Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Affaire des écoutes : Nicolas Sarkozy devrait être entendu bientôt par la police

L’ancien président de la République devrait être entendu rapidement par la police judiciaire de Nanterre, croit savoir, ce lundi, Le Figaro.

La suite

Publié le

Ce serait une première dans les annales judiciaires françaises assure, ce lundi, Le Figaro qui explique, sur son site, que Nicolas Sarkozy devrait être entendu  prochainement par la PJ, la police judiciaire, à son siège de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine.

L’ex-président de la République serait convoqué pour expliquer le rôle qu’il a pu jouer dans l’affaire de trafic d’influence présumé, révélé après son placement sur écoute par la justice, en septembre 2013, dans le cadre d'une enquête sur des accusations de financement libyen de sa campagne électorale en 2007. 

Ce lundi matin, dans le cadre de la même affaire, les enquêteurs de l'office anticorruption de la PJ ont placé en garde à vue Me Thierry Herzog, l’avocat de l'ancien président de la République et le magistrat Gilbert Azibert.

>> Si vous n’avez rien suivi à l’affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 01/07/2014 - 00:19 - Signaler un abus Le filet se resserre sur Sarko!

    Et fort heureusement! Après avoir élu Flamby, menteur en chef de l'UMPS, les Français auraient été tenté de réélire Sarko, tricheur en chef de l'UMPS... Eh Ben non!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€