Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 03 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Affaire Karachi : un témoignage embarrassant pour Sarkozy

Selon un haut fonctionnaire, Nicolas Sarkozy a donné son accord écrit en 1994 au versement de commissions en marge d'un contrat d'armement qui est au centre de l'affaire Karachi.

Indiscrétion

Publié le

L'affaire dite Karachi revient au coeur de l'actualité ce jeudi. Et Mediapart donne une nouvelle information qui implique directement Nicolas Sarkozy. En effet, un haut fonctionnaire indique que Nicolas Sarkozy a donné son accord écrit en 1994, comme ministre du Budget, au versement de commissions en marge du contrat d'armement. Le site publie la déposition.

L'hypothèse des juges est un détournement partiel, à des fins de financement de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995, de commissions légales convenues en marge de la vente de sous-marins au Pakistan et de frégates à l'Arabie saoudite dans les années 1990. Un lien est soupçonné entre l'imbroglio sur les paiements de commissions au Pakistan et un attentat à Karachi qui a tué onze Français travaillant sur les sous-marins, en 2002. Nicolas Sarkozy était porte-parole de la campagne Balladur. 

Patricia Laplaud, haut fonctionnaire à l'époque au budget, a déclaré à la police le 3 juillet que le "balourd", en jargon une surcharge de commissions alors légales versées en marge des gros contrats, avait suscité de sa part une sollicitation du ministre. Les investigations ont montré que l'argent ainsi versé a bénéficié à un intermédiaire, Ziad Takieddine, mis en examen aujourd'hui plusieurs fois.

Des retraits en espèces ensuite en Suisse semblent correspondre. Le lien avec les très importantes sommes en espèces versées aux comptes de la campagne Balladur ne semble pas cependant établi.

Une audition de Nicolas Sarkozy comme témoin est juridiquement possible mais toute mise en cause relèverait de la Cour de justice de la République. Sollicité par Reuters, son cabinet a indiqué ne faire aucun commentaire sur des procédures judiciaires. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ZOEDUBATO - 06/09/2012 - 14:32 - Signaler un abus Peut-on savoir si ce document a été remis au juge ou si

    il y a une preuve de son existence Sinon cela ressemble fortement à une manoeuvre pour avoir une promotion

  • Par denis5460 - 06/09/2012 - 15:07 - Signaler un abus hého mediapart

    c'est parce que vos copains sont dans la mouise que vous nous sortez ce genre d'article poubelle. Allons allons , renseignez nous plutot sur l'état dans lequel est en train de mettre la France le gros nain mou. ou est ce pour créer un écran de fumée devant l'affaire pigasse BPI, vous savez un de vos actionnaires qui embauche la concubine de monte machin. allez circulez y a rien à voir

  • Par maty - 06/09/2012 - 15:38 - Signaler un abus savoir

    un article du monde, daté de vendredi, passé inaperçu contredit les dires de médiapart.; Lhomme un ancien de médiapart, et Darvet " monsieur fadettes " disculpe Sarkozy grâce à un témoin et à ce fonctionnaire... Il parait d'après un journaliste que le juge Gentil attend une promotion de procureur et plusieurs sont sur la liste un hasard de plus sans doute que Bettencourt resort... Les fuites de médiapart ne sont autre que les proches de Van Ruymbecke..

  • Par carredas - 06/09/2012 - 16:22 - Signaler un abus Embarrassant... c'est Médiapart qui le dit ?

    Comme le dit Maty, un article du Monde est sorti il y a deux jours faisant état d'un témoignage disculpant N.Sarkozy. Cela n'a intéressé personne il faut croire et là, voilà que Médiapart sort un autre témoin surprise... Curieux non...?

  • Par guy.h - 06/09/2012 - 17:06 - Signaler un abus Il n'y arien d'anormal dans la démarche

    Dans ces types de contrat, il est tout à fait légal de dépasser le pourcentage de la commission, pour enlever le marché, nous sommes dans des contrats de plusieurs milliards, qui engendreront une fois signés, des millions d'heures de travail en France ; qu'une rallonge ait été demandé au Trésor public, cela est assez courant. C'est là qu'interviennent des honorables correspondants, les facilitateurs d'affaires qui vous ouvrent toutes les portes des ministères dans le pays concerné .. Sans l'intervention de ces honorables correspondants, vous n'avez aucune chance de remporter l'affaire. la concurrence est rude et les surenchères vont bon train , alors de grâce ne mélanger pas tout, si les fonds versés , ont été détournés , c'est à la justice de déterminer les responsabilités...Sans doute que le trésor public a donné son feu vert pour une rallonge du pourcentage initialement prévue dans le contrat..Une fois de plus cela n'a rien d'illégal..

  • Par ISABLEUE - 06/09/2012 - 17:21 - Signaler un abus Merdeiapart...

    je passe... du vent.

  • Par Skagerrak - 06/09/2012 - 17:49 - Signaler un abus Plenel le retour !

    Il faut bien faire parler de son torchon ! Oublier Flamby et recommencer avec NS , pitoyable ...

  • Par Karamba - 06/09/2012 - 18:58 - Signaler un abus Mediapart a soutenu la candidature de Flamby

    et pourri celle de Sarkozy. Regardez où nous en sommes aujourd'hui avec notre président à la banale incompétence. Super Plennel, tu en as d'autres des comme ça?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€