - Signaler un abus Ces femmes vont dans l’antre du loup

    Elles auraient dû lire le Coran

  • Par Paul Emiste - 11/02/2018 - 08:42 - Signaler un abus Ben oui ...

    Mais le probleme est que les mâles musulmans vont trouver une tonne d´excuses en lisant certains textes du Coran.

  • Par Raymond75 - 11/02/2018 - 08:42 - Signaler un abus Dessous érotiques

    C'est dans les pays musulmans les plus rigoristes que l'on vend le plus de sous vêtements érotiques, des trucs de putes. --- Le refoulement de la sexualité a toujours rendu les gens obsédés par le sexe ; voir le nombre effarant de prêtres catholiques pédophiles, et longtemps protégés par la très sainte église ctaholique apostolique et romaine. --- Dans les territoires conquis par Daesh, les purs musulmans authentiques, ils ont rétablis l'esclavage sexuel, y compris des pré adolescentes. --- La religion est très rarement source de dignité.

  • Par Deudeuche - 11/02/2018 - 09:30 - Signaler un abus @Raymond75

    Le problème du célibat et du recrutement massif d’homos dans le clergé catholique est le problème des catholiques. La non religion bien de chez nous qui consiste à engrosser la copine du moment et à la faire avorter remboursée par la sécu n’est pas un signe avancé de progrès. Évangéliquement vôtre (Je dis plus Protestante pour ne pas être confondus avec les tarés libéraux arc en ciel)

  • Par 28furka - 11/02/2018 - 11:54 - Signaler un abus balance ton porc

    hallal le porc par contre cette fois.

  • Par Borgowrio - 11/02/2018 - 15:15 - Signaler un abus Misère sexuelle

    Je croyais que les barbus avaient résolu le problème en préservant leurs femmes des regards concupiscents , et à fortiori des pulsions masculines . Y aurait il une grande frustration , certains vieux et riches ayant 4 ou 5 femmes et des jeunes avec la bite sous le bras ?

  • Par tubixray - 12/02/2018 - 09:01 - Signaler un abus Pas d'amalgame !

    Surtout pas, les porcs que l'on balance sont tous blancs et chrétiens .... Exclusivement, qu'on se le dise !!! On nous aurait menti ?.....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€