Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Affaire Benalla : une information judiciaire ouverte

Le parquet de Paris a annoncé dimanche l'ouverture d'une information judiciaire, notamment pour "violences en réunion" et "immixtion dans l'exercice d'une fonction publique".

Suite

Publié le
Affaire Benalla : une information judiciaire ouverte

 Crédit PHILIPPE HUGUEN / AFP

Le parquet de Paris a annoncé dimanche l'ouverture d'une information judiciaire après les violences commises le 1er mai par Alexandre Benalla et Vincent Crase. Cinq hommes, Alexandre Benalla, collaborateur d'Emmanuel Macron, les trois policiers soupçonnés de lui avoir transmis des images de video-surveillance, et Vincent Crase, employé de LREM, ont été présentés ce dimanche à un juge d'instruction, après la fin de leur garde à vue, samedi soir

Les cinq hommes ont été placé sous contrôle judiciaire et l'enquête a été confiée à un juge d'instruction. Elle porte notamment sur des faits de "violences en réunion" et "immixtion dans l'exercice d'une fonction publique".

Le parquet a demandé à ce qu'Alexandre Benalla et Vincent Crase se voient interdire d'exercer une fonction publique ou une mission de service public et les trois policiers qui ont transmis des images de vidéo-surveillance ont interdiction d'exercer cette fonction.

Le JDD révèle ce dimanche des éléments de la défense du gorille d'Emmanuel Macron. "Titulaire d'un master en droit, Alexandre Benalla a visiblement préparé sa défense", écrit le journal. Il a assuré en garde à vue que c'est à l'invitation de la préfecture de police qu'il s'est rendu comme "observateur" sur la manifestation et c'est son "référent" policier qui lui aurait fourni son casque, brassard et radio.

Pour justifier les faits de violence, il invoque l'article 73 du code de procédure pénale, qui permet de prêter main-forte aux forces de l'ordre quand les circonstances l'imposent.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 23/07/2018 - 00:16 - Signaler un abus L’entrisme du Makhzen marocain?

    Alexandre Benallah était introduit par Najat la vipère marocaine et censé servir de tête de pont aun réseau d’influence lié à la royauté marocaine. Pourquoi a-t-il échoué là où d’autres communautés ont parfaitement réussi leur entrisme dans la haute administration? L’ agressivité de certains marocains est le fruit d’une société qui a besoin d’assainissement. Mais l’assainissement de la société marocaine commence par l’assainissement de la pratique politique. Une pratique, désormais, imprégnée de corruption, d’injustice et de mépris. Une pratique encouragée et dirigée par le Makhzen et qui a eu comme fruit la fabrication d’un sujet du roi et pas un sujet de droits, comme citoyen. Le citoyen est victime de ce système. Et au lieu de s’en prendre à ce système, dans un combat politique véritable, vertical, il s’en prend aux autres, à ceux qu’il croise sur son chemin, à ses voisins, à ses collègues… gratuitement, souvent pour des vétilles. Au Maroc, quand elle est exercée, la politique n’est plus exercée comme le levier de l’amélioration de la société et du pouvoir. Ou de s’améliorer soi-même. Elle est une recherche du pouvoir en soi, pour soi. Seul le pouvoir immunise(M'hamed HAMROUCH)

  • Par Anguerrand - 23/07/2018 - 07:30 - Signaler un abus A Vangog

    Je confirme, c’est le journal algérien » Algérie patriotique «  du 20/ 07 qui affirme que sieur Benalla est un espion au profit du Maroc, engagée du temps de Belkassemm et que la France serait truffée d’espions dans les plus hautes sphères y compris la police le gouvernement et même l’armée ( à l’armée quelques problèmes de retournements d’armes par des musulmans se produisent, mais chuttt)

  • Par l'enclume - 23/07/2018 - 10:11 - Signaler un abus Putain v'la que vangog donne crédit à un journal algérien

    Si vous croyez les tartufferies des journaux algériens, vous êtes mal barrés.

  • Par von straffenberg - 23/07/2018 - 17:04 - Signaler un abus beaucoup de bruit

    Il est regrettable ,que l'on donne autant de pouvoir a un non policier fut il conseiller du président . C' est ce qui m'interpelle en premier , pour le reste tout ce tapage médiatique m' irrite . Pour moi une seule solution: la porte pour ce personnage. Van Gogh nous indique que Najat lui avait mis le pied à l'étrier alors cela aggrave son cas …sourires

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€