Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 25 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Affaire Bygmalion : le bureau de Jean-François Copé à l'Assemblée Nationale perquisitionné

Selon RTL, le maire de Meaux "est rentré spécialement de province pour pouvoir être présent aux côtés des policiers" ce jeudi matin.

ça continue

Publié le
Affaire Bygmalion : le bureau de Jean-François Copé à l'Assemblée Nationale perquisitionné

L'affaire Bygmalion n'est pas terminée et les perquisitions se poursuivennt. Ainsi ce jeudi matin, la police judiciaire a effectué des recherches dans le bureau de Jean-François Copé à l'Assemblée Nationale. Selon RTL qui a donné l'information, le maire de Meaux "est rentré spécialement de province pour pouvoir être présent aux côtés des policiers".

Dans cette affaire, les juges enquêtent sur un système de fausses factures, à hauteur de 18,5 millions d'euros, qui auraient permis d'imputer frauduleusement à l'UMP des dépenses de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy et permettre que son budget n'explose pas le plafond autorisé de 22,5 millions d'euros. 

Sept personnes ont déjà été mises en examen dans ce dossier, notamment quatre anciens dirigeants de Bygmalion ou d'Event and Cie.

Eric Cesari, un proche de Nicolas Sarkozy a aussi été mis en examen. L'enquête a été ouverte notamment pour abus de confiance mais a été étendue depuis au délit de financement illégal de campagne.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par bjorn borg - 22/01/2015 - 19:04 - Signaler un abus La chasse

    au Sarkosy reprend de plus belle. Ils n'avaient pas fait un PACTE de confiance Sarko et mimolette?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€