Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Agression à la prison de Borgo : le syndicat FO estime qu'il s'agissait d'un attentat islamiste

"On essaye de cacher les choses pour ne pas affoler les gens", estime le délégué régional à Borgo du syndicat FO.

Qualification des faits

Publié le
Agression à la prison de Borgo : le syndicat FO estime qu'il s'agissait d'un attentat islamiste

La prison de Borgo, à une vingtaine de minutes au sud de Bastia, avait déjà une mauvaise réputation, en matière d'évasion en l'occurrence. Elle y avait gagné le surnom très ironique de "gruyère". Plus grave, deux gardiens ont été agressés au couteau, par un prisonnier radicalisé qui a pu atteindre à la gorge un de ses geôliers, en criant "Allah Akbar". Il s'est ensuite retranché dans une cellule et a été interpellé en compagnie de trois autres détenus.

L'enquête est pour l'heure menée sous le régime du droit commun par le parquet de Bastia. Mais pour le syndicat FO pénitentiaire, "ce n’est pas une agression, c’est un attentat de détenu radicalisé". 

"Je crois qu’on essaye de cacher les choses pour ne pas affoler les gens mais il faut informer les gens.

Ce sont des détenus qui habitent la Corse et demain quand ils seront dehors ils pourront agir à leur guise", a déclaré Raphaël Barallini, délégué régional FO Pénitentiaire, au micro de France Info.

Il souligne que l'agresseur "a crié Allah Akbar" et, au moment de l'agression, il portait "un drapeau sur les épaules". Il aurait en plus reçu des "embrassades sur le front" de ses complices une fois le forfait accompli.

Un mouvement national de blocage des prisons a été lancé lundi 15 janvier après l'agression de surveillants par un détenu jihadiste à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), lundi 11 janvier, rappelle-t-on.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 22/01/2018 - 09:44 - Signaler un abus Des « embrassades sur le Front » par ses complices islamistes???

    Ah parce que...cet islamiste a été laissé en liberté (je veux dire...en prison corse) par la justice (sic) gauchiste?...on marche sur la tête!

  • Par Beredan - 22/01/2018 - 10:52 - Signaler un abus Padamalgam ...

    La belloubet s’est empressée de tirer le rideau .....

  • Par vangog - 22/01/2018 - 20:21 - Signaler un abus L’urgence n’est pas défendre les personnels pénitentiaires...

    L’urgence est de prévenir l’explosion des statistiques de la vilence islamique...ce que ne savent combattre les socialauds-macronistes, ils le cachent...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€