Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Affaire du Carlton de Lille : quand "Dodo la Saumure" vole au secours de DSK...

Dominique Alderweireld, surnommé "Dodo la Saumure" a été mis en examen mercredi avec sa compagne dans l'affaire du Carlton de Lille.

Soutien encombrant

Publié le

C'est sans doute un soutien dont DSK se serait bien passé. Dominique Alderweireld, alias "Dodo la Saumure", mis en examen mercredi avec sa compagne dans l'affaire de proxénétisme aggravé dite du Carlton, a soutenu ce matin la cause de Dominique Strauss-Kahn, mis en examen depuis mars, en mettant en doute qu'il ait pu être l'organisateur des parties fines au cœur du dossier. "Je pense qu'avec son travail au FMI, il avait autre chose à faire qu'organiser des partouzes", a-t-il répondu à Canal + qui lui demandait ce qu'il pensait de la thèse selon laquelle DSK serait "l'instigateur" de soirées chaudes utilisant les services d'un réseau de prostituées.

DSK a été confronté hier au palais de justice de Lille à une escort girl, surnommée Jade, qui affirme avoir participé à des voyages à Washington et en Belgique, notamment en compagnie de l'ancien patron du Fonds monétaire international. L'ex-ministre socialiste a toujours dit ignorer que les femmes présentes aux parties fines auxquelles il a participé, notamment à Paris et Washington, étaient des prostituées rémunérées.

"Dodo la Saumure", condamné à cinq ans de prison avec sursis en juin par la justice belge pour ses activités de proxénétisme dans des régions limitrophes de la France, est soupçonné d'avoir fourni des prostituées aux amis nordistes de DSK. Devant Canal+, il a affirmé lui-même n'avoir aucun lien avec l'affaire, se retranchant derrière l'indépendance des femmes qu'il emploie dans des salons de massage ou des bars à hôtesses en Belgique. "Les filles ont un statut d'indépendance. Elles font ce qu'elles veulent, et donnent leur numéro de téléphone" aux clients qu'elles veulent, a-t-il lancé. Citant l'attitude "correcte" de la juge d'instruction, il a estimé que "l'affaire (allait) relativement vite se régler".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 25/01/2013 - 10:46 - Signaler un abus "Dodo la Saumure" vole au secours de DSK...

    C'est du corporatisme !...comme on dit.

  • Par Loupdessteppes - 25/01/2013 - 11:44 - Signaler un abus L'argument qui tue

    L'argument qui tue : l'un des protagonisne n'aurait présenté qu'un spaghetthi de contrebande lors de ces partouzes... Au fait qui tenait les cordons de la bourse (sic) ? Le FMI, le contribuable ou ces petits hobereaux crottés ?

  • Par Redmonde - 25/01/2013 - 12:56 - Signaler un abus RELATION FLATTEUSE

    Dodo la Saumure doit bien ça à son meilleur client. Et être soutenu par un souteneur, quoi de plus normal.

  • Par Gilles - 25/01/2013 - 13:35 - Signaler un abus De mieux en mieux

    Un proxo au secours de l'ancien directeur du FMI. DSK ne doit pas se remettre de son indemnité de 1,5 millions €. Il aurait pu terminer au pénitencier comme l'ancien gouverneur du Michigan actuellement en séjour prolongé dans le Colorado...

  • Par Loupdessteppes - 25/01/2013 - 14:13 - Signaler un abus DSK : décryptage

    La formule du Saint-Graal prophétique : DSK : Dodo - Saumure - K : le kelvin (symbole K, du nom de William Thomson (Lord Kelvin)) est l'unité SI de température thermodynamique.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€