Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 29 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

2 milliards d'euros : ce que coûtent les jours fériés à l'économie française

Selon l'Insee, les jours fériés ralentiront la croissance du PIB de 0,1 point entre 2012 et 2013.

Tu fais le pont ?

Publié le
2 milliards d'euros : ce que coûtent les jours fériés à l'économie française

Le ministre du Travail, Michel Sapin n'entend pas supprimer les jours fériés. Crédit Reuters

Cette année les Français vont travailler 251 jours, soit deux de moins que l'an passé. Rien que ce mois-ci, ils profiteront du 1er mai, du 8 mai, du jeudi de l'Ascension (9 mai) et du lundi de Pentecôte (20 mai). Mais au fait, combien coûtent les jours fériés à l'économie française ? La question mérite d'être posée, souligne La Tribune. Selon les prévisions de l'Insee, les jours fériés ralentiront la croissance du PIB de 0,1 point entre 2012 et 2013. Soit un coût de 2 milliards d’euros. Pas franchement une bonne nouvelle en cette période de crise.

Pour autant, le ministre du Travail, Michel Sapin n'entend pas supprimer ces jours chômés.

Selon lui, "il faut relativiser ce chiffre", a-t-il dit ce mercredi matin au micro d'Europe 1. "C’était la même difficulté que le mois de mai précédent et celui d’avant aussi. Et puis, compte tenu de cela, on supprime le 1er mai, on supprime le 8 mai, le 9 mai ? Vous allez voir ce que ça va donner. Soyons un peu plus raisonnables. Ça n’empêche pas de reprendre des forces pour travailler plus encore après", a-t-il insisté.

Les économistes eux-mêmes ne s'accordent pas tous sur l'impact réel des jours fériés sur l'économie du pays. "Les ponts pénalisent l'économie si les entreprises ont des calendriers de production très tendus, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui", a expliqué au Figaro Eric Heyer, économiste à l'Office français des conjonctures économiques (OFCE).

En attendant, profitez bien de ce weekend prolongé !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Gamelledebouse - 08/05/2013 - 16:27 - Signaler un abus Socialisme

    La France est le pays au monde où on travaille le moins , où l'imposition est la plus forte , où les investisseurs et les entrepreneurs sont considérés comme des salauds ... et on voudrait en plus la prospérité . Vive le socialisme !

  • Par t-hex - 08/05/2013 - 16:55 - Signaler un abus ironie

    Ha. Il faudrait un peu plus de chômeurs, pour qui la notion de jour férié n'a pas grand sens et dont l'absence au travail ne perturbe en rien l'économie. Pour les travailleurs, devenons "compétitifs" et passons le smic à 1 euro de l'heure. Ainsi même payés doubles le poids des jours fériés sera neutralisé. Plus sérieusement, dans un monde idéal, on laisserait nos jours fériés tels quels-voire on en rajouterait-mais...On réduirait ce qui découle des 35 heures (rtt etc) et, non non le sujet n'est pas tabou, on reverrait les congés payés à la baisse (cf : la Suisse). Car ce qui me fait le plus flipper dans cet article, c'est constat OFCE à la fin => carnets de commandes vides.

  • Par un - 08/05/2013 - 17:01 - Signaler un abus un

    Sapin s'en branle comme l'an 40...........c'est pas lui qui paie ...... Quand la France aura 5/6 millions de chômeurs, on verra..........

  • Par nochebuena53 - 08/05/2013 - 18:36 - Signaler un abus triste, réellement triste ce pays

    Je pense que l'Amérique du sud, nord sont plus cathos ou crétiens que la France d'auijourd'hui, et ces pays n'ont pas toutes ces fêtes religieuses (jeudi saint, lundi de la pentecôte, de pâques, 15 août...) Il y a le 1er mai, 25 décembre, 1 er janvier, vendredi saint et basta. Je ne parle pas des 35 h, Des RTT... Comment voulez vous que de l'étranger et lorsque vous êtes clients, fournisseurs de la France nous puissions travaille ensemble. Vous envoyez un courriel, réponse instantannée je serai de retour dans 7 jours, vous appelez téléphoniquement vous avez le répondeur, l'usine, l'entreprise sont fermées pour 4 jours etc...Soyons sérieux quand un pays est en faillite c'est le sérieux, la compétence qui doivent primer, pas la fainéantise. Quand j'entends Sapin dire soyons sérieux nous n'allons pas toucher aux jours fériés,pour sortir de la crise, qui manque de sérieux, je suis choquée de voir des ministres avec des oeillères, Ici on dit des rétrasos, des retardés, la bulle va éclater.

  • Par Teo1492 - 09/05/2013 - 00:53 - Signaler un abus Une question ?

    1 jour férié = 2 milliards d'Euros Alors proposons 40 heures de travail par semaine + la retraite à 70 ans pour tous. Combien cela peut-il rapporter de milliards à la France ?

  • Par la saucisse intello - 09/05/2013 - 04:45 - Signaler un abus De toute manière.....

    la "main d'oeuvre" française na vaut pas un clou. Plus elle reste chez elle et mieux c'est. Pour ma part lorsque j'étais en activité je n'ai JAMAIS pris mes congés en juillet-août ni fait UN SEUL pont. Parce que là au moins j'étais tranquille pour travailler (trés peu), m'occuper de mes affaires personnelles (beaucoup) et, en prime, je n'avais pas mes salariés dans les pattes. Et ça voyez-vous, ça n'a PAS de prix ! Et en septembre quand ils reprenaient le "travail".....je partais à la chasse. Et ça, c'est QUAND MEME plus important que de bosser ! NOTA : Le paradoxe est que je demandais à mon personnel de se partager juillet-août, ajoutant que "je prendrai ce qui reste". Ils prenaient ça pour de l'humanisme de ma part alors qu'en fait je n'avais QU'UN souci : Les voir le moins possible ! A quoi tient une réputation !

  • Par xeuzuex - 09/05/2013 - 08:22 - Signaler un abus CONNERIES

    en majuscule. Un jour férié en moins ne remplit ni les carnets de commandes, ni les comptes en banque. Démonstration par l'absurde : En travaillant tous 365 J/an, nous deviendrions un pays riche en plein croissance.

  • Par yvonman53 - 09/05/2013 - 10:02 - Signaler un abus Et

    les samedis dimanches ? "Arbeit macht Frei" !!

  • Par yvonman53 - 09/05/2013 - 10:04 - Signaler un abus Et

    Les "ponts" ne sont pas obligatoires !!! Seules les entreprises les gèrent.

  • Par yvonman53 - 09/05/2013 - 10:07 - Signaler un abus @ t-hex

    Jours fériés en Suisse ? De quel canton ,vous parlez ? Il y a 26 cantons ,ce sont eux qui gèrent les jours fériés.

  • Par yvonman53 - 09/05/2013 - 10:18 - Signaler un abus Jours fériés Allemagne

    11 jours - -1 = 10 en France Ce qui se passe en Suisse est identique en Allemagne ,c'est le choix des Landers .

  • Par fentreti - 09/05/2013 - 10:18 - Signaler un abus L'économie on s'en fout

    Rien à faire du pib , et de toutes ces salades , le principal c'est de profiter de la vie , et non d'être un esclave du boulot !

  • Par sianabog - 09/05/2013 - 10:59 - Signaler un abus Cr chiffre n'a aucun sens

    La production n'a de valeur que si elle est vendue Par contre les ventes exceptionnelles liées au tourisme et autres loisirs sont bien concrètes, elles. On nous fait vraiment gober tout et n'importe quoi

  • Par veryliberalguy - 09/05/2013 - 14:05 - Signaler un abus Les jours fériés comme l'ascension, dans un pays qui n'est plus

    chrêtien, ou le 14 juillet (fête inutile par excellence !), ou encore la capitulation des allemands... c'est d'un ridicule. C'est juste des pretexte pretexte pour avoir des jour fériés. On pourrait considéré le 27 juillet de l'année comme férié aussi, puisque le 27 juillet 1214, il y a eu la victoire de Bouvines. On peut en inventer à l'infini des pretextes pour travailler moin.

  • Par jurgio - 09/05/2013 - 15:50 - Signaler un abus Ce sont plus des fêtes démagogiques

    que des fêtes nationales. D'un autre côté, si on peut calculer la perte financière en heures travaillées, on n'a jamais pu calculer les bienfaits d'un bon repos avant de retravailler. La plus grande perte reste celle des personnes payées à ne rien faire... on n'en parle jamais assez...

  • Par Eddie Constantine - 09/05/2013 - 16:47 - Signaler un abus ...

    Et combien ont coûté les 35 heures ? Il est marrant le socialo de service...

  • Par vivalaquintabrigada - 09/05/2013 - 17:30 - Signaler un abus ET COMBIEN .......

    COUTE à la communauté l'entretien de tous ces vieux politicardS au conseil d'etat, combien coute à la communauté les millions d'euros volés à al communuaté pour l'entretien des ex président : combien coute à la lasociété ces ministres incapables combien coute à la communauté toute cette bande de polticards assoifés d'argent publique alors toujours les travailleurs sur la breche ben monsieur le sinistre pourquoi vous en faites pas don d'un quart de ce que nous contriubables vous payons ha j oubliait l'entretien des ors de la republique aprce que ces messieurs du senat et de l'assemblée nationale pête dans la soie !!! alors ras le bol d'être les cons de payants SAPIN à la pépinière

  • Par yvonman53 - 09/05/2013 - 17:44 - Signaler un abus Les 35 heures

    Ont coutées la flexibilité de l'emploi.

  • Par yvonman53 - 09/05/2013 - 17:46 - Signaler un abus Ben

    Il y en a qui y vont un peu fort !!! J'espère que c'est de l'humour car sinon ils ont un problème !

  • Par yvonman53 - 09/05/2013 - 17:55 - Signaler un abus Rappels:

    Les avancées techniques du début du capitalisme et les stimulants coloniaux comme le café, le thé et le sucre ont rendu possible un travail de 70 heures par semaine et par personne. La loi du 22 mars 1841 interdit le travail des enfants de moins de 8 ans et le limite à 8 heures pour ceux âgés entre 8 et 12 ans. D'autres limitations interviennent qui sont édictées en 1892. 3 juillet 1916: - interdiction du travail de nuit des femmes de moins de 18 ans ; - limitation à 10 heures de la journée de travail des femmes âgées de 18 à 21 ans.

  • Par yvonman53 - 09/05/2013 - 18:03 - Signaler un abus Rappels

    Bien entendu sans changer le smic qui passera ainsi de 35 a 70 heures !

  • Par vivalaquintabrigada - 09/05/2013 - 19:49 - Signaler un abus Et j'ai oublié combien coute

    Et j'ai oublié combien coute à la collectivité : les banques, les actionnaires, les investisseurs?? Allez, allez M. SAPIN retounrez à la pépinière : LA DROITE EN A REVE LA GAUCHE L A FAIT !!! BRAVO LA GAUCHE BRAVO LE P.S. U.M.P.S. n'a jamais aussi bien porté son nom !

  • Par GREGOIRE.goumy - 09/05/2013 - 22:54 - Signaler un abus pays laïque

    pourquoi garder des jours fériés pour les fêtes religieuses ? alors que plus personne ne va à l'église, à part quelques vieilles dames qui ne travaillent plus : Ascension, assomption (15 aôut) lundi de Pâques, lundi de Pentecôte Une autre idée faire comme les anglais : mettre tous les jours fériés le lundi. Comme cela il n'y a pas de pont mais des weeks ends prolongés. Cela vaudrait dire par exemple que la fête du travail aurait été cette année le lundi 6 mai. Mais sommes nous prêts à faire ce petit changement en France ? Non comme toutes les autres réformes. Nous sommes incapables d'évoluer sauf en faveur du mariage gay.... Pauvre France !

  • Par claudelouis - 11/05/2013 - 18:47 - Signaler un abus __ QUI ...par électoralisme a décrété les 35 heures ???

    ... ce qui bien sûr en créant des RTT, favorise désormais non plus des Ponts... mais des Viaducs !!! ... Ce qui paralyse le Pays comme au mois de Août en France...

  • Par claudelouis - 11/05/2013 - 18:53 - Signaler un abus Beaucoup aiment le travail mais en congés !!!

    ...et là ça coince !!!. Cette semaine la Pays était pratiquement paralysé, alors pour les rares qui ont encore du travail si celui-ci n'est pas fait cela va favoriser les Pays concurrents !!!... Qui eux se frottent les mains.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€