Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 24 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Affaires Hulot et Darmanin : "Ces deux victimes-là, il a été décidé qu'elles mentaient" affirme Laurence Rossignol

Sur France Info, l'ancienne ministre des Familles, de l'enfance et des droits des femmes s'est montrée très critique envers le gouvernement.

Critiques

Publié le
Affaires Hulot et Darmanin : "Ces deux victimes-là, il a été décidé qu'elles mentaient" affirme Laurence Rossignol

L'affaire Hulot n'en finit plus de faire polémique. Cette fois, c'est la sénatrice PS de l'Oise et ancienne ministre des Familles, de l'enfance et des droits des femmes de François Hollande, Laurence Rossignol qui donne son avis. "Dans deux affaires consécutives qui concernent un gouvernement, donc le pouvoir, deux ministres mis en cause pour des affaires de viol, certes pour des faits très antérieurs à leur entrée au gouvernement, dans les deux cas, le choix qui est fait par le gouvernement, le choix qui est fait par la majorité parlementaire c'est de dire que la victime ment" estime l'ancien ministre socialiste.

"Donc cela veut dire que le pouvoir politique s'est arrogé dans ces deux affaires le pouvoir de dire 'la victime ment'" poursuit-elle. "Ces deux victimes-là, il a été décidé qu'elles mentaient parce que ce sont des hommes politiques puissants auxquels elles se sont attaquées. C'est un mauvais message pour les autres victimes."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 12/02/2018 - 13:51 - Signaler un abus Il a été décidé par qui? La fachosphere médiatique?

    C’est bien cette fachosphere des médias qui juge les mensonges de nos politiciens, depuis que les médias sont gauchistes, non?...

  • Par Poussard Gérard - 12/02/2018 - 15:46 - Signaler un abus Les journalistes aux ordres

    relaient les propos des politiques (leur soutien au x violeurs) pour convaincre les blaireaux que nous sommes que ce ne sont que des rumeurs...Belle exemplarité de la part de cette équipe d'énarques et d'ambitieux qui veulent tuer les classes moyennes les paysans les retraités et rendre tous les francais assistés afin qu'ils votent bien

  • Par 2bout - 12/02/2018 - 16:45 - Signaler un abus Thierry Mandon, Laurence Rossignol ...

    A qui le tour ?

  • Par atlantique07 - 12/02/2018 - 17:14 - Signaler un abus Je dois dire

    Que ces 2 "plaignantes" ne sont pas le meilleur exemple des violences faites aux femmes...Une porte plainte volontairement après la prescription pour lui "faire sentir le vent du boulet" Ce n'est pas de justice dont elle avait besoin mais de vengeance. L'autre attend qu'une féministe vienne dire à son mari que c'était un viol "par surprise" et elle porte plainte.. L'hystérie continue...

  • Par kelenborn - 12/02/2018 - 18:19 - Signaler un abus Je dois dire

    que je commence à en avoir assez des uns et des autres , des "tricoteuses" de la guillotine à jupe emmenées par My Ass, Rossignol, Schiappa et cie, comme des canailles qui en même temps qu'ils "troussent la domestique" selon le mot de l'inénarrable JF KAHN , se mettent du rouge à lèvre pour aller à l'Assemblée afin de manifester leur solidarité avec les femmes bafouées!!! Vraiment marre de cette comédie, vraiment marre de ce pays!

  • Par Atlante13 - 12/02/2018 - 19:11 - Signaler un abus Ancienne ministre de Hollande,

    elle sait ce que veut dire mentir, c'ést le langage courant au PS. Le problème, c'est qu'à la fin, ils ne savent même plus discerner le vrai du faux, même ça dépend de la couleur politique de celui qui parle. Alors, la Rossignol, canta, canta...

  • Par Anouman - 12/02/2018 - 20:52 - Signaler un abus Bof

    Elle ne s'imagine pas que Macron va admettre recruter des violeurs. D'autant que dans un cas c'est prescrit (donc aucun risque juridique) et dans l'autre le dossier parait, vu de l'extérieur, aussi solide que celui contre DSK.

  • Par Mario - 13/02/2018 - 09:34 - Signaler un abus d'un autre coté, c'est pas

    d'un autre coté, c'est pas parce qu'ils sont puissants qu'ils sont coupables.

  • Par edac44 - 13/02/2018 - 11:09 - Signaler un abus Manu ado s'est bien fait empapaouter par Brigitte, non ???

    A sa "décharge", Manu avait déjà seize ans et sa meuf 40 quand cette dernière entrepris de le déniaiser à Paris!... Françoise Noguès (la mère de Manu) n'a pas osé porté plainte à l'époque, parce que chez ces gens là, monsieur, ça ne se fait pas, dans ces grandes familles bourgeoises du Nord, cela ne se fait pas !... On ne meurt pas encore sur ordonnance et les cocus se respectent !...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€