Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

60% des fonctionnaires se disent "inquiets" voire "très inquiets" pour leur avenir

Le baromètre, réalisé du 10 novembre au 7 décembre par Préfon, Caisse Nationale de prévoyance de la Fonction Publique montre un chiffre en nette augmentation.

Pas rose

Publié le
60% des fonctionnaires se disent "inquiets" voire "très inquiets" pour leur avenir

L'inquiétude est grande dans la Fonction publique. C'est ce que montre le baromètre du Préfon, Caisse Nationale de prévoyance de la Fonction Publique, publié ce lundi. Dans celui-ci, 60% des fonctionnaires se disent en effet "inquiets" voire "très inquiets" pour leur avenir et leur future retraite.

Les chiffres varient selon les catégories d'âge mais 70% parmi les fonctionnaires âgés de 35 à 49 ans à se dire "inquiets" ou très inquiets" soit "neuf points de plus que lors du dernier baromètre", réalisé en août 2015. Selon Christian Carrega, directeur général de Préfon, ce phénomène est "plus marqué chez les agents de la fonction publique d'Etat". "Les annonces autour du PPCR, les déclarations d'Emmanuel Macron sur le salaire au mérite, ainsi que les annonces dans le cadre de la réforme territoriale ont considérablement accru l'inquiétude" analyse le directeur général.

Une grève dans la Fonction publique à l'initiative de trois syndicats est d'ailleurs programmée en janvier.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ISABLEUE - 28/12/2015 - 11:27 - Signaler un abus POV chou

    nous dans le privé, c'est la fête du slip tous les jours !!!

  • Par Fredja - 28/12/2015 - 12:08 - Signaler un abus d'accord avec isableue

    Nous dans le prive, on risque de perdre notre emploi tous les jours... Eux sont inquiets! Pauvres petits. Ceux qui sont consciencieux n'ont aucun souci a se faire... c'est surtout ceux qui pantouflent qui vont peut etre devoir se mettre a meriter leur salaire paye avec nos impots. Je pense que nous ne sommes clairement pas sur la meme planete!

  • Par Pourquoi-pas31 - 28/12/2015 - 13:06 - Signaler un abus Pourquoi être inquiet ?

    Ils ne seront pas plus malheureux que les employés du secteur privé. S'ils font bien leur travail, sans absence injustifiée, il n'y a pas de raison de craindre quoique ce soit.

  • Par jc0206 - 28/12/2015 - 15:08 - Signaler un abus Ils ont raison d'être inquiets ......

    Les caisses sont vides ! Leur seul espoir est de demander à leur champion de modifier la constitution pour interdire les caisses vides.

  • Par langue de pivert - 28/12/2015 - 17:19 - Signaler un abus No futur !

    Ils s'inquiètent...pour de mauvaises raisons : si "les marchés" arrêtent de prêter ou font monter les taux de plus de 3 % (ce qui finira bien par arriver) ça sera les premiers dans la charrette ! Plus de pensions, plus de salaires ou divisés par 2 du jour au lendemain ! Çà c'est des bonnes raisons ! Ceux qui sont propriétaire de leur logement et qui n'ont pas de dette se serreront la ceinture...les autres sauteront par la fenêtre !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€