Mercredi 23 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Affaire Tapie : son avocat assure qu'il n'a "jamais sollicité M. Estoup"

Me Maurice Lantourne a répété mardi qu'il n'y avait "aucun élément accablant" dans l'enquête sur l'arbitrage controversé avec le Crédit Lyonnais.

Droit de réponse

Publié le 30 juillet 2013
 
Maurice Lantourne (à droite) s'est défendu ce mardi dans le cadre de l'affaire Tapie

Maurice Lantourne (à droite) s'est défendu ce mardi dans le cadre de l'affaire Tapie Crédit Reuters

L'escroquerie existe-t-elle réellement dans le dossier de l'affaire Tapie ? Ce lundi, deux documents, publiés dans Le Monde, semblaient assurer que celle-ci avait bel et bien eu lieu. Une révélation qui a échaudé le clan Tapie. Dès lors, l'avocat de l'homme d'affaires a riposté ce mardi. Me Maurice Lantourne, lui aussi mis en examen pour "escroquerie en bande organisée" dans l'enquête sur l'arbitrage controversé avec le Crédit Lyonnais, était l'invité d'Europe 1.  "Il n'y a aucun élément accablant", a-t-il affirmé alors qu'il était interrogé sur les révélations du Monde. Pour rappel, ces lettres montrent qu'il avait eu, dès 2006, des liens avec le juge arbitre Pierre Estoup pour trouver une solution favorable à l'homme d'affaires.

Les deux hommes ont toujours nié avoir eu des liens professionnels, en particulier sur l'affaire Tapie. Me Lantourne a uniquement reconnu avoir participé à trois arbitrages avec Pierre Estoup plusieurs années auparavant. "Je n'ai jamais sollicité M. Estoup pour faire des consultations ou donner des avis juridiques. Il n'y avait aucune incompatibilité", a répété l'avocat selon qui les courriers saisis étaient des "projets".

"Il faudrait d'abord vérifier que des projets de courrier ont été adressés", a-t-il poursuivi, affirmant qu'il "n'y a jamais eu de demande d'intervention, de consultation de M. Estoup avant cet arbitrage". Car, selon lui, "nous sommes en 2006 et il n'est pas question d'arbitrage. Donc on est en train de tout mélanger". Maître Lantourne a certifié par ailleurs n'avoir pas non plus consulté Me Jean-Denis Bredin, un autre des trois arbitres. Qui dit la vérité ? L'enquête se poursuit pour tenter de tout éclaircir.

 

Lu sur Le Point.fr

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Karamba - 31/07/2013 - 01:34 - Signaler un abus La totale

    Ceux qui ont fait payer leur nullité plusieurs milliards aux contribuables français, n'ont pas hésité à bousiller les investigations en incendiant leur paperasse. Je ne suis pas surpris de les voir désormais instrumentaliser les médias pour régler leurs comptes et même menacer leurs cibles dans la plus grande impunité. Après tout nous ne sommes plus dans une démocratie...

  • Par Atlante13 - 30/07/2013 - 19:43 - Signaler un abus Le Monde,

    ça pue.

  • Par Pourquoi-pas31 - 30/07/2013 - 17:08 - Signaler un abus Doivent-ils consulter un ORL ? Et un ophtalmo ?

    Nos juges doivent avoir la narine gauche bouchee. Ils ne sentent que les affaires à droite. Pour les affaires non moins nauséabondes à gauche, pas la moindre effluve n'est perçue.
    Pour nos journalistes, le problème, c'est l'œil gauche. Pas aveugle, mais presque. Ils ont du courage, faire du journalisme avec un canne blanche ... !

  • Par léonard simon - 30/07/2013 - 15:53 - Signaler un abus mon commentairel

    ..est destiné a Zoedubateau.

  • Par léonard simon - 30/07/2013 - 15:52 - Signaler un abus analyse ramassée, mais juste.

    analyse ramassée, mais juste. Les socialistes sont pervers et machiavéliques.
    On les considère comme des crétins-bisous nounours humanistes de salons, méprisant l'argent mais l'adorant, et en fait se sont des" tueurs ".

  • Par ZOEDUBATO - 30/07/2013 - 14:10 - Signaler un abus Le PS a une chance de co..u

    Comme CAHUZAC cet ex-ministre socialiste n'attire pas spécialement la compassion en chantant la ritournelle du PS : "faites ce que je vous dit pas ce que je fais" mais il a compris le piège mortel dans lequel il s'enfermait et à essayer de s'en sortir
    Mais le PS a eu beaucoup de chance dans son harcèlement :
    - les archives du CL et de certaines de ses filiales ont bien opportunément brûlées pour que l'on ne puisse pas remonter aux entourloupes financières de base de cette affaire
    - les procès ont été arrêtés alors que l'on allait savoir où étaient passés les + de 2 milliards de bénéfice de la vente
    - les juges mettent en examen, sur la base de leur intime conviction, des personnes pour "'escroquerie en bande organisée " et , miracle, les preuves apparaissent 7 ans après
    Décidément un cabinet noir à l'Elysée sous les régimes du PS ça aide vraiment beaucoup à construire un mur des cons

Fermer