Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Affaire des tournantes : il y aura un nouveau procès en appel

En première instance, dix personnes ont été acquittées et quatre condamnées à des peines allant de trois ans avec sursis à un an de prison ferme.

Viols collectifs

Publié le

Un nouveau procès des tournantes de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne) va se tenir en appel, a décidé vendredi le ministère public après les acquittements et condamnations légères prononcées à l'issue de trois semaines intenses de débats, plus de dix ans après les faits.

"Le verdict est trop éloigné du réquisitoire de l'avocate générale, à la fois sur les peines prononcées et sur certains acquittements. Il ne correspond pas au déroulement des crimes et à leur appréciation", a déclaré la procureure de Créteil, Nathalie Becache.

L'appel concerne les quatre personnes condamnées à des peines allant de trois ans avec sursis à un an ferme, ainsi que les acquittements prononcés par la cour, pour lesquels l'avocate générale avait demandé des condamnations.

"C'est un message à l'égard des deux jeunes femmes, qui doivent être restaurées dans leur place de victimes d'atteintes particulièrement graves à leur intégrité physique et psychique", a poursuivi la procureure. "Je souhaiterais des peines à la hauteur de ce qu'ils m'ont fait", a réagi Nina, 29 ans, l'une des deux plaignantes, lors d'un point de presse.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, après trois semaines de débats à huis clos, la cour d'assises du Val-de-Marne avait reconnu des viols commis entre 1999 et 2001 dans les cités de Fontenay-sous-Bois sur Nina uniquement. Les quatre hommes poursuivis pour les mêmes faits sur Aurélie, 28 ans, avaient été acquittés.

Au total, dix personnes avaient été acquittées et quatre condamnées à des peines allant de trois ans avec sursis à un an ferme.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par HdT - 13/10/2012 - 19:21 - Signaler un abus Laxisme année après année

    Une décénnie et demi pratiquement pour rendre un jugement sur une telle affaire pose déjà beaucoup de questions, quant à se demander combien coûte une telle parodie pour espérer obtenir une décision où une fois encore les victimes ne passent pas à la trappe, c'est simplement une honte et un non-sens. Heureusement que l'une des deux victimes n'a pas pété un doigt à l'un des violeurs, elle aurait mise en examen et très certainement sérieusement condamnée. On ne peut que se dire que si cette affaire arrivait chez soi, on ferait du béton et un tour en mer avec celui ou ceux qui auraient les pieds dedans... pas de corps pas d'enquête et pas de risque de récidive. Les oiseaux peuvent reprendre leur zizique.

  • Par KiriNan - 13/10/2012 - 20:09 - Signaler un abus @ Hdt

    Vous avez tout dit. Je rajouterai cependant que les femmes payent des impôts aussi, sont censées être des citoyennes, et sont traitées par leur état comme si elles étaient uniquement des jouets que l'on donne sans y réfléchir à la lie des hommes, pour les pacifier et minorer les émeutes. Ces rebus de l'humanité sont des poids morts, des parasites violents. Le juge qui les encourage à continuer - et tous ceux qui leur ressemblent qui ne seraient pas encore passés à l'acte - devrait être jugé pour incitation au viol, aux violences sexuelles et à la pédophilie.

  • Par LeLiberal - 14/10/2012 - 02:46 - Signaler un abus La Taub' a la solution

    Un rappel à la loi pour tous et on passe à autre chose!

  • Par enzo31311 - 14/10/2012 - 10:30 - Signaler un abus Ils etaient en misere sexuelle faut les excuser

    Ces pauvres angelots étaient en misère sexuelle du au fait qu'ils étaient des défavorises victimes de la colonisation et du racisme. Il faut les excuser c'est d'ailleurs ce qu'a bien compris le tribunal. Et Najat ou est 'elle, on ne l'entend pas trop, elle qui veut faire des cours d’éducation sexuelle a ces petits anges. Quand on pense qu'un mari divorce qui tarde a verser la pension alimentaire risque plus que ces violeurs. Bravo la justice

  • Par Gégé Foufou - 14/10/2012 - 10:42 - Signaler un abus Pas de commentaires SVP

    Vous n'étiez pas présents lors de ces "viols" Alors silence

  • Par carredas - 14/10/2012 - 11:08 - Signaler un abus "tournantes"

    Je n'ai pas une sympathie démesurée pour les féministes d'aujourd'hui mais j'ai entendu l'une d'elles demander que le terme "tournante" employé par les violeurs comme qualificatif d'un jeu qu'ils pratiquent sans état d'âme, ne soit pas repris par les médias. Je trouve cette demande pertinente, il n'est pas question de jeu mais de viol collectif, les mots ont un sens...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€