Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 19 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Abou Bakr al-Baghdadi, le "Calife" de l’Etat Islamique, serait bel et bien vivant

Le chef du groupe djihadiste serait soigné dans le nord-est de la Syrie.

Toujours debout

Publié le
Abou Bakr al-Baghdadi, le "Calife" de l’Etat Islamique, serait bel et bien vivant

Le 16 juin dernier, la Russie avait annoncé qu'il y avait "une forte probabilité" que qu'Abou Bakr al-Baghdadi ait été tué, dans un raid fin mai de son aviation en Syrie. L'information avait été par ailleurs confirmée par l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) au cours du mois de juillet. Mais des doutes subsistaient. Ce lundi, un haut responsable du ministère irakien de l'Intérieur a affirmé que le chef de l'Etat islamique était bel et bien vivant, et qu'il serait soigné dans un hôpital de campagne dans le nord-est de la Syrie 

"Nous avons des informations indubitables et des documents de sources au sein de l'organisation terroriste selon lesquelles al-Baghdadi est toujours vivant et se cache dans la Jaziré", a indiqué le directeur général du département du Renseignement et du Contre-terrorisme, Abou Ali al-Basri.

L'homme a été cité ce lundi par le quotidien As Sabah. 

D'après Abou Ali al-Basri, le djihadiste "souffre de blessures, de diabète et de fractures au corps et aux jambes qui l'empêchent de marcher sans assistance". Ces blessures "seraient dues à des raids aériens contre les fiefs de l'EI en Irak". 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par MIMINE 95 - 13/02/2018 - 15:11 - Signaler un abus c'est bien connu

    l'Hydre de Lerne ne meurt pas et Hercule n'est hélas plus disponible ....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€