Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Affaire Guéant : deux tableaux pour 500 000 euros ? Une "anomalie par rapport au prix du marché" selon Artprice

Claude Guéant justifie la somme sur son compte de 500 000 euros par la revente de deux tableaux du peintre néerlandais Andries Van Eertvelt.

Erreur de calcul

Publié le
Affaire Guéant : deux tableaux pour 500 000 euros ? Une "anomalie par rapport au prix du marché" selon Artprice

Les tableaux de Claude Guéant vaudraient 15 000 euros chacun selon les experts. Crédit Reuters

Rebondissement dans l'affaire des tableaux de Claude Guéant. Artprice assure en effet ce jeudi que la valeur type" d'une huile sur bois de 30 cm sur 60 du peintre Andries van Eertvelt représentant des bateaux en mer, comme ceux que Claude Guéant assure avoir vendu, "est de 15 127 euros". Le département Econométrie d'Artprice s'est intéressé à l'ensemble des peintures de l'artiste flamand du XVIIe siècle vendues aux enchères publiques depuis 24 ans et présentant les même caractéristiques que celles données par l'ancien ministre de l'Intérieur pour déterminer le prix de 15 127 euros.

Cela signifierait que Claude Guéant ait en fait vendu près de 30 tableaux du maître flamand et non deux comme il l'assure.

Pour rappel, l'ex-ministre de Nicolas Sarkozy a évoqué la vente de deux tableaux d'Andries van Eertvelt à un "confrère" avocat "malaisien" pour justifier la somme de 500 000 euros découverte sur son compte principal. Il a ainsi expliqué avoir "fait l'acquisition il y a une vingtaine d'années de deux tableaux hollandais qui représentaient des bateaux dans la tempête et je les ai vendus en 2008" précisant qu'il s'agissait de "de deux toiles d'environ 30 cm sur 60, peintes sur bois". Le chiffre de 500 000 euros pour la vente de deux marines de Van Eervelt semble donc être "une anomalie par rapport au prix du marché" selon Artprice. Les deux tiers des œuvres de Van Eertvelt sont vendues à moins de 10 000 euros.

Or, même si l'on prend le prix le plus élevé pour un tableau comparable de ce peintre vendu aux enchères, le total de deux toiles est loin d'atteindre 500 000 euros. En effet, l'huile sur cuivre intitulée Bataille de Lépante s'est vendue en 2007 chez Christie's à Londres pour 56 244 euros hors frais.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par mich2pains - 02/05/2013 - 16:56 - Signaler un abus Y sont où , les défenseurs de LARD ?

    où de l'art , comme vous voudrez ! Vous savez , ceux qui sont montés au créneau , de g000che et de Dr000ate , pour nous expliquer qu'il ne faut absolument PAS TAXER les Œuvres d' Art , sous peine de les voir partir à l'étranger (sic) ! Et quand ces 2 toiles étaient dans la propriété privée du monsieur , certes elles étaient en France mais , ....avez-vous eu le bonheur de vous cultiver en les admirant ? Idem pour toutes les autres œuvres privées pour lesquelles , leur propriétaire refusent de payer l' ISF . Cette basse corvée étant réservée uniquement aux gueux !

  • Par Karamba - 02/05/2013 - 17:10 - Signaler un abus Fourguer une croûte à un nouveau riche malaisien

    en lui faisant payer 10 fois le prix réel, ce n'est pas un délit. C'est juste savoir se montrer persuasif...

  • Par l'oeil lucide - 02/05/2013 - 17:44 - Signaler un abus l'effet Cahuzac...

    ...attention Mr Guéant à la spiral du mensonge ^^

  • Par lotus - 02/05/2013 - 17:54 - Signaler un abus @Karamba plein d'excellent humour

    Soyons donc sérieux ...comme monsieur Guéant, dont le sourire carnassier ne cache rien de sa sincérité habituelle...et qui, si bien défendu par madame Morano n'a aucun souci à se faire...il me fait juste penser à une histoire vraie, ce type grisonnant au costume bien coupé et au langage châtié, qui arnaquait de vieilles dames à l'esprit vacillant, en leur conseillant de retirer à la banque les billets qu'il prétendait faux, pour, disait-il, les vérifier !

  • Par Ravidelacreche - 02/05/2013 - 18:49 - Signaler un abus "anomalie par rapport au prix du marché"

    Il y en d'autres qui achètent des appartements à 7 000 000 d'euros et qui ne sont pas imposables alors ....?! :o)

  • Par la saucisse intello - 02/05/2013 - 19:25 - Signaler un abus Bérégovoy avait remboursé un prêt à pelat

    avec des "livres anciens". Ce jour-là, il a armé le 357 avec lequel il s'est tué. Il ne faisait pas bon être honnête quand on servait tonton ! Souvenons-nous de Rocard "il fallait défendre la France contre beaucoup de tentations". La réaction ordurière de charasse signa la lucidité de Rocard.

  • Par Kham - 02/05/2013 - 19:55 - Signaler un abus Tous pourris

    Et dire que ce n'est que le sommet de l'iceberg...

  • Par 1955 - 04/05/2013 - 11:20 - Signaler un abus Guéant

    Pour Atlantico il n' y a pas d ' anomalies ? l' amour est aveugle......

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€